AccueilAccueil  Site GestionSite Gestion  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Jeu 2 Jan 2014 - 11:30

Wallace a écrit:
Oh le joli vélo rose de tata... mignon comme tout  elephant 

Jalouse....  flower 
Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Jeu 2 Jan 2014 - 11:31

Et voici Wouter sous ses nouvelles couleurs...!  cheers 

Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Mer 22 Jan 2014 - 13:07

Leopold Konig progresse de saison en saison et avec sa nouvelle équipe, Hurricane Winamax Pro Cycling, il souhaite confirmer le pallier qu'il a franchi lors de la dernière édition du Tour d’Espagne durant lequel il a remporté une étape et a fini dans le top 10 du classement général (9ème).

"Je ne pense pas que ce sera difficile de faire la même performance que l’an passé", déclare-t-il auprès de Cyclingnews. Je pense que je peux encore améliorer le résultat au classement général. Je suis confiant sur mes capacités à entrer à nouveau dans le top 10 d’un grand tour." Et pourquoi pas sur le Tour de France?", ajoute-t-il.

"J’ai étudié le parcours du Tour 2014, il n’est pas plus dur que la Vuelta 2013. Je pense que je peux réaliser un très bon chrono à l’avant dernière étape. J’aurai un avantage certain sur les purs grimpeurs car cet hiver, je me suis concentré sur cela."
Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Jeu 6 Fév 2014 - 11:19

Pas le temps de fêter son titre de champion du monde de cyclo-cross, Styby est déjà sur les pavés et monts flandriens en compagnie de Boonen et Keisse.

Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Lun 17 Mar 2014 - 12:46

Carlos Betancur sera l'un des hommes à surveiller lors de ce Paris-Nice 2014, qui débute ce dimanche. Optimiste quant à sa forme, Betancur l'est un peu moi pour ses chances de briller. Le coureur de Hurricane-Winamax Pro Cycling assure en effet à Biciciclismo : "Je pense que je suis bien. Après ma victoire sur le Tour du Haut-Var, je suis très motivé pour affronter cette course. Pour moi, c'était quelque chose d'important de gagner car c'est mon premier succès avec le maillot de mon équipe. Le seul problème que j'ai à présent, c'est que je suis rentré de Colombie vendredi. C'est un peu difficile mais je tenterai de faire le meilleur Paris-Nice possible".

Le Colombien préfère donc ne pas se mettre trop de pression. "En Colombie, je me suis bien entraîné mais j'ai un peu peur des effets du voyage et du décalage horaire. Dans tous les cas, j'essaierai de décrocher une étape et le général, même si ce sera compliqué. Paris-Nice est une course de prestige et il y a toujours des coureurs très en forme. Pour l'équipe, c'est aussi une épreuve importante".

Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Lun 17 Mar 2014 - 12:49



Sous les coups de midi, les coureurs rescapés de ce Paris-Nice s'élançaient sur les routes escarpées de la cinquième étape. Seulement 152.5 kilomètres au programme aujourd'hui, mais plusieurs ascensions disséminées tout le long du parcours. Dernière difficultée du jour, la Côte de Sainte-Catherine (2ème catégorie), n'était située qu'à 15 bornes de l'arrivée et pouvait donc laisser présager un spectacle similaire à celui de mercredi.



Cinq coureurs se détachent
Thomas Voeckler est le premier coureur à tenter sa chance après quinze kilomètres de course. Déjà à l'attaque hier, l'Alsacien, accompagné de Florian Guillou (Bretagne-Séché Environnement), ne parvient pas à faire le trou. Ils sont repris et rapidement contrés par Sylvain Chavanel (IAM Cycling). En compagnie de Gorka Izaguirre (Movistar), Jan Bakelants (Omega Pharma-Quick Step), Matthew Busche (Trek Factory Racing) et Brice Feillu (Bretagne-Séché Environnement), le nouveau leader de l'équipe suisse désire sans doûte se racheter, lui qui a pratiquement perdu toutes ses chances au général hier, en terminant à 57" de Geraint Thomas (Team Sky) suite à un ennui mécanique au mauvais moment. Après une quinzaine de bornes à l'avant, l'avantage du groupe de cinq s'élève à trois minutes à peine.

Paradoxalement, ce sera l'écart maximal octroyé aux fuyards du jour. Chavanel et Bakelants faisant figure de réels dangers au sein de cette échappée, le peloton ne prend pas de risques. C'est pourquoi à la mi-course, on ne compte plus que deux minutes entre le pack et le groupe de tête. Pourtant, l'entente est bonne devant, mais la Sky de Geraint Thomas -le maillot jaune- n'est pas là pour jouer. A 60 bornes du but, la côte de Saint Martin en Haut est entamé et au sommet, les fuyards n'ont plus qu'une minute d'avance sur le peloton. Le peloton qui perd d'ailleurs Nacer Bouhanni dans cette difficulté de troisième catégorie. Le sprinteur de la FDJ.fr, vainqueur de la première étape et maillot jaune, met pied à terre.



Vincenzo Nibali à l'attaque !
A 50 kilomètres du but, 50" séparent les deux groupes. Dix kilomètres plus loin, l'écart a baissé de ... 10 secondes et à 30 bornes de la ligne, le peloton se rapproche à 30 secondes ! Puis, à 26,5 kms de la ligne, les coureurs passent une première fois à l'arrivée et l'écart reste sensiblement le même. Sous la bannières des 25 derniers kms, Chavanel décide alors de partir seul en tête. Derrière, Samuel Dumoulin, 5e du général, est victime d'une crevaison et ne parvient pas à faire la jonction. C'est alors qu'à vingt kilomètres du but, Chavanel entame la côte de Sainte-Catherine, avec seulement 15 secondes sur le peloton, qui a repris ses anciens compagnons de fuite.

Le coureur de IAM Cycling est rapidement avalé par le pack, qui est secoué dès le pied de la dernière bosse. C'est Laurent Didier qui lance les hostilités, tandis que Sky fait le rythme aux avants-postes. L'équipe britannique contrôle, à 10" du Luxembourgeois de Trek. Mais à 15 kms du but, le coureur du Grand Duché est repris, et c'est Stefan Denifl (IAM Cycling) qui contre. L'Autrichien reste en tête pendant quelques hectomètres, mais juste avant le sommet, c'est Vincenzo Nibali (Astana) qui attaque ! L'Italien prend quelques mètres, mais est pris en chasse immédiatement par Carlos Betancur et ... Geraint Thomas (Sky). De fait, avant d'entamer la descente, le peloton est plutôt regroupé, bien que réduit de moitié. Mais Nibali n'abdique pas et profite de la pente et de ses qualités de descendeur pour tenter de faire le trou.



Betancur initie un contre, et le conclut !
A 10 kilomètres, et toujours dans la descente, le pack est en file indienne mais aucune différence n'est faite. Dans la foulée, dans une portion légèrement montante, Betancur passe à l'attaque. Il prend quelques secondes, mais Fuglsang et Jungels font l'effort pour recoller tandis que le peloton est emmené fort. Le trio résiste et creuse même l'écart, puisqu'à 6 kms du but, le peloton pointe à environ 10 secondes. Derrière, le peloton temporise et personne ne prend la tête des opérations. C'est même John Degenkolb lui-même qui vient rouler un moment à l'avant du pack. Mais l'Allemand, maillot vert sur le dos, ne peut pas faire grand chose seul.

Dans la foulée, OPQS tente bien de prêter main forte, mais les 10 secondes sont maintenues par le trio de tête. A 2 bornes du but, l'écart est stabilisé et ça se profile bien pour Fuglsang, Betancur et Jungels. Quelques hectomètres plus loin, sous la flamme rouge, l'écart est toujours de 11 secondes et les trois hommes de tête continuent de collaborer correctement pour mener leur entreprise à bien. Et ça fonctionne, le peloton est battu et les trois hommes se présentent dans la dernière ligne droite ensemble, pour la gagne. Le sprint est lancé, et c'est le Colombien Carlos Betancur qui s'impose assez aisément devant Jungels et Fuglsang. Coquard règle lui le peloton pour la quatrième place devant Boonen.

1 COL BETANCUR GOMEZ Carlos Alberto Ag2r La Mondiale
2 LUX JUNGELS Bob Trek Factory Team m.t.
3 DAN FUGLSANG Jakob Astana Pro Team m.t.
4 FRA COQUARD Bryan Team Europcar + 2"
5 BEL BOONEN Tom Omega Pharma - Quick Step t.m.t
Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Lun 17 Mar 2014 - 12:50



Deuxième étape de ce Tirreno-Adriatico mais seulement première étape en ligne aujourd'hui après le contre-la-montre par équipe d'hier remportée par l'équipe Omega Pharma-Quick Step. Au programme du jour, 166 kms entre San Vincenzo et Cascina et une occasion pour les sprinteurs de briller. En effet, même si les 100 premières bornes seront marquées par quelques bosses, les coureurs entreront ensuite dans un circuit final totalement plat autour de l'arrivée. D'autant plus que le gratin du sprint est présent sur la course transalpine : André Greipel, Marcel Kittel, Mark Cavendish, Arnaud Demare, Peter Sagan ou encore Sacha Modolo ... On tient sans doûte le vainqueur du jour parmis ceux-là.



Un quintuor à l'avant
Sous l'initiative de David Cross (Netapp Endura), l'échappée se forme après 2 kms de course. Suivi par Alex Dowsett (Movistar), Daniel Teklehaymanot (MTN Qhubeka), Davide Malacarne (Europcar) et Marco Canola (Bardiani CSF), le groupe prend rapidement le large. Après 15 kms ils comptent 4' sur un peloton compact et contrôlé par les coéquipiers de Mark Cavendish. 5 minutes et 20 secondes : l'avantage maximal laissé par Omega Pharma-Quick Step est enregistré à 100 kms du but. Pendant que Marco Canola (Bardiani CSF) passe en tête les 3 difficultées répertoriées du jour, Giant-Shimano et Lotto Bellisol placent eux aussi un coureur à l'avant du peloton.



Les équipes de sprinteurs embrayent
Sous l'arche des 50 derniers kms, les équipiers de Cavendish, et des sprinteurs allemands Kittel et Greipel se lancent véritablement à la poursuite des hommes de tête. L'écart passe rapidement à 3'30 et le peloton s'étire. On retrouve dans les dernières positions du peloton Thibaut Pinot, souffrant au niveau du genou. Malgré le rythme élevé de l'échappée du jour, leur avance baisse inexorablement. Ils ne détiennent plus que 3' de marge à 30 bornes de la ligne.



Alex Dowsett s'isole devant
Le meilleur rouleur de l'échappée, Alex Dowsett, passe à l'offensive à 28 kms du but. Le rouleur de la Movistar adopte presque instantanément une position aérodynamique. Le spécialiste du contre-la-montre, ancien pensionnaire du Team Sky dispose de 2'40 à 25 kms de l'arrivée puis d'1'50 à l'amorce de l'ultime tour de circuit. Malheureusement pour lui, l'affaire semble écrite d'avance et le peloton revient à toute allure dans le parcours final très urbain. A 15 kms, l'écart baisse sous la minute et ses anciens compagnons du jour sont repris par le peloton. Deux kilomètres plus loin, Devolder et 3 coureurs de la Lotto Belisol notamment chutent dans le bas côté de la route. Une chute qui illustre parfaitement la nervosité du peloton.



Matteo Pelucchi s'impose au sprint
Les jambes sont lourdes pour Alex Dowsett. Il ne parvient pas à résister du pack et est repris à 7kms de l'arrivée. A l'avant du peloton, Contador est parfaitement placé à l'avant du peloton pour ne pas prendre le moindre risque. Les coureurs de la Lampre, de la FDJ.fr et de la Cannondale se succèdent en tête du peloton alors que Marcel Kittel chute au milieu du peloton : il se relève et jette son vélo de rage. Sous la flamme rouge, l'équipe du Trèfle est en tête avec encore 3 équipiers pour Demare ! William Bonnet tente alors d'emmener son sprinteur dans un peloton totalement désordonné:  il lance finalement son sprint à 275mètres de l'arrivée. En bout de course, il se fait griller sur sa droite par Matteo Pelucchi (IAM Cycling), qui avait parfaitement pris le sillage d'André Greipel, 3ème du jour. Première victoire de la saison pour l'équipe suisse. Mark Cavendish conserve quant à lui le maillot de leader.

1 ITA PELUCCHI Matteo IAM Cycling 3:56:12
2 FRA DEMARE Arnaud FDJ.fr t.m.t
3 ALL GREIPEL Andre Lotto Belisol Team
4 IRL BENNETT Sam Team NetAPP - Endura
5 SLK SAGAN Peter Cannondale Pro Cycling
Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Lun 17 Mar 2014 - 12:54



Ce jeudi, Matteo Pelucchi a créé la surprise en remportant la 2ème étape de Tirreno-Adriatico. L'Italien a remporté l'étape, au sprint, devant le gratin mondial. Le coureur de la formation IAM Cycling a devancé le Français Arnaud Démare (FDJ.fr) et l’Allemand André Greipel (Lotto Belisol Team).

"Cette victoire, elle est pour toi Kristof. J’ai donné toutes mes forces pour te l’offrir là-haut d’où tu nous regardes", explique l'Italien, dans un communiqué de presse de l'équipe IAM. Emu aux larmes, Matteo Pelucchi n’oublie pas celui qui partageait encore sa chambre à l’occasion du Tour du Qatar, début février.

À sa descente du podium avec le maillot rouge, récompensant le leader du classement par points, Matteo Pelucchi s’est encore pris la tête entre les mains : "Mais qu’est-ce que j’ai fait ? Je ne réalise pas encore. Il me faudra encore un peu de temps. Certes j’ai gagné mais elle est le fruit d’un grand travail de toute l’équipe. Lors du circuit final, tous les gars ont pris leur tâche à coeur, en roulant en tête du peloton. Je n’avais pas le droit de les décevoir. Roger Kluge et Heinrich Haussler se sont ensuite chargés de me protéger et de m’amener en position idéale après le passage de la flamme rouge. Mais la préparation de ce sprint était confuse. Il n’y avait pas une équipe avec un train pour prendre la situation en main. Je me suis placé dans un premier temps dans la roue de Cavendish puis j’ai encore gagné quelques places pour me retrouver aux 300 mètres derrière Greipel. Et là je suis sorti de son sillage malgré le vent de face et j’ai tenu bon".

"Les entraînements effectués durant cet hiver ont payé aujourd’hui. Cela ne s’est pas révélé toujours facile. Mais lors du stage de Majorque j’avais déjà pu vérifier ma progression. Alors gagner une WorldTour pour ma 3ème participation à une course de ce niveau va me donner confiance. Et elle en donnera aussi à mes coéquipiers quant il s’agira de remettre l’ouvrage sur le métier dans les jours à venir où sur les autres courses", conclut le Transalpin, qui habite en Suisse.
Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Ven 4 Avr 2014 - 12:27

Le peloton du Paris-Nice partait, ce vendredi matin, de Saint-Saturnin-lès-Avignon pour la plus longue étape de la semaine : 221,5 kilomètres. Les coureurs traversaient les départements du Vaucluse, des Bouches-du-Rhône et du Var, en direction de Fayence, et son terrible mur, lieu d'arrivée de cette 6ème étape, qui devait être l'étape reine de ce 72ème Paris-Nice. Cinq ascensions étaient au programme du jour, dont quatre dans les 60 derniers kilomètres : au km 36,5 (la côte de Bonnieux, 4,8 kms à 5,1 %), au km 164,5 (la côte des Tuilières, 2,2 kms à 7,8 %), au km 180 (la côte de Mont Meaulx, 1,7 kms à 4,3 %), au km 202,5 (la côte de Bourigaille, 8,2 kms à 5,9 %) et au km 221,5 (la montée de Fayence, 1,3 kms à 10 % de moyenne). Cette étape était donc promise aux favoris de ce Paris-Nice.



De nombreuses offensives en début d'étape, en vain...
De nombreuses offensives ont lieu en début d'étape. Plusieurs coureurs tentent leur chance, en groupe ou en solitaire, mais sans succès... Au km 23, le peloton est toujours groupé et roule à vive allure. Au km 30, un groupe de huit coureurs arrive à s'extraire du peloton. Dans celui-ci on retrouve notamment Hushovd (BMC) et Chavanel (IAM), le porteur du maillot à pois. Mais le peloton ne laisse pas partir.

Chavanel, qui voit le peloton se rapprocher, décide alors de partir seul. Au km 35, il compte 23'' d'avance sur le paquet. Le coureur de l'équipe IAM Cycling passe en tête au sommet de la première difficulté du jour, la côte de Bonnieux, classée en 3ème catégorie. Le maillot à pois ajoute donc 4 points de plus dans sa besace.



Une échappée de 10 coureurs se forme (enfin) au km 70
Au km 46, juste après le premier sprint intermédiaire de la journée, remporté par Chavanel, le peloton se regroupe. John Degenkolb (Giant-Shimano) empoche 2'' de bonification sur la ligne du premier sprint intermédiaire de la journée. L'Allemand revient provisoirement à 1'' de Geraint Thomas, leader du classement général.

Le peloton ne ménage pas ses efforts, mais au km 70, il décide enfin de laisser partir une échappée. Celle-ci est composée de 10 hommes : Cummings (BMC), Keukeleire (Orica-GreenEDGE), Cattaneo (Lampre-Merida), Ligthart (Lotto-Belisol), Rast (Trek), Bernaudeau (Europcar), Kuchynski (Katusha), Petis (Cofidis), De Marchi (Cannondale) et Vachon (Bretagne-Séché Envirronnement). Au km 103, l'échappée compte 3'15'' d'avance sur le peloton, qui décide de ne pas lâcher trop de lest aux fuyards.



Voeckler et Chavanel reviennent à l'avant, Chavanel conforte son maillot à pois
Les coureurs des équipes Sky, Astana et Garmin contrôlent l'échappée, qui se situe à 2'30'' au km 115. L'écart stagne jusqu'au pied de la côte des Tuilières. Au pied de celle-ci, le peloton n'est plus qu'à 1'02'' de l'échappée. Dans la côte, Voeckler (Europcar) et Chavanel (IAM) attaquent ! L'échappée de 10 passe, en haut de la côte, avec 30'' d'avance sur le duo de contre et 1'10'' sur le peloton. Les deux Français opèrent la jonction au km 169. Il y a alors 12 coureurs à l'avant à 47 kilomètres de l'arrivée. Derrière, c'est l'équipe Ag2r La Mondiale qui mène la chasse.

Peu après la troisième ascension du jour, remportée par Sylvain Chavanel, quatre coureurs décident de s'échapper du groupe de 12 : Voeckler, Chavanel, Ligthart et Di Marchi. Les huit autres coureurs sont vite repris par le peloton, mené par l'équipe Omega Pharma-Quick Step. Dans la première des deux ascensions du Mur de Fayence, les hommes de tête calent. Seul Sylvain Chavanel arrive à rester à l'avant. John Degenkolb craque dans cette première ascension... Le peloton se regroupe à 21 kilomètres de l'arrivée.



Les coureurs se succèdent en tête...
L'équipe Astana fait le tempo pour son leader, Vincenzo Nibali. À 20 kilomètres de la ligne, Frank Schleck (Trek) passe à l'offensive ! Le Luxembourgeois est ensuite rejoint par Vuillermoz (Ag2r) et Denifl (IAM). Trofimov (Katusha), Sepulveda (Bretagne-Séché Environnement) et Niemiec (Lampre) reviennent sur le trio de tête, au sommet de la côte de Bourigaille. Derrière, quelques coureurs essayent de sortir du groupe maillot jaune. À 18 kilomètres de la ligne d'arrivée, le peloton compte 14'' de retard sur les 6 hommes de tête. Ces derniers sont repris par le peloton à 13 kilomètres du but. La descente, vers le bas du Mur de Fayence, s'effectue à vive allure.

Carruso (Cannondale) et Devenyns (Giant-Shimano) sortent du peloton, à 11 kilomètres de la ligne. Le duo de tête compte 12'' d'avance sur l'avant-garde du peloton, mené par un coureur de la Team Sky, à 7 kilomètres de l'arrivée. Nibali fait la descente à bloc. L'Italien essaye de pousser à la faute ses différents concurrents. Grâce à cette descente rapide, le peloton se regroupe à 5,5 kilomètres du but. Le groupe se coupe en trois au bas de la descente. Betancur est pris au piège, mais recolle assez vite. Un kilomètre avant d'entamer le Mur de Fayence, l'équipe Ag2r mène le peloton. Kelderman (Belkin), 8ème au général ce matin, crève, à ce moment-là, au plus mauvais moment...



Carlos Betancur s'impose en haut du Mur de Fayence, et s'empare du jaune !
Au pied du mur final, Vuillermoz (Ag2r) attaque ! Le Français creuse le trou. Derrière, Vichot (FDJ.fr) attaque aux 500 mètres. Nibali (Astana) est lâché. Vuillermoz tient bon jusqu'à 200 mètres de la ligne. Slagter (Garmin-Sharp) passe alors à l'offensive. Le maillot jaune, Thomas (Team Sky) est dans le dur, mais limite les dégâts. Dans un virage, Vuillermoz, dans la roue de Rui Costa (Lampre-Merida), chute. Costa en profite pour lancer le sprint de loin. Slagter, essaye de suivre, mais est victime d'un problème mécanique. Le Champion du Monde se voit rejoindre par Carlos Betancur (Ag2r), qui le dépasse. Le Colombien remporte l'étape en puncheur ! Costa termine 2ème. Stybar complète le podium du jour.

Carlos Betancur, grâce aux bonifications, s'empare du même coup du maillot jaune. Le coureur de l'équipe Ag2r La Mondiale compte désormais 8'' d'avance sur Geraint Thomas (Team Sky) et 18'' sur Rui Costa (Lampre-Merida).

Classement de l'étape :
1 COL BETANCUR GOMEZ Carlos Alberto Ag2r La Mondiale
2 POR COSTA FARIA Rui Alberto Lampre - Merida m.t.
3 CZE STYBAR Zdenek Omega Pharma - Quick Step + 3''
4 GBR THOMAS Geraint Team Sky m.t.
5 FRA VICHOT Arthur FDJ.fr m.t.

Classement Général :
1 COL BETANCUR GOMEZ Carlos Alberto Ag2r La Mondiale
2 GBR THOMAS Geraint Team Sky + 8''
3 POR COSTA FARIA Rui Alberto Lampre - Merida + 18''
4 CZE STYBAR Zdenek Omega Pharma - Quick Step + 22''
5 ESP ROJAS GIL Jose Joaquin Movistar Team + 24''


Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Ven 4 Avr 2014 - 12:27

Et rebelote ! On ne sait pas encore qui gagnera ce Paris – Nice, mais une chose est sûre le coureur le plus fort dés que la route s’élève est Carlos Betancur. Déjà vainqueur hier, il démontre à nouveau ses qualités d’explosivité. Il y a deux semaines sur le Tour du Haut Var, quand il remporte la première étape, Julien Jurdie, son directeur sportif, nous confiait qu’il devait encore perdre six kilos. Aujourd’hui, on parle de quatre. Cela paraît encore énorme au vu du niveau de la compétition, mais ses aptitudes malgré cette « surcharge pondérale » qu’il reconnaît volontiers, démontrent bien l’énorme potentiel du jeune Colombien de 24 ans. En remportant cette sixième étape de « La Course au Soleil », après sa victoire de la veille, il prend le maillot jaune et s’impose comme le patron de la première grande course de la saison, à la tête d’une équipe qui a pris la compétition à sa main vers Fayence.



"L'équipe a fait la journée parfaite"
« L’équipe AG2R m’a très bien protégé toute la journée. Le début d’étape a été extrêmement rapide. Toute la journée a été très disputée. Alors avoir toute l’équipe avec moi était fantastique. C’est une victoire collective aujourd’hui. Dans la dernière montée, Vuillermoz a fait un gros travail, même s’il est tombé. L’équipe a fait la journée parfaite. »



"Le genre d’arrivée qui me procure le plus d’émotion"
La chance du Colombien, c’était le profil de l’arrivée à Fayence, qui s’approchait quelque peu de celui du Mur de Huy, où Betancur avait pris la troisième place l’an passé. « C’est vrai que cette étape ressemblait un peu à une classique. J’aime bien les finals difficiles comme ceux-là ou celui de la Flèche Wallonne. C’est le genre d’arrivée qui me procure le plus d’émotion. »

Revêtu maintenant du maillot jaune, lui et son équipe vont avoir le poids de la course sur leurs épaules. « Il reste deux étapes très difficiles. Les écarts ne sont pas grands au classement général. Beaucoup de coureurs restent dangereux. Des coureurs comme Rui Costa, Geraint Thomas vont forcément tenter quelque chose. Il va me falloir compter sur mon équipe. J’avoue que, même si tout va bien pour le moment, je commence à ressentir la fatigue ».



"Difficile de tout quitter"
En tout cas, voilà un autre coureur qui fait briller la nation Colombienne. L’an passé Nairo Quintana avait porté les couleurs du pays Sud-Américain au plus haut niveau en prenant la deuxième place, et le maillot blanc du Tour de France. Betancur affirme qu’il est un moins bon grimpeur que le coureur de la Movistar, mais il a peut-être aussi d’autres atouts, comme son punch et sa petite pointe de vitesse démontrée jeudi et lors de la première étape du Tour du Haut Var cette année. « Je vais sur le Tour de France avec beaucoup d’ambitions. Nous sommes dans un bon moment du cyclisme Colombien, comme il y en a eu d’autres par le passé. Pour nous, et pour moi, cela a été difficile de tout quitter pour venir s’entraîner et courir en Europe. Alors forcément, je suis très motivé. Je veux être sûr d’aller sur le Tour de France avec ma meilleure forme possible. »
Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Ven 4 Avr 2014 - 12:28

Après une chute lors de la deuxième étape de Tirreno-Adriatico, Sergio Pardilla souffre d'une fracture du poignet gauche. Contraint à l'abandon ce vendredi, en raison de fortes douleurs, le coureur de MTN-Qhubeka doit maintenant se rétablir. "Finalement, nous avons découvert que je souffrais d'une fracture. Merci à tous pour votre soutien. Je serai bientôt de retour", a tweeté l'Espagnol.

Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Ven 4 Avr 2014 - 12:29



La menace se fait sentir. En même temps que le soleil se voilait pour la première fois sur ce Paris – Nice 2014, le Colombien Carlos Betancur, qui dominait jusqu’ici l’épreuve de sa classe, a senti une ombre revenir sur lui. Un maillot blanc, bariolé de l’arc-en-ciel. On le savait, c’est le week-end de tous les dangers pour le coureur d’AG2R – La Mondiale, victorieux des étapes de jeudi et vendredi et porteur du maillot jaune de leader au classement général. Dés le premier passage sur la ligne, à plus de trente-cinq kilomètres de l’arrivée, un sprint bonification a semé la zizanie. Rui Alberto Faria da Costa y a engrangé deux secondes de bonification. Le voilà à ce moment revenu à seize secondes de Betancur au général. Mais dans le sprint final, il prend la deuxième place derrière Slagter, et juste devant Betancur. Deux nouvelles secondes de grappillées. Quatre secondes, quand il en manquait dix-huit ce matin, c’est finalement… encore quatorze secondes à combler. Mais la dernière étape, tracée autour de Nice, est piégeuse et pourrait favoriser les qualités du Champion du Monde face à un Betancur qui se dit, lui-même, fatigué.



"Mon adversaire n°1 pour la victoire finale sera évidemment Rui Costa"


« Pour le moment, je vis un rêve. Être leader de Paris – Nice, c’est une grande joie et j’espère que tout ira bien demain, et ceci aussi pour toute l’Amérique Latine. Je crois que cette année, je me suis encore mieux préparé que l’an passé et que j’ai bien fait les choses pour me donner une chance d’écrire mon nom dans l’histoire du cyclisme. L’équipe m’a dit que Paris – Nice était une belle course avec de belles arrivées, qui pourraient me convenir. Elle me soutient très bien et tout se passe pour le mieux. Il reste demain, ce sera très dur, et avec l’équipe nous allons tout faire pour gagner. »

En tout cas, la formation AG2R – La Mondiale monte la garde. Dans une étape extrêmement disputée, on a vu une équipe très solide groupée autour de son leader. « Toute l’équipe s’est battue aujourd’hui pour que je puisse conserver ce maillot jaune et je tiens vraiment à remercier tout le monde. Mes coéquipiers ont trouvé les ressources physiques et mentales nécessaires pour m’épauler alors que la course a une fois de plus été très difficile. Romain (Bardet), Alexis (Vuillermoz) et Mikael (Cherel) étaient encore à mes côtés sur le circuit final. Personnellement, j’ai vraiment d’excellentes sensations en ce moment même si je ressens la fatigue de cette semaine de course. Demain, mon adversaire n°1 pour la victoire finale sera évidemment Rui Costa. Il faudra être vigilant mais l’équipe AG2R a encore prouvé aujourd’hui qu’elle est capable de faire du très bon travail dans ce genre de situation. »



Lavenu : "Il s'est constitué une famille en Toscane"


Son histoire avec l’Europe a débuté en 2011, quand il est arrivé chez Acqua e Sapone. Vincent Lavenu, nous explique : « Quand il est arrivé en Europe, il s’est installé en Toscane, et il s’est constitué une famille là bas, il a appris l’Italien. Aujourd’hui, il est entraîné par Michele Bartoli (ndlr : Ancien vainqueur du Tour des Flandres, du Tour de Lombardie, double vainqueur de Liège – Bastogne –Liège, etc ... ) qui n’habite pas loin de chez lui. Il développe son programme d’entraînement et nous discutons tous les trois de son programme de course en fonction de nos propositions ». « J’ai vraiment beaucoup de chance d’avoir Michele comme entraîneur », n’hésite pas à rappeler Betancur. Désormais dans une équipe Française, Carlos commence à apprendre le langue de Molière et jongle entre l’Espagnol, l’Italien et le Français pour se faire comprendre (et pour comprendre) de ses équipiers et de son staff.



Le manager de l’équipe AG2R – La Mondiale, Vincent Lavenu, est revenu pour nous sur l’épisode de la fin de saison 2013, où nous avions retrouvé un Carlos Betancur, qui n’était plus que l’ombre de lui-même sur la Vuelta. « Ce sont des champions, ils ont leur tempérament, mais ce sont aussi des personnes qui peuvent être fragiles. Nous l’avions retrouvé sur la Vuelta, après son superbe Giro, très en retard sur sa préparation. Il n’est arrivé en forme qu’à partir des Championnats du Monde, mais il était déjà trop tard, la saison était finie. Nous n’avons pas douté de lui. Nous avons compris sa situation, nous avons fait preuve d’écoute. Il en avait besoin. Aujourd’hui il est un peu en retard, mais au vu de ce qu’il est déjà capable de démontrer, je pense qu’il a retrouvé son équilibre et qu’il n’y a pas de craintes à avoir ».



"Nairo (Quintana) est un coureur, et j’en suis un autre…"


Ce serait la première fois que la formation Française AG2R – La Mondiale, avec ses vingt années d’existence, remporte Paris – Nice. Un très gros objectif mais ce n’est aussi qu’une étape dans la préparation du Tour de France. « C’est la course la plus importante au Monde, rappelle le Colombien. Je vais me préparer au maximum pour réussir quelque chose ». On le sent quand même, mais c’est vrai que nous ne sommes aussi qu’en mars, le maître mot est prudence du côté des « terre et ciel » sur les objectifs de Betancur pour le Tour. Vincent Lavenu complète : « Il va sur le Tour de France pour découvrir. On ne lui met pas de pression particulière, même s’il aura un statut de co-leader avec Jean-Christophe Péraud. Bien sûr nous pensons quand même au maillot blanc, comme il l’a fait sur le Giro l’an passé et un top six ou sept serait pas mal ». Ce qu’on veut éviter, c’est certainement, en premier lieu, la comparaison avec la prestation de Nairo Quintana l’an passé. « Nairo est un coureur, et j’en suis un autre… Nous essayons de faire de notre mieux, mais il a plus d’aptitudes que moi. »

Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Ven 4 Avr 2014 - 12:30



Toujours en forme, Zdenek Stybar a terminé 8ème de la 7ème étape de Paris-Nice et se trouve à la 3ème place au classement général provisoire, à 26" de Carlos Betancur (AG2R-La Mondiale). Le coureur d'Omega Pharma-Quick Step assure sur le site Internet de sa formation : "C'était très dur. Le début de la course était bien, le peloton contrôlait. Le rythme dans les ascensions n'était donc pas si rapide. Mais dans le final, c'était très dur. Il fallait être attentif à toutes les attaques et ne pas perdre de temps".

A présent, le tchèque espère bien conserver sa bonne place au général. "J'ai perdu une seconde sur Rojas, mais ça va, maintenant je suis 3ème. Je dois en garder sous la pédale pour dimanche. Maintenant, il faut que je récupère mais nous devrons à nouveau essayer de rester dans le Top 3".

Classement Général après la 7e étape :

1 COL BETANCUR GOMEZ Carlos Alberto Ag2r La Mondiale 32:04:49
2 POR COSTA FARIA Rui Alberto Lampre - Merida +14"
3 CZE STYBAR Zdenek Omega Pharma - Quick Step +26"
Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Ven 4 Avr 2014 - 12:31



Il va enfin pouvoir dormir. Carlos Betancur tient la première grande victoire de sa carrière en remportant deux étapes et le classement général de ce Paris – Nice 2014. Ces derniers jours, il s’était dit « fatigué »… Cela peut paraître un peu surprenant qu’un leader, autant menacé, se découvre ainsi. Il nous livre enfin l’explication. « J’étais très fatigué, car je n’ai pas réussi à bien dormir ces dernières nuits avec la pression du maillot jaune ». Il n’est pas forcément le coureur le plus expressif, mais on a l’impression que c’est quand même un gros poids de moins sur les épaules du Colombien de la formation AG2R – La Mondiale, qui remporte là, elle aussi, son premier Paris- Nice après plus de vingt ans d’existence.



"Une grande équipe"


Et, une nouvelle fois, on ne peut pas dire que les hommes de Vincent Lavenu ont été épargnés. Attaqués dans les deux dernières ascensions, de première catégorie toutes les deux, l’équipe AG2R a été mise sous pression mais n’a pas lâché. « Ça été une journée très difficile à gérer. Je savais que tout le monde allait nous attaquer et c’est ce qui est arrivé. Grâce à Dieu, cela a finalement été une belle journée. J’ai pu m’appuyer sur une très grande équipe qui a su résister à toutes les attaques. Pendant toute la semaine, ils ont démontré que nous étions une grande équipe ». Hier Romain Bardet affirmait que l’équipe était à 110%. Ce matin, le staff louait cette grosse cohésion et le gros esprit d’union derrière le leader.

Un groupe dont Betancur est satisfait a de nombreux égards. « Je suis venu chez AG2R car j’avais l’impression qu’elle m’offrait beaucoup de possibilités de réussir. Je suis aussi un coureur calme et c’est une équipe calme, qui me permet de me développer. »



"Un pas important dans ma carrière"


Décidemment, depuis l’an passé, il est difficile de trouver une grande course par étape où un Colombien ne brille pas. « Je suis très fier de porter haut les couleurs du cyclisme Colombien. C’est une excellente période pour notre cyclisme. Nous avons beaucoup de bons coureurs, protagonistes au plus haut niveau. Nairo Quintana, Rigoberto Uran, Darwin Atapuma, Sergio Henao… Ce serait beau d’être un jour tous regroupés en une seule équipe. »

De cette jeune génération, qui compte déjà de nombreux faits d’arme, comme l’an passé les deuxièmes places finales du Giro et du Tour de France (et les maillots blancs), Carlos Betancur y apporte une épreuve par étape historique, de rang World Tour. « C’est ma plus belle victoire. C’est encore plus fort que le maillot blanc et la cinquième place du Giro l’an passé. C’est la deuxième plus grande course par étape en France. La pression était telle que j’ai eu du mal à dormir ces derniers jours. C’est une très grande victoire pour moi. Jamais je n’aurai cru pouvoir gagner ici. C’est un pas important dans ma carrière. Ça me donne de la motivation et je réalise que je peux gagner et que je peux faire le spectacle ».



"Je respecte tous les coureurs mais personne ne me fait peur !"


Très discret, un peu solitaire, il nous explique comment est venue sa passion du vélo. « Je viens de Ciudad Bolivar, issu d’une famille de paysans, mes parents travaillaient dans le café. Je faisais du vélo pour aller à l’école. J’ai toujours fait beaucoup de vélo, puis je me suis inscris à un club… Je me suis entraîné, j’ai gagné une course, j’ai intégré un club plus grand, puis l’équipe nationale. Et je suis parti vivre en Italie, en signant chez Acqua e Sapone. Jamais je n’aurai imaginé gagner une course comme Paris – Nice. J’ai beaucoup progressé, et je dois beaucoup à ma famille qui m’a beaucoup soutenu. Désormais faire du vélo et la compétition sont devenus les choses les plus importantes de ma vie après ma famille. »

Et ça n’est que le début. Car il n’a encore que 24 ans, et on sent qu’il ne fait que se révéler. « Ce que je préfère, ce sont les courses de trois semaines. Mais j’aime beaucoup aussi les classiques Ardennaises ». Et il prévient : « Je respecte tous les coureurs mais personne ne me fait peur ! »

Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Ven 4 Avr 2014 - 12:34



Vainqueur du général de Paris-Nice il y a une semaine et demie, Carlos Betancur n'aura pas pu se tester face aux tous meilleurs lors du Tour de Catalogne. Le Colombien d'Ag2r-La Mondiale était bien aligné sur l'épreuve espagnole depuis lundi, mais fiévreux, il est arrivé deux minutes après Joaquin Rodriguez (Katusha) à l'arrivée de La Molina ce mercredi, et il ne repartira pas jeudi. Le Sud-américain a confié via son compte Twitter qu'il avait 40°C de fièvre et qu'il était contraint de mettre fin à son Tour de Catalogne. Quelques heures plus tard, son équipe Ag2r a précisé qu'il souffrait "d’un syndrome infectieux général avec fièvre", et qu'un traitement antibiotique et que du repos lui était désormais prescrit. Rappelons néanmoins que du côté de la formation savoyarde, Domenico Pozzovivo et Romain Bardet ont fait le boulot lors de la troisième étape de la course catalane, en prenant respectivement les 6e et 9e places à l'arrivée.

Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Ven 4 Avr 2014 - 12:35


Nous vous l’avions présenté après le Omloop Het Nieuwsblad cette année. Florian Sénéchal est jeune, il n’a encore que 20 ans (il fêtera ses 21 ans le 10 juillet prochain). Pourtant, dans des conditions climatiques difficiles, il avait pris une belle dix-neuvième place de ce Nieuwsblad. Dix-septième mercredi à Waregem, il faisait partie des cinq échappés matinaux qui ont animé le « petit frère du Tour des Flandres », le Grand Prix E3 Harelbeke. Avec Jérôme Cousin et Laurens De Vrees, ils ont même su rester aux avant postes jusqu’au Quaremont. Au final, il prend une belle quatorzième place, entre Luca Paolini et John Degenkolb, et est le meilleur représentant de la formation Cofidis. Il est revenu sur sa course dans les colonnes de nos confrères de La Voix du Nord.

« Il était prévu que je prenne l’échappée ce matin. Le peloton a joué avec nous. Nous avons tout donné pour passer encore le Vieux-Quaremont devant. Lorsque le groupe de Peter Sagan est revenu, je me suis accroché en serrant fort les dents. J’étais à la limite des crampes dans les derniers kilomètres. Boasson Hagen et Tony Gallopin venaient me frotter pour m’intimider. Gallopin répétait : ‘’T’es cuit ! T’es cuit !’’ Non. J’étais cuit, mais je voulais faire le sprint pour chercher au moins un top 10. »


Dernière édition par rywann le Ven 4 Avr 2014 - 12:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Ven 4 Avr 2014 - 12:37



Le Belge Nick Nuyens, qui avait battu Sylvain Chavanel lors du Ronde en 2011, sera forfait ce dimanche pour l’édition 2014 du Tour des Flandres. Comme le relate la RTBF, le coureur a indiqué sur sa page Facebook qu’il est malade : "J'ai souffert de la gripppe ces derniers jours, explique Nuyens. Je ne suis pas encore complètement rétabli. C'est dur car cette classique a une place toute spéciale dans mon coeur."

Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Ven 4 Avr 2014 - 12:49

Betancur sera finalement sur la ligne de départ du Tour du Pays Basque lundi prochain à Ordizia. Son inflammation au genou a diminué et le colombien de la formation Hurricane Winamax veut rouler pour atteindre son grand objectif de la saison, les classiques Ardennaises.

Un furoncle dans le genou gauche a remis en cause Carlito la semaine dernière au moment de son abandon à cause d'une grosse fièvre lors du Tour de Catalogne. De fait, il a douté de sa participation, bien qu'il ait heureusement récupéré. "Le genou va un peu à mieux, l'inflammation s'est estompée", confirme le Colombien.
Néanmoins, il n'a pas pu entraîner durant huit jours et il n'a repris la route seulement hier et aujourd'hui.

Donc son objectif au Pays basque ne sera pas la lutte pour la victoire, mais il arrivera "à rouler, à prendre un rythme, pour essayer de faire les classiques du mieux possible". L'année passée, il a été troisième sur la Flèche Wallonne et quatrième à Liège.

Après avoir remporté le Tour du Haut-Var, il avait fait un grand pas en avant dans la hiérarchie mondiale en triomphant sur Paris - Nice, un succès qui le propulsait N°1 au WT. Avec cette condition, il est arrivé très motivé sur la Volta mais il a du se retirer après la troisième étape, malade. "Je suis très triste parce qu'après le Paris - Nice je me sentais très, très bien, et motivé pour la Catalogne. Maintenant je suis au pied du mur mais il faut aller de l'avant", assume t-il.
Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Lun 7 Avr 2014 - 14:05



"A un moment, nous étions 4 coureurs de l'équipe mais c'était encore très dur", assure Zdenek Stybar sur le site Internet d'Omega Pharma-Quick Step, après avoir terminé 18ème du Tour des Flandres. "Stijn a pris la bonne décision en prenant la roue de Van Avermaet. Il méritait d'être là. Il était très fort. C'était dur de prévoir comment allait se passer la course. C'est un peu la loterie et il faut de la chance".

Malgré tout l'équipe n'a pu déjouer les plans de Fabian Cancellara, même en surnombre. "Ok, nous aurions pu faire mieux, mais c'est ainsi. Dans le Quaremont, Cancellara et Vanmarcke était les deux plus forts et ils sont partis. Je n'ai pas pu suivre. Nous avons maintenant hâte de voir ce que ça donne dans les prochaines semaines", conclut-il.
Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Mar 15 Avr 2014 - 11:21



Ce dimanche, sur les pavés de l'Enfer du Nord, Zdenek Stybar n'était pas loin de monter sur le podium. Mais en terminant 5ème, le coureur de la Hurricane Winamax avoue que "c'est déjà une évolution". Car effectivement, le Tchèque se trouvait "plus en forme que l'année dernière", ce qui n'est pas sans importance. "Bien sûr, Niki Terpstra est parti au bon moment. Je pense que nous avions une équipe très forte. Ce n'était pas une course facile avec le vent de face. Si vous alliez aux avant-postes, ça vous tuait ! C'était vraiment dur mais seul le résultat final compte", explique-t-il sur son site Internet.

Même s'il a été pris dans une chute juste après Arenberg, Stybar assure que "ça n'a pas eu de conséquences". Puis, dans les derniers kilomètres, "j'étais dans le groupe avec Sagan, Degenkolb, Vanmarcke et Cancellara. Je n'ai pas essayé de collaborer car je savais que Tom et Niki étaient derrière. Avec Sagan et Degenkolb, il aurait été dur de franchir la ligne en premier. J'ai donc attendu. J'ai réalisé une bonne campagne de classiques de printemps. C'est une satisfaction.".

Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Mar 15 Avr 2014 - 11:22

Sous antibiotique depuis 15 jours, Carlos Betancur pourrait fortement faire l'impasse sur les Ardennaises...
Revenir en haut Aller en bas
lenissart
Membre du Conseil
Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 11643
Age : 34
Localisation : Antibes

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Mar 15 Avr 2014 - 12:13

rywann a écrit:
Sous antibiotique depuis 15 jours, Carlos Betancur pourrait fortement faire l'impasse sur les Ardennaises...

Après sa démonstration de Paris Nice, qui aurait pu imaginer qu'il puisse se retrouver à la fin des ardennaises (avec catalogne et pays basque entre les 2) sans un point de plus ...  affraid 
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/teamcyclisme/index.php
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Mar 15 Avr 2014 - 13:25

lenissart a écrit:
rywann a écrit:
Sous antibiotique depuis 15 jours, Carlos Betancur pourrait fortement faire l'impasse sur les Ardennaises...

Après sa démonstration de Paris Nice, qui aurait pu imaginer qu'il puisse se retrouver à la fin des ardennaises (avec catalogne et pays basque entre les 2) sans un point de plus ...  affraid 

Faut savoir accepter la fatalité...

Peut-être que ce sera un mal pour un bien en fin de saison...?
Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Ven 25 Avr 2014 - 12:23



Tim Wellens (Hurricane Winamax Pro Cycling) est, dans cette campagne de classiques ardennaises, constamment à l’attaque. En effet, l’équipier de Carlos Betancur a envie de prouver et de montrer aux suiveurs de quoi il est capable, malgré son jeune âge. Sera-t-il capable un jour de jouer la gagne à Liège ou à Huy ?

"J'étais en mesure de répondre aux attaques dans le final", déclare le jeune talent pour le compte de Sporza. "J’ai également essayé de sortir, sans succès. Ensuite, c’était à Betancur de jouer. Quant à moi, je ne m’attendais pas à jouer un rôle dans le final des classiques parce que ces courses comptent beaucoup de kilomètres. Je me suis surpris moi-même. Un jour je reviendrai ici pour gagner, comme à la Flèche Brabançonne, à l’Amstel et à Liège-Bastogne-Liège", conclut-il.
Revenir en haut Aller en bas
rywann
Eddy Merckx
Eddy Merckx
avatar

Nombre de messages : 16591
Age : 46
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   Ven 25 Avr 2014 - 12:25

Przemyslaw Niemiec (Hurricane-Winamax Pro Cycling) n’a pas réussi à conclure en beauté la deuxième étape du Tour du Trentin. Le Polonais s’est en effet cassé les dents en la personne d’Edoardo Zardini (Saint Emilion) et a dû se contenter de la deuxième place. Niemiec est toutefois amplement satisfait de son début d’épreuve.

"Avant toute chose, je voudrais féliciter Zardini qui a très bien géré sa course", déclare le Polonais sur le site de sa propre équipe. "À 4 kms  de l’arrivée, il avait 150 mètres d’avance sur le groupe de poursuivants, dont je faisais partie. Ensuite, il a accentué son avantage qu’il a réussi à conserver jusqu’à l’arrivée. À 3 kms du but, la bataille a commencé parmi les poursuivants. Aru a attaqué et cela a ouvert le champ à de nombreuses contre-attaques. J’ai préféré pédalé à une allure régulière. Je pense que c’était la meilleure solution  car j’ai réussi à sauver de l’énergie pour le final. J'ai essayé de partir à 600 mètres de la ligne mais Evans et Duarte m'ont suivi. Dans la dernière partie, la pente était douce, le tempo s'est accéléré et aucune attaque n'était alors possible. J'ai raté la victoire et j'espère que elle va s'offrir à moi bientôt. Pourtant, je peux être satisfait de ma performance, surtout à l'approche du Tour d'Italie", conclut-il.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hurricane Winamax Pro Cycling (HWP) - rywann
» Hurricane Nolan Pro Cycling (HNP) rywann (D1)
» Hurricane Z Cycling Team (rywann)
» Le carbs cycling
» Panini Cycling Team - olaf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu Transferts - Forum :: Transferts :: Equipes :: Equipes 2014-
Sauter vers: