AccueilAccueil  Site GestionSite Gestion  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Caja Evrona (CAJ) - Orbea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Dim 17 Mai 2015 - 22:10

Evaldas Siskevicius 3e du Tour de Picardie



« J'ai été virtuel 2e du classement général en partant dans une échappée, mais ça n'a pas marché. En début d'étape, Ignas [Konovalovas] m'a aidé, puis Benji [Giraud]. J'étais fatigué de mes efforts d'hier, mais un peu mieux sur la fin de course. J'ai pu prendre la bonification en cours de route, mais ça n'a pas suffi. Nous avons fait de notre mieux. Avec le Tour de Picardie, je termine un bloc de courses - mais je prolonge la semaine prochaine sur le GP de Plumelec et les Boucles de l'Aulne, en remplacement de Rémy Di Grégorio. Ensuite débutera un nouveau bloc, très important pour moi : Jeux Européens (à Bakou, en Azerbaïdjan), Championnats de Lituanie et Tour d'Autriche. »


http://www.directvelo.com/actualite/42504-tour-de-picardie-et-3-les-reactions.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Dim 24 Mai 2015 - 11:01

Modolo remercie Ferrari



Vingt-quatre heures avant de passer par chez lui, Sacha Modolo (Lampre-Merida) a conquis hier au sprint sa première étape d'un Grand Tour, la troisième pour le compte de sa formation sur ce Giro. La recette d'une telle victoire ? Un train sans faille incluant Roberto Ferrari et Maximiliano Richeze. "Ce train, nous avons essayé de l'ajuster lentement, précise-t-il. Nous avons effectué quelques exercices hors compétition en février-mars. Mon objectif était de créer un groupe de coureurs autour de moi, mais pas exclusivement, car nous sommes interchangeables et devons être capables de travailler pour les autres également. Dans tous les cas, je souhaitais avoir Ferrari et Richeze dans le train. Ça n'a pas été facile avec Ferrari car il a toujours été le sprinteur qu'on lançait, mais ça s'est bien passé et à Jesolo il a été incroyable."


http://www.velo101.com/pros/article/tour-ditalie-la-gazette-du-giro--12477
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Ven 29 Mai 2015 - 20:09

Sacha Modolo : « Je suis un bon coureur, pas un champion »



Son début de saison, poussif, est désormais bien loin. Sacha Modolo, qui s'était présenté au départ du Giro avec un bilan maigre d'une victoire, a d'ores et déjà triplé son total de la saison. Mais surtout, il s'agit là de deux succès d'étapes sur un Grand Tour, sur son Grand Tour. Le coureur de la Lampre-Merida a un peu de mal à réaliser : « Au début de la saison, j'étais dans le dur, et maintenant je me retrouve avec deux victoires sur le Giro. Je ne me pensais pas capable de gagner. Il me manquait toujours quelque chose. Ceux qui me connaissent disent que c'était dans la tête. Peut-être que je vais commencer à les croire. Je crois être un bon coureur qui fait parfois de bons résultats, mais pas un champion. Après, je peux peut-être encore fait mieux...»



Le sprinteur italien a particulièrement insisté sur la dimension collective de sa victoire. Déjà très bien emmené lors de son premier succès, il a de nouveau pu compter sur Maximiliano Richeze et Roberto Ferrari pour le mener vers cette seconde victoire « qui devrait être divisée en trois ».  Modolo n'avait jusque là dans sa carrière jamais vraiment pu s'appuyer sur un train. Il en perçoit désormais l'apport sur un Grand Tour : « Depuis janvier, on travaille dessus. Avant, Ferrari n'avait jamais joué ce rôle, mais j'ai toujours fait confiance à mes coéquipiers. On est tous forts en ce moment, et surtout, tout s'emboite très bien, comme un lego... Les résultats sont bons et ça révèle que nous avons l'un des trains les plus compétitifs. Le peloton commence à le remarquer, car quand nous passons d'autres sprinteurs, ils prennent notre sillage. Cela signifie que nous sommes respectés. »

Sacha Modolo n'aura pas l'occasion de tester ce même train sur le prochain Tour de France puisqu'il n'y prendra pas part. En revanche, il nourrit encore de belles ambitions pour la deuxième partie de saison. Sans oublier qu'il reste encore une étape pour les sprinteurs sur le Giro, dimanche, à Milan...


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/sacha-modolo-je-suis-un-bon-coureur-pas-un-champion
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Ven 29 Mai 2015 - 20:12

Damiano Cunego et Juan Jose Lobato se fracturent la clavicule

Circonstances diverses, conséquences similaires. Juan Jose Lobato (Movistar) et Damiano Cunego (Nippo Vini Fantini) ont tous les deux quitté la route du Giro, ce jeudi, avec une fracture de la clavicule. C'est le "Petit Prince" qui s'est tout d'abord retiré du Tour d'Italie. Alors qu'il s'était engagé dans la bonne échappée du jour, l'Italien a chuté en compagnie de son compatriote Roberto Ferrari (Lampre-Merida) à cause d'une simple bouche d'égoût. Si le sprinteur transalpin a pu repartir, Cunego a vite compris qu'il ne pourrait pas faire un mètre de plus. Il a immédiatement été transféré à l'hôpital où une fracture de la clavicule droite lui a été diagnostiquée. Le vainqueur du Giro 2004 pointait ce matin en 21e position du classement général.



De son côté, Juan Jose Lobato a chuté à l'approche de la seule difficulté du jour, à un moment où le peloton était particulièrement nerveux. Mal retombé, l'Espagnol s'est également fracturé la clavicule. La gauche, le concernant. Deuxième à Fiuggi derrière Diego Ulissi (Lampre-Merida), le coureur de la Movistar avait aussi réalisé deux autres top 10. Initialement retenu pour les Jeux Européens de Baku, il devra vraisemblablement laisser sa place...


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/damiano-cunego-et-juan-jose-lobato-se-fracturent-la-clavicule
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Sam 6 Juin 2015 - 12:57

Boucles de la Mayenne - Prologue : La réaction de Le Bon



Johan Le Bon (FDJ) s'est imposé ce jeudi soir lors du prologue des Boucles de la Mayenne (2.1), disputé sur 4,5 kilomètres dans les rues de Laval. Il a devancé Victor Campenaerts (Topsport Vlaanderen-Baloise) et Matthieu Boulo (Bretagne-Séché Environnement). Johan Le Bon devient donc le premier leader de cette 41e édition. Voici la réaction du vainqueur, recueillie par DirectVelo.com.

« Cette victoire me fait vraiment plaisir. C'est mon premier succès sur une épreuve de classe 1. Je n'avais jusque là gagné que sur des classes 2. Le compteur est débloqué. Ça ne fait que deux semaines que j'ai repris la compétition. J'avais été arrêté deux mois à cause d'une mononucléose. Ça n'a pas été une période facile mais je n'étais pas tout seul. Grâce à mes proches, ma famille et mon équipe, j'ai pu travailler dur pour revenir. Je les remercie vraiment. Je prépare le Championnat de France, c'est donc bien d'être en forme actuellement. Et puis la Mayenne, c'est spécial... Nous sommes chez les Madiot. »


http://www.directvelo.com/actualite/43057-boucles-de-la-mayenne-prologue-la-reaction-de-le-bon.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Sam 6 Juin 2015 - 12:59

Boucles de la Mayenne - Etape 1 : Les réactions



Andrea Pasqualon (Roth-Skoda) a remporté ce vendredi la 1ère étape des Boucles de la Mayenne (2.1), courue sur 184 kilomètres entre Saint-Berthevin et Changé. L'Italien a précédé Marcel Meisen (Team Kuota-Lotto) et Jarl Salomein (Topsport Vlaanderen-Baloise). Johan Le Bon (FDJ) conserve son maillot jaune de leader du classement général. Retrouvez ci-dessous les réactions recueillies par DirectVelo.com.

Johan Le Bon (FDJ), leader des Boucles de la Mayenne.
« Ça été une bonne journée, l'équipe FDJ était très forte. On a travaillé toute la journée pour garder le maillot jaune. On pensait faire le sprint pour Lorrenzo Manzin mais il s'est retrouvé esseulé dans le final.
Il reste encore deux jours à tenir pour sauver le maillot, on va travailler dur dès demain. L'étape est annoncée comme étant difficile mais ça ne me fait pas peur. Je vais tout faire pour garder le maillot de leader. »


http://www.directvelo.com/actualite/43079-boucles-de-la-mayenne-et-1-les-reactions.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Mar 9 Juin 2015 - 20:16

Sacha Modolo : « Je suis un peu cuit »



Le Critérium du Dauphiné est peut-être la course de trop pour Sacha Modolo. Avec un programme chargé depuis le début de saison, le sprinteur italien commence à accuser le coup. Pourtant, après sa deuxième place hier, où il s’est tout de même montré le plus rapide du peloton, il termine encore sur le podium aujourd’hui avec une troisième place. Le double vainqueur d’étape du Giro a été incapable de suivre le démarrage de Nacer Bouhanni dans le final. « Il y avait du vent de face sur la fin, raconte-t-il sur le site de la course. J'ai vu que Bouhanni avait réussi à prendre la roue de Farrar (Boasson Hagen en réalité), ce que je n'ai pas pu faire parce que j'ai été coincé dans les barrières. J'étais un peu bloqué, et c'est là, dans les 100 derniers mètres, qu'il a pu faire la différence. Je me sens quand même fatigué après le Giro, je cours depuis le mois de janvier. Il y a eu le Tour de Turquie, ensuite je n'ai eu qu'une journée chez moi, et j'ai enchaîné avec le Giro. Cinq jours plus tard je me retrouve sur le Dauphiné… je suis un peu cuit ! »

Il restera une chance pour l’Italien d’aller chercher une étape jeudi à Sisteron. Il y a ensuite de grandes chances que le sprinteur de Lampre-Merida mette le clignotant et franchisse les Alpes pour rentrer chez lui se reposer, et ce avant la fin du Critérium du Dauphiné.


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/sacha-modolo-je-suis-un-peu-cuit
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Mar 9 Juin 2015 - 20:18

Johan Le Bon, objectif championnat de France

Après être passé tout proche de remporter les Boucles de l’Aulne, Johan Le Bon a peut-être trouvé le déclic quatre jours plus tard en remportant le prologue des Boucles de la Mayenne. Le rouleur de la formation FDJ ne compte pourtant pas s’arrêter là et s’est mis en tête de devenir champion de France de contre-la-montre.
Pour cela, Marc Madiot, qui avait prédit sa victoire la semaine dernière, va donner carte blanche à son coureur en lui permettant de s’entraîner pour l’occasion. Exit la Route du Sud dans laquelle il devait prendre le départ, Johan Le Bon va se préparer exclusivement pour les championnats de France avec son entraîneur Sébastien Joly. Avec deux titres nationaux dans la discipline chez les espoirs (en 2011 et 2012), Le Bon veut poursuivre sur sa lancée et revêtir le maillot tricolore de la catégorie élites.


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/johan-le-bon-objectif-championnat-de-france
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Mar 9 Juin 2015 - 20:18

Critérium du Dauphiné : Sacha Modolo abandonne

Après deux podiums lors des deux premières étapes du Critérium du Dauphiné, Sacha Modolo ne prendra pas le départ du contre-la-montre par équipes. S’il avait encore une chance de remporter une étape jeudi à Sisteron, l’Italien a quitté la course « pour raisons personnelles » selon une annonce de sa formation. Hier, le sprinteur de Lampre-Merida annonçait qu’il commençait à ressentir la fatigue, ce qui a probablement aussi pesé dans son choix de quitter la course. Lampre-Merida partira donc avec sept coureurs seulement à 14h.


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/criterium-du-dauphine-sacha-modolo-abandonne
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Mer 10 Juin 2015 - 18:48

Jérôme Coppel joue sa place au Tour en Suisse



A l'heure où se jouent les dernières places pour le Tour de France, Jérôme Coppel n'a plus de temps à perdre. Il en a suffisament perdu comme ça. Retardé dans sa préparation et dans sa montée en puissance à cause d'une chute sur le Tour du Pays Basque, le coureur de IAM a dû prendre son mal en patience pendant plusieurs semaines. Victime d'une fracture de la main gauche, l'ancien coureur de la Cofidis a repris l'entraînement il y a quasiment un mois, et «​ pour le moment, je touche du bois mais tout va bien. Dès le feu vert reçu, je suis parti aux Saisies pour un stage d’entraînement. J’ai travaillé dur. Je suis satisfait des sensations ressenties même s’il me manque quand même le rythme de la course. »

C'est dans cette optique que le Français sera aligné sur le Tour de Suisse où il joue évidemment très gros : « C’est un gros point de passage si je veux gagner ma place pour le Tour de France qui était mon objectif de la saison avant même ma chute, assure-t-il dans un communiqué. Je vais monter en puissance et à mon avis je disposerai de la fraîcheur nécessaire lors du mois de juillet. » Avec à peine 19 jours de course à son compteur en 2015, Coppel est évidemment loin d'être rincé. Pour autant, sur le Tour de Suisse, il doit prouver tant à ses dirigeants qu'à ses coéquipiers qu'il mérite sa place sur la Grande Boucle, course qu'il a déjà disputée à quatre reprises.

« Stefan Denifl et Sébastien Reichenbach tutoieront les meilleurs à coup sûr, a précisé le coureur de 28 ans. Mon rôle sera de les épauler et pourquoi pas de m’illustrer tant lors du prologue que du contre-la-montre. Dans ce genre d’épreuves, je ne me débrouille pas trop mal. Et je saurai vraiment où je me situe lors de l’étape-reine menant sur les hauteurs de Sölden. » Si le test s'avère concluant, le Haut-Savoyard ne devrait alors pas être très loin d'une cinquième participation à la Grande Boucle.


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/jerome-coppel-joue-sa-place-au-tour-en-suisse
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Dim 14 Juin 2015 - 18:05

Rodriguez : "En forme pour le Tour"

Cinquième de l'étape de ce samedi sur le Critérium du Dauphiné, Joaquim Rodríguez est confiant quant à sa forme montante avant le Tour de France. En terminant à 54 secondes de Chris Froome, le coureur de la Katusha Team remonte à la 10e place au classement général provisoire et se veut satisfait de sa prestation.

"Je suis venu sur le Dauphiné pour trouver mon rythme. C'est ma 1e course depuis Liège-Bastogne-Liège. Je me sens bien et j'en suis heureux. Je me concentre sur ma préparation en vue du Tour. J'espère atteindre bientôt mon pic de forme et je suis certain que je serai bien pour le Tour", déclare-t-il à Biciciclismo.


http://www.cyclismactu.net/news-criterium-du-dauphine-rodriguez-en-forme-pour-le-tour-50254.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Lun 15 Juin 2015 - 20:37

Joaquim Rodriguez : « Je termine avec un sentiment très positif »

Très discret tout au long du Critérium du Dauphiné, Joaquim Rodriguez a placé une offensive dans l’ascension finale vers Modane, sans succès. Une attaque pas assez tranchante mais qui avait tout de même pour but d’aller chercher un succès d’étape. « Mon attaque à 4 kilomètres de l'arrivée n’était pas seulement un test, c’était vraiment une tentative pour gagner, assure l’Espagnol dans un communiqué de son équipe. Je ne connaissais pas cette ascension mais José (Azevedo, le directeur sportif de la formation Katusha) m'a dit à la radio que nous étions sur la partie la plus raide de la montée, alors j’ai tenté ma chance. Malheureusement, il y avait encore trop de coureurs qui travaillaient pour le Team Sky. »

Au sommet, Rodriguez a coupé la ligne en cinquième position et confirme sa montée en puissance. S’il est encore loin du niveau des meilleurs, il accroche tout de même un top 10 au classement général et repart avec le moral gonflé à bloc. « La seule chose que je pouvais faire était d'attendre, poursuit-il. Plus tard, honnêtement, quand il (Froome) a attaqué, je ne pouvais pas le suivre mais je termine cette course avec un sentiment très positif. Je me suis amélioré chaque jour, je ne suis pas tombé et j’ai gagné des places au classement général. »

Une belle performance en vue du Tour de France où le leader du Team Katusha espère rivaliser avec les meilleurs dans un parcours qui peut lui convenir. « Désormais, nous sommes à moins de trois semaines du Tour de France. La chose la plus importante est avant tout de bien récupérer car ces huit jours ont été exigeants. Après une semaine calme, je vais travailler encore très dur à l’entraînement avant de me rendre au Tour. »


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/joaquim-rodriguez-je-termine-avec-un-sentiment-tres-positif
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Ven 19 Juin 2015 - 23:42

Steven Tronet : « C’est ma plus belle »



Il avait "la patte" ces dernières semaines. Steven Tronet, deuxième des Boucles de l'Aulne fin mai et vainqueur d'une étape sur la Ronde de l'Oise la semaine passée, se présentait au départ de la Route du Sud au top de sa condition. Celle-ci ne l'a pas trahi dans le final difficile et décousu de la première étape, dont l'arrivée était jugée à Auch. Le Nordiste a probablement conquis sa plus grande victoire, presque facilement, qui vient confirmer une saison 2015 jusque là très satisfaisante, autant pour lui que pour son équipe, Auber 93. Tronet peut voir venir la suite de l'année avec confiance. Avant de peut-être voir plus haut ?

Steven, quel sentiment prédomine après cette victoire ?
Je suis content et satisfait. Je savais que j’étais à mon pic de forme depuis les Boucles de l’Aulne, donc j’ai vraiment tout optimisé. Je voulais profiter de ma forme pour gagner des courses. Je l'ai fait la semaine dernière sur la Ronde de l’Oise, et je gagne de nouveau aujourd’hui. C’est super bien pour moi.

Pourriez-vous la considérer comme votre plus grande victoire ?
Le fait que la course soit télévisée, que Contador et Quintana soient au départ, oui je peux dire que c’est la plus grande. J’avais aussi gagné une étape sur le Circuit de Lorraine il y a trois ans. C’était aussi une belle victoire pour moi. Après, mon meilleur souvenir, ça reste quand j’ai gagné le Grand Prix de Lillers, dans le Nord. C’était devant mon public, ce n’était certes qu’une classe 2, mais j’étais super content d’avoir gagné. En tous cas, c'est sûr que la victoire d’aujourd’hui est au-dessus de toutes les autres.

Racontez-nous ce final assez intense...
J’ai plutôt bien géré. Les 30 derniers kilomètres étaient assez accidentés et décousus. La course a été relancée et une échappée est repartie à 15 bornes de l’arrivée. J’étais super bien placé dans les bosses, je sentais que j’avais les jambes. J’étais vraiment conditionné pour aller faire le sprint. J’étais à peu près quinzième durant tout l’emballage. Dans le dernier kilomètres, je me suis rapproché et j’ai pris le sillage de (Bryan) Coquard. Et au moment où il a fallu démarrer le sprint, il (Coquard) n’a pas vraiment réussi à le faire, il s’est un peu rassis. De mon côté j’ai lancé à un peu moins de 200 mètres de l’arrivée. J’ai vu qu’il n’y avait personne dans ma roue. Ensuite on réalise dix mètres avant de passer la ligne que c’est bon, que c’est gagné.

Les autres coureurs ont semblé dans le dur quand vous sembliez en avoir encore sous la pédale…
C’est un peu ça. Je suis peut-être le seul à faire un gros sprint jusqu’à la ligne. Je ne sais pas pas trop pour les autres, mais je sais que je suis dans mon pic de forme. J’ai fait mon sprint comme je sais le faire, tout simplement.

Vous êtes dans une période qui vous réussit...
J’avais fait deuxième sur les Boucles de l’Aulne, en Coupe de France, il y a trois semaines. La Ronde de l’Oise n’était que dix jours après, donc je savais que j’avais les jambes pour faire une belle Ronde de l’Oise. J’ai gagné une étape et j'ai fais troisième du général. Ensuite, il n’y avait que trois jours de récupération entre la Ronde de l’Oise et la Route du Sud, donc c’était assez difficile à gérer, c’était pas gagné. Je sentais quand même que les jambes étaient là. Il fallait juste un peu de repos pour arriver pile-poil bien pour aujourd’hui. J’ai bien finalement géré l’enchaînement et ça paye aujourd’hui.

Trois victoires cette saison, une deuxième place derrière votre coéqupiers Alo Jakin aux Boucles de l’Aulne. C'est un bon bilan jusque là, non ?
On va arriver aux championnats de France, donc on aura quasiment fait les deux tiers de la saison. Nous, sachant qu'on ne fait pas le Tour, il ne nous reste que août et septembre. Le bilan de début de saison est très satisfaisant, clairement. Trois victoires, c’est pas mal !

On sent qu'Auber 93, à l'instar d’autres équipes Continentales, parvient davantage à concrétiser cette année. Y a-t-il une raison ?
Je n’ai pas vraiment d’explication, mais je me rends compte que les équipes continentales ont vachement progressé par rapport à il y a 5-6 ans. C’est beaucoup plus structuré, on se rapproche vraiment du haut-niveau professionnel. L’étau se resserre complètement. On le voit aussi sur des épreuves de classes 2. Il n’y a plus de petites équipes continentales. Avant, les équipes continentales étrangères se tapaient 2000 bornes de bagnole pour venir sur les courses. Aujourd’hui, les gars sont tous déposés à l’aéroport et vont aux quatre coins de l’Europe, puis rentrent chez eux. Je pense que le fossé se resserre entre les équipes Continentales et les équipes Continentales Pro, et même avec certains fronts d'équipes World Tour. Cela dit, nous on ne fonctionne que sur un front, donc c’est difficile de comparer. Mais sur les courses auxquelles on participe, on n’a pas à avoir peur des World Tour.

Avez-vous des idées claires concernant votre futur ?
Je suis en fin de contrat avec Auber 93. J’ai toujours l’espoir d’intégrer une équipe de rang supérieur. J’espère que cette victoire va m’aider à réaliser ça.


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/steven-tronet-c-est-ma-plus-belle
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Ven 26 Juin 2015 - 20:05

Jérome Coppel : « Un moment que je tournais autour »

Jérôme Coppel a créé la sensation jeudi sur le championnat de France du contre-la-montre. Le Haut-Savoyard a délogé son coéquipier Sylvain Chavanel, six fois titré sur l'exercice, de son trône à l'échelle nationale. Passé de la Cofidis à IAM Cycling l'hiver dernier, Coppel n'a pourtant pas eu la vie facile des derniers mois. Mais de retour en forme sur le Tour de Suisse, le coureur de 28 ans avait laissé entrevoir quelques prémices de cette performance de haut-vol réalisée à Chantonnay hier. Vingt-quatre heures après avoir endossé le maillot bleu-blanc-rouge, Jérôme Coppel s'est longuement livré auprès de VéloPro, détendu et à tête reposée.



Jérôme, vous êtes redescendu de votre nuage ?
Je suis toujours super content… C’est vrai qu’hier, quand j’ai passé la ligne, je savais que ça allait être bon pour le podium, mais je ne m’attendais pas du tout à gagner. J’avais les temps de Sylvain au deuxième intermédiaire, où il était en avance, donc je pensais plutôt finir deuxième. Forcément, la victoire est une petite surprise. Je suis super content, et après une petite journée où j’ai pu récupérer, je commence à réaliser…

Vous en avez profité de ce titre ?
Pas tellement. J’ai simplement mangé avec des amis à l’hôtel, rien de plus, rien d’extravagant. Je suis passé voir mes parents aujourd’hui. Ils sont présents aux Championnats. Ils sont garés en camping-car. J’ai bu un petit coup avec eux aujourd’hui, mais rien de plus.

Revenons sur le contre-la-montre. Il faisait apparemment très chaud…
C’est vrai, et le parcours en lui-même était déjà dur. Alors la chaleur l’a rendu encore plus difficile. Les 10-15 derniers kilomètres étaient vraiment très durs. Je n’en voyais pas le bout, je sentais les crampes arriver. Je pense qu’on était tous dans le même cas. J’ai discuté avec Stéphane (Rossetto) et Sylvain (Chavanel) et ils m’ont dit pareil. On avait encore plus besoin de boire sur ce chrono. Mais un contre-la-montre, il faut de toute façon le faire à fond du début à la fin, qu’il fasse chaud ou froid.

Vous avez fait le chrono parfait hier ?
En tous cas, j’ai fait tout ce que je pouvais. Peu importe le résultat sur la ligne, je n’aurais pas eu de regrets car j’avais tout donné. Je suis parti sur un bon rythme, que j’ai essayé de garder jusqu’à l’arrivée. Je suis parti assez vite, donc je n’étais pas en mesure d’accélérer dans le final. J’essayais simplement de garder ma vitesse, ma puissance et d’aller le plus vite possible jusqu’à l’arrivée. Ce n’est pas un chrono où on pouvait dire qu’il y avait des parties pour récupérer et d’autres pour mettre en route.

Au bout, un premier podium sur un championnat de France et même un premier titre…
Ca faisait un petit moment que je tournais autour. J’étais monté sur le podium en Espoirs, mais chez les pros, je n’y arrivais pas. 5e, 4e, 7e, 8e … Après, il y a une partie de ma carrière, quand j’étais chez Saur-Sojasun, où je privilégiais davantage le classement général, donc j’avais un peu mis de côté le chrono, je le préparais un peu moins. Depuis un an ou deux, je m’y suis bien remis. Cette année, j’en ai encore plus fait. Après ma blessure, j’ai beaucoup roulé sur le vélo de chrono sur home-trainer. Au final, c’est mon premier podium chez les pros, avec le titre qui plus est, je ne peux rien demander de plus.

Vous revenez à vos premiers amours avec cette discipline…
Quand je suis passé pro, j’avais effectivement cette étiquette de spécialiste. Lors de mes deux premières années à la Française des Jeux, j’étais plutôt axé sur le chrono. Ensuite chez Saur, j’ai un peu plus travaillé la montagne, pour faire des bons classements généraux sur les courses d’une semaine ou bien sur le Tour. Forcément, en travaillant la montagne, j’ai délaissé un peu le chrono. Il y a eu un petit creux. Maintenant, je m’y remets et ça paye. Ca fait du bien de retrouver le haut-niveau dans cet exercice, les premières places. J’aime toujours autant l’exercice. Quand on se remet à le travailler sérieusement, ça fait d’autant plus plaisir quand il y a un résultat au bout.

Ce championnat de France était-il un objectif dès le début d’année ?
Dès le début de saison, c’était un vrai objectif, sachant que le championnat allait se dérouler ici, à Chantonnay, avec un parcours assez difficile. Ensuite, ma blessure a un peu remis en question mon objectif initial. Il fallait refaire les bases, travailler, et je ne savais pas trop où j’allais en être physiquement à la reprise. J’ai vu que ça allait bien et je me suis dit : « Pourquoi pas ? Ca pourrait me sourire cette année… »

Pensiez-vous réellement à la victoire?
Je partais plus dans l’idée du podium. Après, c’est vrai que Sylvain pouvait manquer un peu de rythme puisqu’il n’avait pas couru depuis le Giro. Il y avait un truc à faire, mais il est quand même une jambe au-dessus en temps normal. Le titre, j’y pensais un peu moins. Mais sur une course d’un jour, un championnat, tout est possible. C’est ce qu’on a vu hier.

Votre septième place sur le chrono final du Tour de Suisse vous a aussi mis en confiance en vue de cette échéance ?
C’est sûr. C’était un long chrono, 38 kilomètres, en fin de tour. C’était une bonne répétition pour le championnat. J’ai bien fini, j’ai fait un bon dernier chrono. Physiquement, je me sentais prêt. Je savais que si j’avais bien récupéré, ça pouvait donner de belles choses…



Vous n’êtes de retour que depuis 2 semaines, mais il y a déjà plusieurs belles performances à la clé. C’est encourageant ?
C’est clair. Quand j’ai chuté, j’ai essayé de me dire que ça pouvait être un mal pour un bien, un repos forcé. Ce n’était pas non plus le pire moment de la saison pour se blesser… Ca m’a permis de bien couper, de bien travailler, sur home-trainer, sur la route. Je ne savais simplement pas où j’allais en être sur le Tour de Suisse après deux mois sans courir, mais les sensations ont très vite été bonnes. J’étais surpris. Et c’est vrai qu’au moment de ma chute, je ne m’imaginais pas faire un bon Tour de Suisse et être champion de France. C’est vraiment du bonus tout ça…

Surtout que vous êtes passé par quelques moments difficiles ces dernières saisons…
Quand je suis arrivé chez Cofidis, les sensations n’étaient vraiment pas bonnes. On ne comprenait pas pourquoi. On a ensuite découvert que j’avais un virus dans l’intestin. Ca m’a mis à plat. Les sensations étaient très variables. Un coup ça allait, un coup ça n’allait pas… Ce n’était pas facile à gérer. Je ne retrouvais pas mon niveau ni ma régularité. Ca a été un peu dur mais je n’ai rien dit. J’ai continué à travailler en espérant que ça passe et que j’ai des jours meilleurs. A la fin de la saison passée, IAM Cycling m’a fait confiance. C’est une équipe que je voulais rejoindre. Cette année, j’ai vraiment senti que c’était reparti. A l’entraînement ça allait bien, les sensations étaient bonnes, jusqu’à cette chute sur le Tour du Pays Basque où je me casse la main. C’était un coup dur, même si depuis 2-3 ans je m’y suis habitué… C’est comme ça, ça fait partie du métier. Du coup, il fallait que j’en profite pour récupérer, recharger les batteries et pouvoir repartir au travail avec un gros mental, en me disant que j’allais avoir la fraîcheur pour juin, le Tour de Suisse, le championnat, puis éventuellement le Tour. Ca a pu être un mal pour un bien.

Vous dites aussi avoir retrouvé un certain état d’esprit chez IAM Cycling. C’est à dire ?
C’est vraiment une équipe familiale, bien qu’il y ait beaucoup de nationalités différentes. Ca parle beaucoup de langues, et justement, ça ne se prend pas la tête, ça rigole tout le temps, ça travaille sérieusement. Tout est tourné vers la performance. On fait vraiment des choses précises, on réalise de très bons stages, on a un excellent matériel. Tout est fait pour que le coureur soit dans les meilleures dispositions. On sent qu’on est soutenu, que tout est fait pour que ça marche, on a envie de renvoyer l’ascenseur.

Ils vous ont justement fait confiance pour le Tour de France malgré une saison perturbée. C’est aussi une belle marque de confiance.
C’est clair, et je les en remercie. Après ma chute, on en avait discuté avec le manager. Il m’avait qu’il n’y avait rien de perdu pour le Tour malgré ma blessure, qu’il fallait que je travaille sereinement comme si j’y allais, et qu’on verrait sur le Tour de Suisse si ma condition était suffisante pour pouvoir participer au Tour. Je savais qu’il fallait que je retrouve une bonne condition, que je sois dans l’allure. Je savais aussi que je n’allais pas remporter une étape ou survoler le Tour de Suisse, mais il fallait que je finisse la semaine en progressant. Le résultat du chrono a montré que j’étais sur la bonne voie. Je pense que ça les a convaincu. Ils savent qu’avec la fraîcheur dont je dispose, ça peut être un atout en deuxième et troisième semaine. Pour moi, ce sera un peu nouveau d’arriver avec si peu de jours de course et autant de fraicheur. Mais j’espère que ça va payer dans la deuxième partie du Tour.

Justement, quel sera votre objectif sur ce Tour ?
L’objectif principal de l’équipe, c’est de faire le classement général avec Mathias Frank. On sera là pour l’épauler, et pas seulement en montagne. Il aura aussi besoin de nous sur le chrono par équipes, entre autres. Ensuite, on aura aussi notre chance pour aller chasser des étapes. Mon rôle sera celui là ; aller chercher une étape et être en soutien de Mathias en montagne. C’est un rôle qui me convient assez bien, de pouvoir de temps en temps me relever pour prendre plus tard une échappée qui ira peut-être au bout…

Et pourquoi pas honorer ce tout neuf maillot bleu-blanc-rouge…
Je n’aurai qu’une occasion de le mettre sur le Tour, lors du premier jour. Je vais essayer de bien faire, mais ce sera vraiment différent du championnat. Il fait 15 kilomètres, il est un peu technique… C’est entre le prologue et un chrono long. Il faudra voir le parcours, mais forcément que le niveau sera très élevé. Je ferai de mon mieux pour faire un bon résultat.

Pour terminer, comment envisagez-vous la course en ligne de dimanche avec vos coéquipiers ?
Même si nous ne sommes que quatre, on a quelques ambitions. On n’aura pas le poids de la course à subir. Il faudra quand même être vigilant pour ne pas se faire piéger. Je pense que le chrono a fait du bien à Sylvain, il a pris du rythme en vue de dimanche. Mais on y va sans pression. L’attente n’est pas sur nous mais sur les équipes françaises. On va simplement essayer de bien gérer la course et tirer les marrons du feu dans le final. Je pense qu’on est les quatre capables de faire un bon résultat. Maintenant, on verra le déroulement de la course dimanche…


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/jerome-coppel-un-moment-que-je-tournais-autour
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Dim 28 Juin 2015 - 22:07

Steven Tronet : « C’est l’année ou jamais ! »

C’est la victoire de la persévérance ! Si, en début de carrière, on lui annonçait un grand potentiel, en raison de sa pointe de vitesse et sa capacité à passer les bosses, Steven Tronet (Auber 93) n’a pas connu la fortune qu’il espérait. N’ayant jamais suscité l’intérêt des équipes World Tour, il a dû se battre et se remettre en question chaque année. A 28 ans il décroche la victoire qui lui permet de réaliser un rêve de tous les coureurs professionnels, World Tour et autres : décrocher le maillot tricolore.



Steven, après la victoire à la Route du Sud, il y a une semaine et demie, votre pic de forme arrive au meilleur moment.
Depuis les Boucles de l’Aulne en fait (fin mai). J’avais terminé deuxième, puis il y a eu la Ronde de l’Oise, où j’ai gagné une étape et fini troisième et enfin comme vous dites, la Route du Sud, où je gagne la première étape et finis quatrième de la dernière. J’ai senti que la forme était excellente, je me suis dit : « c’est l’année ou jamais ! ». Depuis une semaine j’avais ce Championnat en tête. J’ai vraiment tout fait pour ne pas commettre d’erreurs à l’entraînement. Après la Route du Sud, je suis allé tout près d’ici aux Sables D’Olonne, où j’ai commencé par me reposer deux jours car je sortais d’un programme de course chargé, puis dès mercredi, je me suis mis complétement dedans.

On a senti après l’arrivée que cette victoire faisait ressortir toutes vos déceptions passées de ne pas être embauché dans des équipes de niveau supérieur.
Le titre, c’est la plus belle récompense… C’est vrai qu’il y a eu ces déceptions. Mais chaque année, j’ai su aller retrouver la force de me remotiver, de me remettre en question, d’analyser mes erreurs, de me demander pourquoi à certains moments je n’étais pas performant, alors que j’aurai dû… J’ai 28 ans (il aura 29 ans le 14 octobre prochain), et ça fait 9 ans que je suis professionnel, ce qui veut dire que je suis passé professionnel très tôt. Je ne me suis jamais découragé, je n’ai jamais lâché et aujourd’hui ça paye.

Pourquoi les équipes World Tour ne se sont-elles jamais intéressées à vous ?
Je pense qu’elles n’ont pas cru que je pourrais être au niveau. Elles ont fait ce qui leur semblait judicieux. Maintenant, l’objectif pour moi est de passer l’échelon supérieur, et je vais continuer à tout faire pour que ça se réalise.

Du fait de votre statut continental, vous ne devez pas disputer souvent des courses de 250 kilomètres. Ça ne vous a pas fait peur ou pénalisé ?
Il y en a deux pour nous en fait : Paris-Tours et le Championnat de France. Mais comme je l’ai dit, j’ai 9 ans de carrière derrière moi. Mon expérience m’a endurci et m’a donné la confiance. Je pense que j’arrive à l’âge mûr désormais.



Où va-t-on vous revoir essayer de lever les bras avec le maillot tricolore désormais ?
Je vais commencer par prendre deux semaines de vacances puisque, comme je l’ai dit, le planning de course a été très chargé jusque ici. Ensuite je vais reprendre ma préparation en vue du Challenge d’Or, puis du Grand Prix de Pérenchies. Et puis pour la reprise plus officielle, ce sera sur la Polynormande.

Les Coupes de France, c’est l’autre objectif de l’année ?
Oui. Je suis neuvième au classement actuel et gagner avec le maillot de Champion de France et faire un bon classement serait un bel objectif.

Comment en êtes-vous venu au cyclisme, vous qui êtes originaire du Nord de la France ?
Chez moi, le vélo est un sport familial. J’y suis donc venu naturellement. Mais je suis le seul à avoir passé le niveau professionnel. Contrairement aux autres membres de ma famille, qui n’ont pas dépassé le niveau régional, moi je suis mis très tôt en tête de passer pro’, je m’y suis pleinement consacré, c’était un rêve. Et c’est arrivé assez vite. Le Championnat de France en était un autre.

Comme vous avez droit à un peu de repos, vous pensez aller voir passer le Tour de France, d’autant plus qu’il passe dans le Nord ?
J’habite depuis un moment à Carcassonne, donc je pense bien aller le voir, mais plutôt du côté du Plateau de Beille où j’irai encourager mon pote Florian Vachon (Bretagne – Séché Environnement).


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/steven-tronet-c-est-l-annee-ou-jamais
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Mar 7 Juil 2015 - 19:42

Joaquim Rodriguez : « Je n’aime pas les classiques dans le Tour »

HUY – En découvrant la carte du Tour de France, en octobre dernier à Paris, Joaquim Rodriguez avait immédiatement fait un pronostic : « Ce sera l’année ou jamais ! ». Dans la troisième étape, le puncheur catalan a déjà fait mouche. Cinq ans après s’être imposé à Mende au sommet de la côte Laurent Jalabert, il a levé les bras à Huy qu’il connaissait bien pour s’y être imposé dans la Flèche Wallonne il y a trois ans.  



Joaquim Rodriguez, pouvez-vous nous raconter votre victoire ?
C’est un final que je connaissais bien, mais c’est très différent d’y être dans le Tour de France plutôt qu’à la Flèche Wallonne. Dans le Tour, on y est arrivé très  vite, à 1000 à l’heure et ça me convenait parce que ç’a mis des grimpeurs en difficulté. Mon équipier Giampaolo Caruso l’a abordé très vite et je lui ai même dit de ralentir un peu pour prendre de l’air. Au panneau des 400 mètres, j’ai préféré ne pas attendre parce que dans la Flèche Wallonne, il y a trois mois, j’avais pris le parti d’attendre et je m’étais retrouvé enfermé. Là, j’étais bien décidé à attaquer à cet endroit précis et j’ai gagné grâce à cette décision.

Vous gagnez sur le parcours de la Flèche Wallonne, que pensez-vous du parcours de ce début de Tour ?
Je suis un amoureux des classiques mais je préfère différencier. Les situations critiques ne peuvent pas se répéter comme hier dans le vent, aujourd’hui à Huy et demain sur les pavés. Les classiques existent pour ça. Je n’aime pas ça dans le Tour, c’est beaucoup plus de stress, beaucoup plus de chutes.

Qu’avez-vous pensé de la neutralisation de la course après la très grosse chute ?
Je ne sais pas ce qu’il s’est passé. Il y a eu le bruit d’une chute terrible derrière moi, nous roulions à 85 ou 90 km/h. Je me suis dit "pour que le Tour s’arrête, c’est qu’il s’est passé quelque chose de grave’" mais tout de suite après l’arrivée je n’en sais pas plus, je ne sais pas s’il y a des blessés.

Vainqueur aujourd’hui, en difficulté dimanche, comment situez-vous votre condition physique ?
Ma condition physique est la même qu’hier, la même que la semaine dernière quand je m’entraînais en Principauté d’Andorre. Elle est bonne. J’ai travaillé très dur pour arriver sur ce Tour. Dimanche, j’ai finalement perdu peu de temps (1’27’’) en dépit d’une chute et d’une crevaison. Je suis confiant, je vais faire un bon Tour. L’étape demain sera de nouveau dangereuse mais les Pyrénées et les Alpes aussi.


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/joaquim-rodriguez-je-n-aime-pas-les-classiques-dans-le-tour
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Mer 15 Juil 2015 - 23:00

Joaquim Rodriguez, une chute qui coûte cher



Tombé lors du défilé en début d’étape, la chute a eu plus de répercussion que prévu pour Joaquim Rodriguez. En panne de jambes, l’Espagnol a sombré totalement dans le Tourmalet, terminant à plus de 10 minutes des favoris. Au général, il conserve sa place dans le top 20 mais pointe à plus de 20 minutes. « Je suis tombé dans le départ fictif et j’ai pris un bon coup, explique-t-il. Je pensais que ce n’était rien mais au final ça m’a bloqué les jambes. »

En deux jours, l’Espagnol a vu s’envoler ses espoirs de bonne place au classement général. Il veut désormais se reposer pour tenter de décrocher un deuxième succès d’étape après celui de Huy. « Maintenant, je dois penser à récupérer demain et essayer de rester tranquille pour être à cent pour cent, avant de tenter de jouer mes dernières cartouches ». L’Espagnol attendra donc les arrivées pour puncheurs ou bien les Alpes pour se montrer de nouveau.

En attendant, il a assuré une chose même si ce n’est pas encore officiel, il évoluera bien sous le maillot Katusha en 2016. « Nous en avons discuté il y a une semaine et j’ai dit oui. Il ne manque plus que ma signature ».


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/joaquim-rodriguez-une-chute-qui-coute-cher
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Jeu 16 Juil 2015 - 20:00

Joaquim Rodriguez : « Je vais encore tenter de gagner une étape »

Décompté au nombre des victimes de marque des Pyrénées, Joaquim Rodriguez, déjà vainqueur de l’étape jugée au sommet du Mur de Huy, a eu une réaction d’orgueil sur la route du Plateau de Beille où il s’est imposé en solitaire après avoir figuré dans une échappée de 22 coureurs.



Joaquim Rodriguez, comment expliquez-vous que tout se soit écroulé pour vous dès les deux premières étapes des Pyrénées ?
Dans l’étape de la Pierre-Saint-Martin, j’ai souffert d’une terrible fringale, je me suis retrouvé sans force et ses effets n’avaient pas totalement disparu hier dans l’étape de Cauterets. J’y ai été victime d’une chute dans la partie neutralisée du départ et je me suis fait mal à la hanche. Le cyclisme est ainsi, d’un jour à l’autre on peut perdre ses options. Je me sens bien, pas pour suivre Froome, Quintana ou Valverde mais pour tenter de gagner des étapes oui.

Combien de fois avez-vous repéré cette étape et escaladé le Plateau de Beille ?
Je l’ai fait plein de fois. La dernière fois avec mon ami Losada. Ce jour-là, il n’était pas bien et j’ai été victime d’une crevaison. Je n’avais pas de roue de rechange, il n’était pas possible de réparer. J’ai appelé ma femme qui est venue d’Andorre pour nous récupérer. On a remis ça le lendemain, sous la pluie, en imaginant qu’on allait gagner l’étape, pourquoi pas en portant le maillot jaune…

Vous avez déjà deux victoires d’étapes, quels sont vos objectifs à venir ?
Aller chercher une troisième victoire parce que je me sens bien. Il me reste beaucoup de force il reste beaucoup d’étapes de montagne. Par exemple celle de Mende que je connais bien (victoire d’étape en 2010) mais ce sera difficile de contrôler une échappée ce jour-là. Et puis il y aura beaucoup d’opportunités en dernière semaine.

Disputerez-vous la Vuelta cette année ?
Oui parce que le parcours (neuf arrivées au sommet) m’inspire beaucoup

Comment expliquez-vous que vous n’ayez jamais gagné un Grand Tour ?
C’est vrai, je n’ai pas gagné un Grand Tour mais je le mériterais. La Vuelta et même le Giro en 2012 sans oublier le championnat du monde en 2013. Il me manque peut-être la chance du champion.


http://46.105.15.116/velopro/road/joaquim-rodriguez-je-vais-encore-tenter-de-gagner-une-etape
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Ven 14 Aoû 2015 - 20:01

Maldonado davantage concentré sur les bosses

Deuxième de la première étape du Tour de l'Ain (2.1) Anthony Maldonado a parfaitement répondu présent. "Je ne peux pas être déçu de mon résultat", estime le pensionnaire d'Auber 93, seulement devancé par Nacer Bouhanni sur la ligne d'arrivée. "Je visais un Top 5 avant l'étape. Je ne pouvais pas faire mieux que deuxième", ajoute le néo-pro qui reconnaît qu'il n'est pas encore capable de rivaliser avec l'ex-Champion de France.

9e de la deuxième étape, Anthony Maldonado estime que le parcours lui correspondait moins que celui de la veille. "Je me concentre davantage sur les bosses que le sprint à l'entraînement", explique-t-il. "Le final d'hier était très sinueux et faisait moins appel à la force pure que celui d'aujourd'hui".

Passé professionnel l'hiver dernier, le Provençal ressent avoir franchi un cap depuis le début de l'année. S'il travaille ardemment ses qualités de puncheur, le sociétaire d'Auber 93 pense également pouvoir progresser dans les arrivées groupées. "Avant, j'étais à bloc dix kilomètres avant l'arrivée. Maintenant ça va mieux et je peux défendre mes chances au sprint. Mais je vais encore travailler pour continuer de m'améliorer", complète le vainqueur de l'Etoile d'Or (Elite Nationale).

Son directeur sportif, Stéphan Gaudry, confirme. "Anthony est quelqu'un de très sérieux dans son approche du vélo. Il ne ménage pas ses efforts à l'entraînement et se comporte comme un véritable professionnel. Je pense qu'il a encore une marge de progression", juge-t-il.

S'il a gagné en endurance sur les courses à étapes, Anthony Maldonado nourrit toujours des ambitions sur les courses d'un jour. Sont inscrits à son calendrier : le Tour du Poitou-Charentes et les trois dernières manches de la Coupe de France. Le coureur de 24 ans espère aussi pouvoir briller sur l'une des dernières épreuves de sa saison, Paris-Tours. "J'aime la longueur et la difficulté. Je pense que c'est une course qui peut bien me convenir", conclut-il.


http://www.directvelo.com/actualite/45310-maldonado-davantage-concentre-sur-les-bosses.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Sam 15 Aoû 2015 - 14:06

Johan Le Bon : « Une journée pleine d’émotions »



Il y a deux mois, Johan Le Bon avait conquis sa première victoire professionnelle à l'occasion du prologue des Boucles de la Mayenne. Mais son succès décroché vendredi sur les routes de l'Eneco Tour a sans aucun doute une portée bien plus importante. Au terme d'une échappée rondement menée avec Dylan van Baarle (Cannondale-Garmin), le rouleur de la FDJ s'est offert une victoire retentissante sur une épreuve World Tour. Un aboutissement pour ce talent brut, longtemps freiné dans sa progression, et parfois gêné par divers soucis physiques et médicaux.

Tout ceci, Le Bon en fait abstraction quand il s'est rendu compte que la victoire était jouable à Sittard-Geleen, sous une météo exécrable. "C'était une très, très dure étape, a-t-il commenté au pied du podium. Sur le papier déjà, c'était une course difficile. Les violents orages ont augmenté encore un peu plus la difficulté. Je suis parti très tôt à l'attaque mais j'ai pu compter sur un compagnon très fort. J'adore la pluie, ces conditions sont bonnes pour une échappée. Je savais que ça pourrait causer des ennuis au peloton. Quand on est entré dans le dernier tour, j'ai vraiment commencé à croire que nous pouvions le faire."

Sorti en compagnie de Van Baarle en début d'étape, après une âpre bataille, le poulain de Marc Madiot ne comptait en revanche pas finir avec le Néerlandais, dont il s'est débarassé dans les tous derniers kilomètres : "Je ne voulais pas aller au sprint, a-t-il dit. Je connais Dylan depuis nos années juniors et je sais que c'est un coureur très fort. Il est revenu tout près quand il a commencé à faire son effort, mais heureusement, j'ai tenu ! Dans les deux derniers kilomètres, j'ai tout, vraiment tout donné."

Avant de se projeter sur l'étape de ce samedi, Johan Le Bon voulait déjà profiter un maximum de ce succès. Sa célébration intense au moment de franchir la ligne d'arrivée avait déjà donner le ton : "C'est une journée importante et pleine d'émotions, a-t-il confié. C'est un grand moment. J'ai eu une saison difficile. J'ai attrapé un virus en Avril qui m'a longtemps dérangé. Maintenant, ça va mieux..." Et comment ! Troisième du général, à huit secondes de Wilco Kelderman (LottoNL-Jumbo), le Breton ne tire pas de plan sur la comète : "Nous allons voir, d'abord, je dois récupérer. Il y a deux jours très difficiles à venir."


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/johan-le-bon-une-journee-pleine-d-emotions
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Ven 4 Sep 2015 - 19:29

Joaquim Rodriguez : « Je n’en pouvais plus »



A force de plier Joaquim Rodriguez a fini par craquer dans l’ascension finale. Après avoir répondu une première fois à l’attaque de Fabio Aru, Joaquim Rodriguez s’est accroché avec son coéquipier Dani Moreno. Les deux Espagnols n’ont pas pu répondre à l’estocade suivante du jeune italien qui était le plus fort aujourd’hui. Au terme d’une étape intense, le leader de Katusha restait satisfait. « Nous avons réussi à répondre à la première offensive, mais quand il (Aru) est reparti à 6 kilomètres de l’arrivée, je n’en pouvais plus, a avoué Purito. Nous terminons bien placés, nous aurions pu perdre plus de temps. »

Et s’il a perdu du terrain sur Aru, Rodriguez fait tout de même une belle opération en distançant tous ses autres rivaux au général. Il conserve donc sa deuxième place avec 27 secondes de retard désormais sur Aru. « Nous avons pris du temps sur beaucoup d’autres coureurs comme par exemple Quintana. C’est une Vuelta très difficile et nous devons avancer jours après jour. Nous avons beaucoup souffert aujourd’hui mais c’était le cas de tout le monde. Il faut maintenant penser à se reposer. » Les deux prochaines étapes devraient permettre de rester au calme et récupérer des forces avant une nouvelle arrivée en altitude samedi à Fuente del Chivo.


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/joaquim-rodriguez-je-n-en-pouvais-plus
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Lun 7 Sep 2015 - 22:47

Vuelta : Joaquin Rodriguez fait parler la poudre



Quand les pentes affichent plus de 10%, Joaquin Rodriguez est bien le plus costaud. Le puncheur-grimpeur de la Katusha l'a de nouveau prouvé ce dimanche en s'adjugeant la quinzième étape de la Vuelta au sommet de l'Alto de Sotres. L'Espagnol a démarré à 1200 mètres de la ligne d'arrivée alors que la bataille entre les favoris n'avait pas encore réellement débuté. Purito a insisté pendant un peu plus d'un kilomètres et a finalement distancé ses rivaux un à un pour s'emparer de la victoire, la neuvième de sa carrière sur le Tour d'Espagne. Rafal Majka (Tinkoff-Saxo) a pris la seconde place, Dani Moreno (Katusha) la troisième, tandis que Fabio Aru (Astana) termine cinquième et sauve son maillot rouge pour seulement une seconde sur Purito. Tom Dumoulin est le perdant du jour, après avoir cédé près de 50 secondes sur le vainqueur du jour. Il est d'ailleurs éjecté du podium au général.


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/vuelta-joaquin-rodriguez-fait-parler-la-poudre
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Lun 7 Sep 2015 - 22:50

Joaquim Rodriguez : « Dumoulin est le grand favori »



Joaquim Rodriguez était le grand favori de l’étape mais sur les forts pourcentages de l’Ermita de Alba, l’Espagnol n’a repris que deux seconds à Fabio Aru et 27 à Tom Dumoulin. Pas suffisant mais déjà satisfaisant pour l’Espagnol qui n’était pas au mieux. « Ce n’est pas un temps qui me plait mais c’est mieux que ce que j’attendais. La montée du Col de la Cobertoria s’est mal passée. Je n’étais pas bien j’ai énormément souffert », avoue-t-il.

Désormais, tout le monde est tourné vers le contre-la-montre de Burgos ce mercredi, au lendemain de la journée de repos. Avec un Fabio Aru à 1 secondes et un Tom Dumoulin à 1’51, l’Espagnol n’a pas beaucoup de marge, lui qui n’est pas un spécialiste. « On verra. Pour moi Dumoulin est le grand favori de la Vuelta , assure Rodriguez. Pour gagner la Vuelta il faudrait qu’il soit dans un mauvais jour et que je fasse un chrono exceptionnel.»

Un maillot rouge d’autant plus fragile que le leader de Katusha est toujours en difficulté en troisième semaine des Grands Tours, surtout au lendemain de la journée de repos. Il a déjà perdu une Vuelta sur ce jour spécifique et le contre-la-montre pourrait être un vrai calvaire pour celui qui avait aussi cédé son maillot rose lors de la dernière journée du Giro en 2012. Pour le moment l’Espagnol veut « savourer », il passera la journée de repos en rouge.


http://ftp.cyclingpro.net/velopro/road/joaquim-rodriguez-dumoulin-est-le-grand-favori
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Mer 9 Sep 2015 - 19:25

Juan Jose Lobato sur de bons rails pour les Mondiaux



Retenu dans la présélection espagnole pour les Mondiaux, Juan Jose Lobato (Movistar) retrouve doucement la forme. En délicatesse cet été après un beau début de saison, l'Espagnol a pris la deuxième place des deux dernières étapes du Tour de Grande-Bretagne. Lundi, il avait même réglé le peloton, mais Petr Vakoc (Etixx-Quick Step) était sorti au préalable pour s'imposer en solitaire. Dans un vrai sprint massif, mardi, il a également terminé en deuxième position, battu par Elia Viviani (Sky), intrinsèquement plus rapide que lui. Néanmoins, grâce à sa régularité et les bonifications, voilà désormais Lobato vêtu du maillot jaune de leader.

"Je suis très content de voir que, petit à petit, ça revient. Il y a encore dix jours, je n'avais pas les jambes pour faire les sprints, mais maintenant, le corps réagit assez bien, juste quand il le fallait. C'était un objectif de bien finir la saison avec en vue, les Mondiaux." Lobato a retrouvé le sourire mais pas encore sa condition optimale. "Je me sentais encore un peu juste mardi. J'étais dans la roue de Viviani à 400 mètres, mais quand il a démarré, j'ai été incapable de le déborder. Je suis ici pour essayer de gagner une étape et je ne prévois pas pour l'instant de remporter le classement par points ou quoi que ce soit d'autres. Il y a encore des possibilités lors des prochains jours et je veux vraiment y arriver."


http://ftp.cyclingpro.net/velopro/road/juan-jose-lobato-sur-de-bons-rails-pour-les-mondiaux
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Jeu 10 Sep 2015 - 19:50

Joaquin Rodriguez : « Je vais essayer de toutes mes forces »



Joaquin Rodriguez ne s'attendait pas à des miracles, mais il se voulait optimiste à la veille du contre-la-montre de Burgos. Le coureur de la Katusha espérait que le terrain jouerait en sa faveur et lui permette de limiter les dégâts sur Tom Dumoulin, spécialiste de l'effort solitaire. Parti avec 1'51" d'avance sur le coureur de la Giant-Alpecin, le grimpeur de poche catalan a finalement concédé 3'06" sur les 38 kilomètres du parcours, étant ainsi relégué à la troisième place du général provisoire, à 1'15" du Néerlandais désormais porteur du maillot rouge. C'est évidemment beaucoup, trop même, pour Purito, qui n'était pas fier de sa performance à l'arrivée.

"C’était un chrono à la Purito, a-t-il dit, un peu désabusé. Je n’avais pas de bonnes sensations. J’étais presque mieux sur le plat que sur les portions montantes. Il fallait que Dumoulin ne soit pas bon pour que je conserve la tête mais il a fait un bon chrono, un tres bon chrono même. Quant à Aru, il m'a surpris". Car l'Italien d'Astana lui est également repassé devant au général. Il possède même plus d'une minute d'avance sur Purito. Ce dernier relativise :

"Je peux encore perdre ma place sur le podium, mais aussi gagner la course. Tout peut encore arriver et c’est ce que je voulais. Il reste trois jours très difficiles. Aru, Majka, les Movistar, personne n’est satisfait. Je suis sur le podium, je n'ai rien à perdre et je veux gagner donc il y a de grandes chances que j’attaque. Je vais essayer de toutes mes forces de remporter cette Vuelta. La course ne s'arrête pas là !"


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/joaquin-rodriguez-je-vais-essayer-de-toutes-mes-forces
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   

Revenir en haut Aller en bas
 
Caja Evrona (CAJ) - Orbea
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea
» Caja Evrona (CAJ) - Orbea
» Caja Evrona (CAJ) - Orbea
» Caja Evrona (CAJ) - Orbea
» SEAT Orbea (SEA)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu Transferts - Forum :: Transferts :: Equipes :: Equipes 2015-
Sauter vers: