AccueilAccueil  Site GestionSite Gestion  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Caja Evrona (CAJ) - Orbea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Jeu 19 Fév 2015 - 15:15

Juan José Lobato : "Je veux toujours plus"

A domicile sur la Vuelta a Andalucia-Ruta del Sol, Juan José Lobato espère y réaliser un bon début de saison. Après une première victoire sur le Tour Down Under, et une deuxième place sur la Clásica de Almería, l'Espagnol se prépare aux premières classiques, et notamment à Milan-San Remo, son objectif principal. Interviewé par Biciciclismo, le coureur de la Movistar explique lors de la conférence de presse : "Pour moi, c'est la course qui me correspond le plus et je suis très motivé. Je me sens bien physiquement et j'espère encore évoluer cette semaine. J'ai fait un bon début de saison. J'aurais peut-être pu accrocher une autre victoire. On veut toujours plus".

Pour Milan-San Remo, il lui faudra donc être au meilleur niveau pour bien figurer. "C'est l'objectif de ma saison. Je me suis bien entraîné et je me sens bien. Le parcours de cette année me plaît beaucoup, il me convient mieux". Mais avant, "Je me reposerai 20 jours après l'Andalousie. Je participerai ensuite au GP Nobili et à San Remo. Puis Gent-Wevelgem et le Tour des Flandres. Je ferai une pause puis je terminerai ma première partie de saison au Giro".


http://www.cyclismactu.net/news-route-juan-jose-lobato-je-veux-toujours-plus-47299.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Jeu 26 Fév 2015 - 19:48

Alexandr Pliuschin pris au Salbutamol

Passé par les rangs de grosses formations telles qu'Ag2r la Mondiale (2008), Katusha (2010), Leopard Trek Continental (2012), IAM (2013) puis Skydive Dubai en 2014, Alexandr Pliuschin a finalement posé ses valises chez Synergy Baku Cycling Project cette saison. Du moins, il était sensé. Son employeur a eu la désagréable nouvelle d'apprendre que le Moldave de 28 ans a subi un contrôle "non-négatif" au Salbutamol durant le Sharjah Tour disputé en novembre 2014. Tour qu'il avait par ailleurs remporté.

Désireuse de jouer franc-jeu, l'équipe a immédiatement suspendu son coureur bien que ce dernier ait été contrôlé sous d'autres couleurs.


http://www.cyclismactu.net/news-dopage-alexandr-pliuschin-pris-au-salbutamol-47542.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Lun 2 Mar 2015 - 20:08

Signatures après les transferts du 28 février

JUODVALKIS Egidijus (1ère saison dans l'équipe)
MALDONADO Anthony (1ère saison dans l'équipe)
PEETERS Kevin (2nd saison dans l'équipe)
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Lun 9 Mar 2015 - 20:25

Vous vous souvenez, Luis Leon Sanchez ?



Ce dimanche débute Paris-Nice. Il y a six ans, Luis Leon Sanchez remportait une édition 2009 dont Alberto Contador était le grand favori. Alors âgé de 26 ans, il était promis à un grand avenir sur les courses par étapes. Sa carrière, depuis, est une longue traversée du désert et plus personne ne parle de lui. Peut-il rebondir ?

D’abord la success story

Une carrière en deux temps. D’abord, tout qui lui sourit. Ensuite, la succession de casseroles et de mauvais choix. Qui aurait eu, en mars 2009, que le tout frais vainqueur de Paris-Nice Luis Leon Sanchez n’allait pas devenir un cador mondial, constant sur la durée, apte à remporter des épreuves encore plus importante ? La success story commence alors que l’Espagnol n’est qu’un jeune néo-professionnel dans l’équipe Liberty Seguros. Il remporte dès sa première saison une étape du Tour des Asturies, le chrono de la Classique d’Alcobendas et finit deuxième de son championnat national contre-la-montre. Avec Alberto Contador, il incarne l’avenir de la formation de Manolo Saiz. Chaque année qui suivra selon l’occasion de le voir franchir un palier. Victoire sur le Tour Down Under en 2005, première participation au Tour de France en 2006, troisième place finale et victoire d’étape sur Paris-Nice en 2007, victoire d’étape sur le Tour de France en 2008. Arrive 2009 et son premier succès sur une grande course par étapes, Paris-Nice : il a été l’homme du début de saison, gagnant le Tour Med puis une étape du Tour du Haut-Var, et arrive sur la course au soleil en outsider. Alberto Contador, grandissime favori, est leader du général avant le week-end décisif mais subit une défaillance sur la route de Fayence alors que son compatriote, ancien compère des premières années pro mais désormais adversaire à la Caisse d’Epargne, a pris la poudre d’escampette. Costaud.

Mais c’est en 2010 que Luis Leon Sanchez va changer de dimension pour de bon. Déjà double vainqueur d’étape sur le Tour de France, reconnu pour son sens de la course et sa capacité à mener à bien ses attaques, il bénéficie d’un concours de circonstances pour prendre les commandes de l’équipe Caisse d’Epargne : Alejandro Valverde a fini par se faire suspendre par le CONI et son partenaire récupère l’héritage. Déjà deuxième du Tour Down Under, du Tour d’Algarve et de Paris-Nice, quatrième du Tour de Catalogne et vainqueur du Circuit de la Sarthe, « LLS » est intronisé leader pour le Tour de France. Malgré sa première partie de saison très fournie, il parvient à finir dixième du général à Paris et a glané entre temps le titre de champion d’Espagne contre-la-montre. Son top 10 sur la grande boucle est sa première performance de taille sur trois semaines, pour sa première vraie tentative de jouer le classement. Quelques semaines plus tard, il enchaîne avec le Tour d’Espagne et n’est pas cramé : il prend la neuvième place. Il lui restera des réserves pour se classer septième des Mondiaux de chrono. La saison 2010 de Luis Leon Sanchez a été impressionnante de régularité et le classe parmi les rares coureurs capables de briller de janvier à octobre.

Des relents de Fuentes à l’oubli

Il est troisième mondial à la fin de l’année 2010. Qui s’en souvient aujourd’hui ? A 31 ans, Luis Leon Sanchez n’a fait que regarder dans le rétro ce qui se sont avérées être les plus belles années de sa carrière alors qu’il devrait être en plein dedans. Le début de la dégringolade, c’est son transfert chez Rabobank. Le voilà dans une équipe néerlandaise et c’est le choc. Des Espagnols comme Oscar Freire, Carlos Barredo ou Juan Manuel Garate ont beau être là, l’adaptation est très difficile. « Le changement de langue, de coutumes, ça vous affecte beaucoup », admettra-t-il plus tard. Ce qui reste dingue, c’est qu’en juillet, Sanchez va claquer son étape sur le Tour. La troisième de sa carrière, qui tombe en plein milieu d’une période de doutes. 2012 est plus dense : une étape sur Paris-Nice, deux sur le Tour de Romandie, une deuxième Clasica San Sebastian après celle de la saison faste de 2010, et… encore une étape du Tour de France. C’est reparti. Luis Leon Sanchez s’est fait à la maison Rabo et se remet à voler. C’est pourtant à ce moment de sa carrière que tout va dégringoler. D’abord une frayeur : Rabobank s’est retiré du sponsoring de son équipe World Tour mais celle-ci survit sous l’appellation Blanco. Changement de maillot mais pas d’objectifs. Mais le paletot bleu, bleu et noir, LLS ne la portera pas avant le mois de mai. Suspecté d’être un ancien client du docteur Fuentes, il est mis à l’écart par son employeur.

L’enquête interne tarde à porter ses fruits et le coureur ne cesse de réclamer sa réintégration dans l’effectif. Sous la pression, l’équipe Blanco le relance pour le Tour de Belgique. Luis Leon Sanchez est désormais en marge de sa propre écurie et dispute cette épreuve sans pouvoir bénéficier du soutien de ses partenaires. Sur la dernière étape, il s’échappe, écrase les pédales et s’impose en solitaire. Par la force des choses, on fait appel à lui pour le Tour de Suisse, le Tour de Pologne et le Tour d’Espagne. Il est même sélectionné aux Mondiaux. Mais en fin de saison, son contrat n’est pas renouvelé et il doit rejoindre l’équipe Continental pro espagnole Caja Rural. C’est le bon plan : il est sûr de courir le Tour d’Espagne et a les coudées franches. Il gagne sa première course avec le maillot vert et blanc, la première étape de la Tropicale Amissa Bongo, puis une étape du Tour de Castille-et-Léon, après avoir fini troisième de la Ruta del Sol. Ensuite concentré sur le mois d’août, il parvient à finir meilleur grimpeur de son tour national. Ce qui peut faire figure d’exploit pour un petit coureur est anecdotique pour lui. Car le plus important est déjà assuré. La sortie du tunnel : il va rejoindre Astana pour 2015 – une signature annoncée dès la fin du Tour de France, que l’équipe kazakhe vient de remporter.

Retour à la normale ou à l’anormal ?

Désormais trentenaire, Luis Leon Sanchez a donc confié le challenge de relancer sa carrière à Alexandre Vinokourov, avec qui il avait couru en 2006 lors des débuts d’Astana. Les perspectives se ternissent vite : contrôles positifs des frères Iglinskiy, puis ceux de la réserve… Il en aura connues, des affaires de dopage. La fin de Liberty Seguros juste avant le Tour de France 2006, le feuilleton Valverde chez Caisse d’Epargne, les révélations Rabobank, l’enquête sur son implication présumée dans l’Affaire Fuentes, et maintenant cette mise en péril de l’équipe Astana dont la licence ne tient qu’à un fil. Peu concerné par ce contexte, il réussit son entame de saison en se classant treizième du Tour Down Under, cinquième du Tour de Murcie et cinquième du Tour d’Algarve. Arrive alors Paris-Nice, sa course fétiche. Il n’y a plus mis les pieds depuis 2012, alors qu’il avait pris part à toutes les éditions depuis ses débuts pro, soit neuf au total. Bilan personnel : une victoire finale, trois podiums, quatre top 5 en tout, mais aussi quatre victoires d’étapes. Avec un palmarès comme le sien et un début de saison très correct comme celui qu’il vient de réaliser, Luis Leon Sanchez devrait être l’un des favoris de cette édition 2015.

Pour être apte à jouer la victoire finale, Luis Leon Sanchez doit déjà gagner son statut de leader dans sa propre équipe, qui aligne aussi Fabio Aru, Jakob Fuglsang et Rein Taaramae. Il doit se montrer solide sur une course de huit jours d’une telle densité, lui qui n’a plus fait top 10 d’une course d’une semaine depuis octobre 2011. Si par magie le Murcien renoue avec son niveau d’autan et reprend le fil de son histoire personnelle avec Paris-Nice, sa carrière sera relancée… mais elle pourrait s’arrêter net à cause des répercussions probables de l’affaire Astana. Il n’a pas le CV récent d’un Nibali, d’un Boom ou d’un Aru. Plus d’équipe Astana et LLS peut subir un nouveau coup d’arrêt, peut-être le dernier. Dans la discrétion et l’indifférence la plus totale, un coureur quadruple vainqueur d’étape sur le Tour de France, troisième mondial il y a cinq ans, fait face au défi qui peut soit le ramener dans la lumière, soit l’éclipser au rang d’équipier de l’ombre, ou pire, le ramener à la case départ si l’UCI sanctionne Astana. Un coureur qui semble appartenir au passé, à une autre époque, tant ses plus grandes références sont lointaines et ses déboires ont fait perdre le fil aux suiveurs. Mais il est bien là, à Maurepas, avec le dossard 46.


http://www.velochrono.fr/actu/2015/vous-vous-souvenez-luis-leon-sanchez/

Très bel article retraçant la carrière de LLS. :pouce_leve:
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Ven 13 Mar 2015 - 20:12

Joaquim Rodriguez : « Le Tour 2015 est idéal »

Joaquim Rodriguez a connu une saison 2014 en demi teinte : chutes avant les classiques ardennaises et au Giro, objectifs inachevés au Tour de France (battu par Rafal Majka au classement de la montagne), à la Vuelta (4e) et au Tour de Lombardie (8e après deux victoires d’affilée). Mais à bientôt 36 ans, son mental est intact. Et cette année, c’est tout pour le Tour, très montagneux.



L’âge n’a-t-il pas de prise sur vous ?

On verra au cours de la saison mais ma grinta, mon envie de réussir, est entièrement intacte, comme lors de mon premier Giro, en 2001, quand Manolo Saiz, alors mon directeur sportif à la ONCE, est venu me trouver avec un billet d’avion pour rentrer à la maison, me disant que c’était mieux pour la suite de ma carrière, mais j’ai refusé d’abandonner et je me suis senti très bien en troisième semaine. Là, je sors d’une saison 2014 où j’ai beaucoup souffert, peut-être plus psychologiquement que physiquement d’ailleurs, et j’ai passé un excellent hiver. J’ai bien travaillé. J’ai eu la chance d’avoir un bon mois de décembre avec un temps clément à Andorre.

Comment avez-vous construit votre saison 2015 ?

Comme d’habitude jusqu’à Liège-Bastogne-Liège et ensuite en fonction d’un objectif unique : le Tour de France. Vous savez à quel point je suis amoureux de l’Italie mais le Giro, cette année, n’est pas adapté à mes caractéristiques. Il y a trop de contre-la-montre. A l’inverse, si on m’avait demandé de dessiner le Tour de France, je ne l’aurais pas tracé autrement que celui de cette année. Il n’y a pas mieux pour moi que ce Grand Tour là. Il est idéal. Je connais plus ou moins toutes les difficultés et je vais aller en reconnaître quelques-unes, y compris l’étape des pavés après l’Amstel Gold Race, et bien sûr les Pyrénées qui sont tout proches de chez moi.

L’affirmation de votre coéquipier Alexander Kristoff, devenu un homme du Tour dans son domaine avec deux victoires d’étapes au sprint l’an passé, est-elle un atout ou un handicap pour vous ?

Je le vois comme un atout sur lequel je peux m’appuyer. Il est maintenant l’un des sprinters les plus forts au monde, il a donc besoin d’équipiers de grande valeur pour l’emmener. Faire partie d’une équipe qui marche fort aussi en plaine me convient parfaitement, surtout en vue du contre-la-montre par équipes et des étapes plates pour lesquelles nous serons bien armés, ce qui peut m’éviter quelques pièges. C’est à la fin d’un Tour qu’on remarque l’importance des étapes de plaine. Il n’y a plus de spécialistes du contre-la-montre qui ne savent faire que ça ou des sprinters qui rentrent à la maison dès qu’ils voient la première côte. Nous sommes entrés dans un cyclisme où nous sommes tous obligés de travailler pour être performants sur tous les terrains. Kristoff ne passe pas forcément bien la montagne mais il est capable de rouler comme une bête pour moi avant un col. Il est beaucoup plus qu’un sprinter.

Avez-vous le sentiment, en ce début de saison 2015, que les autres grosses écuries se sont mises au niveau du Team Sky qui semblait avoir quelque chose en plus ces dernières années ?

Oui, c’est possible qu’ils aient eu quelque chose en plus : le fait de travailler tous ensemble, comme une famille plus que comme une équipe, de manière très étonnante parfois. En 2010, lors de ma première participation au Tour de France, je suis allé demander à Juan Antonio Flecha, un de mes grands amis dans le peloton, pourquoi ils restaient à attendre Bradley Wiggins qui ne marchait pas assez pour courir devant. Et il m’a dit que chez Sky, quand on partait avec un objectif, on finissait avec le même objectif. Ils avaient prévu d’escorter Wiggins, donc ils ont continué à le faire même à l’arrière. C’est une mentalité qui a porté cette équipe au rang de numéro 1, et c’est vrai qu’aujourd’hui, beaucoup d’autres teams ont cette forme de travail, cette approche de la course, qui, personnellement, ne me plait pas tellement car il a mené à un cyclisme plus fermé où l’on détruit l’instinct et l’esprit d’initiative. Mais j’aime toujours autant le vélo et la compétition.


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/joaquim-rodriguez-le-tour-2015-est-ideal
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Dim 15 Mar 2015 - 20:10

Rodriguez se sent "à nouveau coureur"



Joaquim Rodriguez a joué la gagne ce samedi sur Tirreno-Adriatico. Mais le coureur de la Team Katusha a buté sur un Wouter Poels (Team Sky) et un Rigoberto Uran (Etixx-Quick Step) un peu plus forts dans le final. Après 218 kilomètres, Purito se sentait encore bien en jambes, mais cela n'a pas suffi. "La tactique de l'équipe a parfaitement fonctionné. Dans la 1e ascension de Crispiero, Vicioso puis Moreno ont attaqué, comme nous l'avions prévu. Je devais juste garder un oeil sur Nairo Quintana et Alberto Contador, explique-t-il sur le site Internet de sa formation. On voulait durcir la course. Au 2e passage, Losada était toujours là et Caruso a attaqué".

Pour "Purito", la victoire du coureur de Sky n'est pas une surprise. "C'est dommage que Poels ait réussi à s'échapper mais il a très bien joué. Avant même que l'étape ne débute, je le considérais comme un potentiel vainqueur. Il m'a déjà étonné sur des courses comme le Tour du Pays Basque et son explosivité est une de ses qualités. Sans lui, nous aurions pu gagner car on a l'équipe pour. Mais je suis plutôt satisfait après l'année difficile que j'ai eue. C'est la première fois depuis longtemps que je me sens à nouveau coureur".


http://www.cyclismactu.net/news-tirreno-adriatico-rodriguez-se-sent-a-nouveau-coureur-47996.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Lun 16 Mar 2015 - 19:05

Rodriguez : "C'était spectaculaire"



Troisième de la 4e étape de Tirreno-Adriatico, Joaquim Rodriguez a reglé au sprint le groupe des favoris, à 55 secondes du vainqueur du jour, Nairo Quintana. Purito est désormais huitième au classement général avec 1 minutes et 7 secondes sur le leader.

"Au final, nous sommes chanceux que la neige ne soit tombée que sur les derniers kilomètres. Autrement, cela aurait été un désastre. Encore une autre étape historique du cyclisme. J'ai connu une bonne journée. Cette montée était faite pour les coureurs grimpant en force alors que je suis un coureur plutôt explosif. Je suis donc content de ce résultat. Je devais tirer avantage de mon gros finish, ce qui fait que lorsque Quintana est parti, je savais que l'arrivée était trop loin pour que je puisse aller avec lui. D'un autre côté, ce que l'on a fait était spectaculaire" déclare l'Espagnol sur le site officiel de son équipe.


http://www.cyclismactu.net/news-tirreno-adriatico-rodriguez-c-etait-spectaculaire-48021.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Lun 16 Mar 2015 - 19:08

Signatures après les transferts du 15 mars

CARDOSO Manuel Antonio Leal (1ère saison dans l'équipe)
MOLANO BENAVIDES Juan Sebastian (1ère saison dans l'équipe)
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Lun 23 Mar 2015 - 21:26

Joaquim Rodriguez déclare forfait

Alors qu'il devait défendre son titre, Joaquim Rodriguez doit finalement déclarer forfait pour le prochain Tour de Catalogne qui se déroulera du 23 au 29 mars. Le Catalan déclare sur son compte Twitter qu'un virus à l'estomac le contraint à renoncer à l'épreuve qu'il a déjà remporté deux fois (en 2010 et en 2014). Le leader de l'équipe Katusha espère néanmoins être de retour pour le Tour du Pays Basque, du 6 eu 11 avril prochain.


http://www.cyclismactu.net/news-tour-de-catalogne-joaquim-rodriguez-declare-forfait-48180.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Mer 1 Avr 2015 - 18:32

Signature après les transferts du 30 mars

ILESIC Aldo Ino (1ère saison dans l'équipe)
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Ven 3 Avr 2015 - 18:30

Evaldas Siskevicius retrouve le rythme

La saison 2015 d’Evaldas Siskevicius avait bien mal débuté avec une lourde chute lors d’un emballage massif sur l’Etoile de Bessèges, laquelle lui avait coûté une fracture de la clavicule. Un mois et demi plus tard, le Lituanien faisait son retour dans les pelotons à l’occasion de la Classic Loire-Atlantique, le 21 mars. "Je tenais vraiment à revenir le plus vite possible. J’ai repris le home-trainer très rapidement. Puis je suis retrourné à l’entrainement deux grosses semaines après mon opération", détaille le membre du Team Marseille 13-KTM.

Egalement présent sur Cholet-Pays de Loire, Evaldas Siskevicius était ensuite du voyage en Corse, pour la toute nouvelle Clasica Corsica puis le Critérium International. "C’était un peu difficile pour moi. Mais bon, j’allais d’abord là-bas pour aider l’équipe et pour monter en pression. L’idée, c’est vraiment de retrouver mon niveau petit à petit. Je suis impatient de redevenir compétitif". Satisfait de ses sensations sur les routes corses, il aborde la Route Adélie de Vitré (1.1) de ce vendredi très sereinement. "Je me suis bien entrainé cette semaine. J’avais de bonnes jambes durant mes différentes sorties. Je sens que je suis de mieux en mieux. Maintenant, il faudra voir si cela se confirme en course".

« PAS ENCORE A 100% »

Si l’ancien lauréat du Grand Prix de la Somme se montre optimiste pour les échéances à venir, il ne sait pas encore ce qu’il peut espérer de cette Route Adélie puis de Paris-Camembert dimanche prochain ; deux courses qui sur le papier, doivent lui convenir. "Je ne suis pas encore à 100%. Je pense que ça dépendra surtout de la façon dont ça va se courir. Si ça bagarre toute la journée, je risque d’être un peu limite dans les bosses. Mais si le scénario est favorable, je peux me retrouver à l’avant et espérer faire quelque chose, ou essayer d’aider Benjamin Giraud dans le final".

Ce week-end en effet, Benjamin Giraud et Julien El Farès pourraient être les cartes maîtresses du côté du Team Marseille 13-KTM. "Ils sont en bonne forme et le parcours peut leur convenir", confirme Evaldas Siskevicius. "Cela dit, tout reste possible. C’est compliqué d’écrire un scénario à l’avance sur les manches de Coupe de France. De notre côté, nous allons simplement essayer de courir à l’avant, comme toujours". Avec l'espoir d'ouvrir le compteur de l'équipe d'ici la fin de la semaine. "Nous allons tout faire pour gagner."


http://www.directvelo.com/actualite/41066-evaldas-siskevicius-retrouve-le-rythme.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Mer 8 Avr 2015 - 10:56

Jérôme Coppel : "Difficile à gérer"

Jérôme Coppel a terminé la première étape du Tour du Pays Basque en 86e position, à 3 minutes 9 du vainqueur Michael Matthews (Orica-GreenEDGE). Le Français est revenu sur sa course dans un communiqué de presse de son équipe IAM Cycling.

"Les premières journées sur cette course sont souvent compliquées, difficiles à gérer. On ne sait jamais trop où on en est. Nous sommes quelques coureurs à sortir d’une petite grippe donc les sensations étaient moyennement bonnes. Il fallait aussi qu’on récupère des courses que nous avions faites avant comme le Tour de Catalogne. Mais ceci-dit, nous avons bien couru. Il ne nous a pas manqué grand chose pour basculer à trois-quatre dans le premier groupe. Sébastien Reichenbach et Jonathan Fumeaux terminent juste après le premier groupe, mais ce qui est sûr c’est que Sébastien avait les jambes pour être à l’avant et c’est ça qu’il faut retenir. Il reste encore cinq étapes pour bien faire. Personnellement, je me suis senti mieux que le semaine dernière, j’ai retrouvé des sensations. J’étais dans un état grippal ces derniers jours, ça n’allait pas du tout. Là je sens que ça va aller dans le bon sens pour la suite, et j’espère être complètement rétabli pour le chrono samedi".


http://www.cyclismactu.net/news-tour-du-pays-basque-jerome-coppel-difficile-a-gerer-48613.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Jeu 9 Avr 2015 - 19:57

Rodriguez retrouve la victoire



Il y avait plus d'un an et son succès final au Tour de Catalogne que Joaquim Rodriguez (Team Katusha) n'était pas allé chercher une victoire. Hier, le Catalan triple lauréat du WorldTour a rectifié le tir en retrouvant le succès à Zumarraga, au Tour du Pays Basque, où il s'était déjà imposé il y a quatre ans. "C'est un nouveau départ pour moi, s'est juré Joaquim Rodriguez. J'ai toujours eu de bonnes jambes au cours de l'année écoulée mais j'ai souvent manqué de chance. Je commençais à avoir peur que ça n'en finisse jamais." Libéré, Joaquim Rodriguez va retrouver le moral, lui qui entend retrouver les devants dans les classiques ardennaises, qu'une chute sur l'Amstel Gold Race il y a un an avait empêché de jouer sa carte. Vainqueur de la Flèche Wallonne en 2012, il a déjà terminé deux fois 2ème à Liège.


http://www.velo101.com/pros/article/lactu-du-9-avril--12190
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Jeu 9 Avr 2015 - 20:01

Le doublé pour Joaquim Rodriguez



L’ascension d’Arrate n’aura pas eu les effets escomptés. Les leaders se sont neutralisés et c’est un sprint en descente qui a permis de faire la décision. Comme hier, c’est Joaquim Rodriguez (Katusha) qui s’impose à l’occasion de la quatrième étape du Tour du Pays Basque. Il devance Bauke Mollema (Trek Factory) et Simon Yates (Orica-GreenEdge). Sergio Henao (Sky) conserve sa tunique de leader.

L’étape a eu du mal à se décanter aujourd’hui. Pourtant, les attaques ont été nombreuses au départ de Zumarraga mais ni l’Alto de Udana, ni l’Alto de Asentzio (2e cat.) ne permettront à un groupe de s’extraire de manière définitive. Finalement, c’est dans la difficulté suivante, l’Alto de Karabieta (2e cat.), que 4 hommes prennent le large après plus de 60 kilomètres de course : Tom Danielson (Cannondale-Garmin), Romain Hardy (Cofidis), Pello Bilbao (Caja Rural) et Tony Martin (Etixx-Quick Step). Le peloton emmené par la Sky et la Movistar ne laisse pas beaucoup de champ. Du coup Tony Martin accélère dans l’Alto de Ixua (1e cat.) et emmène Tom Danielson avec lui. Les deux hommes prennent le large et comptent près de 2’30 à 50 kilomètres de l’arrivée.

Derrière, le peloton contrôle dans la deuxième partie d’étape et vient finalement cueillir le duo au pied de l’ascension finale d’Arrate. Ilnur Zakarin (Katusha) place le premier gros démarrage et sort avec Ion Izagirre (Movistar) et Luis Leon Sanchez (Astana). Le Russe est fort et lâche les deux hommes à la pédale avant de voir revenir le maillot jaune, Sergio Henao, parti seul à sa poursuite. Le duo compte une quinzaine de secondes d’avance sur un groupe emmené par la Movistar et Astana. Insuffisant puisqu’ils sont repris au sommet. Il reste alors un kilomètre de descente et en fin connaisseur, Joaquim Rodriguez lance le sprint de loin et remporte sa deuxième étape en deux jours devant Bauke Mollema et Simon Yates. Sergio Henao termine 5e et conserve son maillot jaune.


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/tour-du-pays-basque-le-double-pour-joaquim-rodriguez
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Jeu 9 Avr 2015 - 20:02

Fracture du poignet pour Jérôme Coppel

La quatrième étape du Tour du Pays Basque s’est mal passée pour la formation IAM Cycling. L’équipe suisse perd trois coureurs aujourd’hui dont Jérôme Coppel qui a lourdement chuté dans une descente en compagnie de Carlos Verona. Selon les premiers diagnostiques, le Français souffre d’une fracture du poignet gauche et de contusions multiples. « C’est dommage, explique le directeur sportif Kjell Carlström, car Jérôme Coppel était dans un groupe d’échappés au début de l’étape. Puis il a été repris avant de chuter dans cette descente. Je pense que nous avons eu beaucoup de malchance aujourd’hui. » En effet, deux coéquipiers de Jérôme Coppel ont également abandonné sur cette étape. « David Tanner était épuisé, selon Carlström. Concernant Patrick Schelling, il s’agit de troubles digestifs. » Après l’abandon de Jarlinson Pantano il y a deux jours, ils ne sont donc plus que 4 chez IAM Cycling pour les deux dernières étapes de l’épreuve basque.


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/tour-du-pays-basque-fracture-du-poignet-pour-jerome-coppel
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Ven 10 Avr 2015 - 19:34

Joaquim Rodriguez : « Je n’osais pas lever les bras trop tôt »



Vainqueur de la troisième étape hier, Joaquim Rodriguez a récidivé aujourd’hui dans le final à Arrate. Une victoire qui lui tient à cœur, lui qui est souvent passé tout près de remporter cette étape importante du Tour du Pays Basque. C’est pourtant sur la Vuelta qu’il avait été le plus proche de s’y imposer, battu par Alejandro Valverde sur la troisième étape en 2012. « Enfin, je l'ai fait, s’est exclamé Rodriguez dans un communiqué de la formation Katusha. Je savais que je devais aller vite dans les deux derniers virages. Je devais réagir après que Valverde m'ait battu ici en 2012 à la photo-finish. Je n’osais pas lever les bras trop tôt. Arrate est une arrivée classique et c’est un honneur de gagner ici. »

L’Espagnol a profité du bon travail de son équipe dans le final pour finalement s’imposer devant Bauke Mollema et Simon Yates. Il connaissait le final et savait très bien que le placement serait primordial au sommet de la dernière difficulté. « Dans le final, nous étions dans une bonne posture avec Zakarin à l‘avant, poursuit-il. Plus tôt, j’ai dû changer de vélo et ensuite revenir. Ça m'a coûté un peu d'énergie, mais heureusement, la dernière montée me convenait très bien. Lorsque Henao est parti, j’ai pensé que Nairo Quintana suivrait, mais il n'a pas pu. Puis j’ai parlé avec Simon (Spilak) et je lui ai dit que j’avais besoin de son aide. Être bien positionné était le plus important. »

Après s’être imposé à deux reprises, le leader de la Katusha court maintenant libéré et pense au général. « Demain me convient aussi très bien. J’aime cette étape. Si je peux récupérer de ces deux derniers jours, nous allons voir ce que je peux faire pour le classement général. »


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/joaquim-rodriguez-je-n-osais-pas-lever-les-bras-trop-tot
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Dim 12 Avr 2015 - 18:36

Joaquim Rodriguez met fin à un an de disette



En remportant hier le Tour du Pays Basque pour la première fois de sa carrière, Joaquim Rodriguez a mis un terme à une période de plus d’un an sans victoire. Son dernier succès remontait à mars 2014, date à laquelle il avait remporté le Tour de Catalogne. Le leader de la Katusha conclut le Tour du Pays Basque avec deux victoires d’étape et le général en prime. « Je suis très heureux! Après une année sans succès, j’enlève trois victoires en quatre jours, déclare-t-il sur le site de l’équipe Katusha. C’est très spécial pour moi, et ma belle performance sur le chrono me rend aussi heureux. Je n’ai pas vu ça comme un contre-la-montre. Je m’imaginais plutôt être à l'attaque dans une étape normale. J’ai pris quelques risques dans la descente, puis j’ai vraiment tout donné sur cette montée (l’Alto de Aia, ndlr.). J’étais à la limite, mais cela a fonctionné. »



Numéro un mondial en 2012 et 2013, “Purito“ retrouve des couleurs avec ce succès. De bon augure en vue des classiques ardennaises. « C’est facile de dire que le parcours de ce Tour du Pays Basque me convenait. En réalité, c’était une course très compliquée, mais nous avons ramené la victoire. C’est ce qui compte. Le Tour du Pays Basque est important pour tous les coureurs, surtout avant la période des classiques ardennaises. J’y participais déjà quand j’étais jeune. C’est aussi amusant de rouler au milieu des supporters basques. Ce sont des fous de vélo. »


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/joaquim-rodriguez-met-fin-a-un-an-de-disette
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Mar 21 Avr 2015 - 20:16

Joaquim Rodriguez sur les pavés du Tour de France



C'est la période. Après Vincenzo Nibali la semaine passée, Joaquim Rodriguez (Katusha) a profité de sa présence en Belgique, tout près du Nord de la France, pour aller reconnaître les pavés de la prochaine Grande Boucle. Cette semaine, Purito disputera la Flèche Wallonne, dont il est l'un des favoris, et Liège-Bastogne-Liège. Il a pourtant pris le "risque" d'aller se frotter aux pavés qui seront proposés lors de la quatrième étape du prochain Tour de France (Seraing-Cambrai, 221 km, 13 km de pavés).

Tiago Machado et Alberto Losada étaient à ses côtés pour cette reconnaissance évidemment nécessaire en vue de juillet.

Pas dans sa meilleure forme l'an passé, Purito avait tout de même concédé plus de 22 minutes de retard lors de la cinquième étape entre Ypres et Arenberg-Porte du Hainaut, qui comprenait également quelques secteurs pavés.


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/joaquim-rodriguez-sur-les-paves-du-tour-de-france
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Lun 27 Avr 2015 - 22:46

L’amertume de Joaquim Rodriguez



LIEGE – Joaquim Rodriguez va finir par croire qu’il n’y arrivera jamais ! Après avoir souffert de la domination de Philippe Gilbert en 2011, l’année de tous ses regrets dans les classiques ardennaises, le leader de l’équipe Katusha a une nouvelle fois vu son grand rival Valverde l’emporter. Les années passent mais le verdict ne change pas. «  Le battre au sprint est difficile, dit Purito, impossible peut-être. Aujourd’hui il a été intelligent. Dans la Flèche Wallonne, on n’avait pas attaqué au bon moment et nous avions été déçus. Aujourd’hui, quand j’ai vu Dani Moreno prendre les devants, j’étais content mais j’ai vite compris que le verdict allait être le même. Moi à sa place, j’aurais peut être pu faire mieux… »

Elle est là la rancœur du Catalan et c’est sans doute en interne que s’est réglée l’affaire entre les deux hommes. Pourtant Rodriguez apporte une explication fiable sur cet événement consistant à voir un de ses lieutenants jouer la gagne quand ce rôle lui semblait entièrement dévolu. « Avant, dit-il, il y avait une grande différence entre un leader et ses meilleurs équipiers. Par exemple entre un Bartoli et ses grégarii. Aujourd’hui, les courses se préparent en groupe et cet écart n’existe plus. Et le niveau du peloton est très homogène. Attaquer dans La Redoute et aller au bout, on peut le tenter mais c’est vraiment très difficile à faire. »

Joaquim Rodriguez qui veut saisir cette année sa grande chance de gagner le Tour de France « taillé pour lui », n’a pas les larmes aux yeux comme dans le championnat du monde de Florence où Valverde avait préféré jouer la carte de son habituel équipier portugais Rui Costa plutôt que celle de son compatriote mais il fait preuve de résignation. « Je vois la bouteille vraiment vide, dit-il. Je suis arrivé en pleine forme dans cette semaine ardennaise et je repars bredouille. Liège-Bastogne-Liège est la course que j’aime le plus et je n’arrive pas à la gagner. Je repars avec le goût amer. »


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/l-amertume-de-joaquim-rodriguez
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Jeu 30 Avr 2015 - 22:31

Daniele Colli : "Vraiment satisfait"



Ce mercredi se déroulait la quatrième étape du Tour de Turquie, remportée au sprint par André Greipel (Lotto-Soudal) devant Daniele Colli (Nippo-Vini Fantini) et Daniele Ratto (UnitedHealthcare). Colli signe là son deuxième podium de la saison, une satisfaction pour le sprinter de 33 ans.

Dans un communiqué de presse de Nippo-Vini Fantini, l'Italien est revenu sur cette étape : "Nous étions vraiment bien en place toute la journée. Genky Yamamoto et Mattia Pozzo ont pris l'échappée, ensuite, De Negri m'a bien positionné et aidé à passer les cols, je tiens à le remercier. Certes nous sommes une équipe professionnelle, mais ces deux dernières semaines, nous avons couru contre un grand nombre de champions et de grosses formations tout en obtenant d'excellents résultats, je suis vraiment satisfait".


http://www.cyclismactu.net/news-tour-de-turquie-daniele-colli-vraiment-satisfait-49195.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Jeu 30 Avr 2015 - 22:37

Modolo : « Je ne voulais pas me louper »

PAMUKKALE - Cela faisait quatre ans que Sacha Modolo n'avait pas dû attendre si tard dans la saison pour lever les bras. Après plusieurs places d'honneur ces derniers mois, le sprinteur de la Lampre-Merida a finalement décroché son premier bouquet de l'année lors de la cinquième étape du Tour de Turquie. Ravi de s'imposer en costaud, l'Italien prend confiance en vue du Tour d'Italie qu'il retrouvera dans quelques jours après avoir fait l'impasse l'an passé.



Sacha, racontez nous le final du jour ?
C’était un final très difficile. Je ne peux pas vraiment vous dire comment ça s’est passé, j'étais un peu perdu. J’étais encore un peu à l’arrière à un kilomètre de l’arrivée. Je me suis fait un peu bloqué et j’étais quasiment à l’arrêt. J’ai dû fournir un gros effort pour me relancer. Mais dans ce genre de final, je sais ce que j'ai à faire, et j’avais de bonnes jambes aujourd’hui et j'ai lancé mon sprint à 200 mètres de l’arrivée. Je voulais vraiment pas gâcher cette opportunité car c’est vraiment le type d’étape qui me convient. Je me suis loupé hier et je ne voulais pas me manquer aujourd’hui. Et puis j’ai beaucoup attendu pour une victoire cette saison, donc je suis content d’enfin en récolter une.

Cette victoire vous apporte de la confiance en vue du Giro ?
Oui, j’en avais besoin. En janvier, au Tour de San Luis, j’étais face à Gaviria, qui a surpris tout le monde, ainsi que Cavendish. Mais depuis, je n’ai pas vraiment disputé de sprint puisqu’à Tirreno, je suis tombé sur la première étape. J’ai recommencé à sprinter aux 3 Jours de La Panne, et je voulais répondre présent ici. Aujourd’hui j’obtiens la victoire et ça me donne confiance pour le Tour d'Italie.

A quel niveau ce Tour de Turquie est-il différent pour vous par rapport à celui de 2014 ?
L’an passé, j’avais un programme différent. Je savais qu’après le Tour de Turquie j’allais prendre du repos. En plus j'étais arrivé blessé, peu en forme, j’avais deux côtes cassées et j’avais abandonné. Cette année, je suis venu ici pour me préparer au Giro mais je voulais aussi gagner pour me faire du bien au moral. Je voulais me prouver que j’étais fort. J’étais pas mal depuis janvier mais je n’avais pas réussi à décrocher une victoire. Néanmoins, je savais que ma préparation avait été bonne et aujourd’hui en est la confirmation.

En quoi cette victoire est-elle différente de celle de 2012 ?
Je n’ai pas battu des sprinteurs, j’ai battu des mecs forts en côte ! Et pour faire ça, il faut vraiment avoir de bonnes jambes. Les sprinteurs ne sont généralement pas dans le top 10 de cette étape, donc ça prouve vraiment que je suis en forme, enfin.

Allez-vous faire le Giro et le Tour ?
Non, mon programme est Tour d’Italie, Tour de Suisse et ensuite on verra. Il y a aussi les championnats d’Europe qui arrivent et Davide Cassani m’a convoqué. Si je suis en forme, j’irai, sinon, je ne prendrai pas la place de quelqu’un d’autre. Mais ça me botterait d’y aller. Après ça, je prendrai du repos car j’ai beaucoup roulé depuis janvier et on verra pour la suite.


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/sacha-modolo-je-ne-voulais-pas-me-louper
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Mar 12 Mai 2015 - 23:33

Franco Pellizotti handicapé par les crampes

Toujours pensionnaire du top 15 au classement général du Giro, Franco Pellizotti a pris un retard important lors de la troisième étape. Le leader de la formation Androni-Sidermec a souffert de la chaleur et a notamment ressenti de sévères crampes au bas de la descente du Barbagelata. La déshydratation et la difficulté pour s’alimenter ont mis l’Italien dans le rouge. A l’arrivée à Sestri Levante, il accusait un retard de 10’05. Il pointe désormais à la 87e place à 11’18 du maillot rose Michael Matthews. Son objectif de top 10 se complique donc fortement.


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/franco-pellizotti-handicape-par-les-crampes

clown
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Ven 15 Mai 2015 - 11:04

Daniele Colli, victime de l'inconscience d'un spectateur



Le Giro était pourtant bien engagé pour le coureur de la NIPPO-Vini Fantini, Daniele Colli. Preuve en est, sa 9ème place dans le sprint de la deuxième étape de ce Giro décidément à rebondissements. Voulant honorer l'invitation de son équipe, Daniele confiait encore ce matin à la version Italienne de Cycling Pro Net sa volonté d'essayer à nouveau sur cette sixième étape. Le sort et surtout la bêtise humaine en ont décidé autrement alors que la ligne d'arrivée était presque ralliée.

Encore une fois, le geste d'un inconscient avec un appareil photo a entaché une grande journée de vélo, provoquant la chute de l'Italien, lancé à vitesse élevée dans le sprint final. Le verdict est sans appel : fracture de l'humérus comme le confirme le bulletin médical de la sixième étape : « Le dossard n° 124 Daniele COLLI (NIP) a passé des radiographies qui ont confirmé la fracture composée de l’humérus gauche, tandis que les scanographies ont exclu toute autre fracture ou lésion des organes internes de l’abdomen et du thorax. »

La malheureuse chute de l'Italien a par ailleurs entraîné une vague qui a fait tomber le maillot rose, Alberto Contador, quant à lui victime d'une luxation de l'épaule.

Evidemment déçu de quitter la route du Giro, Daniele Colli n'a pas perdu son humour pour autant lorsque son équipe lui a demandé une réaction officielle (voir ci-dessus).


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/daniele-colli-victime-de-l-inconscience-d-un-spectateur
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Ven 15 Mai 2015 - 20:45

Sacha Modolo : "Une troisième place plutôt bonne"



Sacha Modolo a terminé troisième de la 6e étape du Tour d'Italie, battu par Andre Greipel (Lotto-Soudal) et par Matteo Pelucchi (IAM Cycling). L'italien est revenu sur sa course dans un communiqué de presse de son équipe, la formation Lampre-Merida.

"André Greipel a été impressionant sur le sprint et je le félicite. Je remercie mes équipiers pour m'avoir aidé, j'aurais aimé leur amener un meilleur résultat mais j'ai perdu de l'énergie en me battant dans le final pour être bien placé. Roberto Ferrari et Maximiliano Richeze m'ont aidé pour être dans la roue de Greipel mais cela veut dire que l'on a fait deux petits sprints avant d'arriver au niveau d'André qui a fait un sprint puissant : je ne pouvais qu'essayer de faire le meilleur sprint possible. Quoiqu'il en soit, cette troisième place est plutôt bonne, je tenterais de faire mieux sur les prochaines étapes".

"Le sprint devient de plus en plus dangereux parce que certains coureurs, qui n'ont pas de train, tentent de s'immiscer dans le train des autres équipes. C'est quelque chose qui n'est pas encouragé au sein du peloton mais c'est aussi dangereux et cela peut provoquer des chutes" ajoute Modolo en référence à la chute qui a émaillé le final de cette étape.


http://www.cyclismactu.net/news-giro-sacha-modolo-une-troisieme-place-plutot-bonne-49594.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   Ven 15 Mai 2015 - 23:19

Juan Jose Lobato monte en puissance



Petit à petit, Juan Jose Lobato revient dans la partie. Discret depuis le début du Tour d'Italie, le coureur de la Movistar s'est enfin illustré en se classant deuxième de la septième étape, à Fiuggi. Au terme de cette plus longue étape du Giro, l'Espagnol n'a rien pu faire pour empêcher la victoire de Diego Ulissi, plus tranchant dans la dernière ligne droite.

« Je ne suis pas de ceux qui aiment inventer des excuses, a-t-il confié, mais c'est vrai que je n'ai pas couru depuis un mois et qu'il me faut un peu de temps pour retrouver ma meilleure forme. Jour après jour, je me sens plus fort et j'ai déjà tenté hier (14e). Pour être honnête, les sprints de ce Giro sont dingues : les trois sprints auxquels j'ai assistés étaient chaotiques. Et ça peut rendre furieux car on ne peut pas utiliser tout son potentiel. »

Dans un final compliqué ce vendredi, où tout s'est finalement joué à la pédale, le coureur de la Movistar a pu s'exprimer. Ulissi était simplement au-dessus : « J'étais déjà limite pour rester dans le peloton. Les 6 derniers kilomètres en montée étaient vraiment difficiles pour moi et je n'ai rien pu faire de plus au sprint. Je n'avais ni les jambes ni les capacités de bien me positionner pour commencer le sprint à l'endroit où j'aurais aimé le faire. »

Tout de même satisfait de retrouver les avant-postes, Lobato, trois fois vainqueur depuis le début de saison, envisage la suite du Tour d'Italie avec confiance : « Mes objectifs sur ce Giro se situaient dès le départ plutôt dans la deuxième semaine. J'ai coché une étape sur le roadbook et j'espère que je pourrai améliorer mon résultat du jour lors de cette journée-là. »


http://www.cyclingpro.net/velopro/road/giro-juan-jose-lobato-monte-en-puissance
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Caja Evrona (CAJ) - Orbea   

Revenir en haut Aller en bas
 
Caja Evrona (CAJ) - Orbea
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea
» Caja Evrona (CAJ) - Orbea
» Caja Evrona (CAJ) - Orbea
» Caja Evrona (CAJ) - Orbea
» SEAT Orbea (SEA)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu Transferts - Forum :: Transferts :: Equipes :: Equipes 2015-
Sauter vers: