AccueilAccueil  Site GestionSite Gestion  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea    Jeu 5 Sep 2013 - 19:25

Purito : "Un contre-la-montre chaotique"



Joaquin Rodriguez a été l'un des favoris les plus "touchés" par le contre-la-montre de mercredi, autour de Tarazona. Le grimpeur de poche de la Katusha a établi le 21ème temps de l'épreuve, bien loin de certains de ses rivaux, à commencer par Vincenzo Nibali, nouveau maillot rouge. D'ailleurs, Purito pointe désormais au 5e rang du général à 2'33" du leader d'Astana. Il ne mâchait pas ses mots à l'arrivée : "C'était un contre-la-montre chaotique, lors duquel j'ai seulement essayé de surnager. J'ai perdu beaucoup de temps mais il reste encore pas mal d'étapes de montagne, et on pourrait aussi voir quelques coureurs devant moi s'effondrer. La victoire de la Vuelta va être très difficile à conquérir, mais je vais me battre sur mon terrain."


http://www.cyclismactu.net/news-lavuelta-purito-un-contre-la-montre-chaotique-35553.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea    Dim 8 Sep 2013 - 10:57

Rodriguez : "J'ai pu trouver mon rythme"



Joaquin Rodriguez n'était pas au mieux dans les premiers kilomètres de la 14ème étape du Tour d'Espagne, marquée par des conditions météorologiques pour le moins difficiles. Mais l'Espagnol a tenu bon et ne termine qu'à 18 secondes de Vincenzo Nibali. A présent 4ème au classement général, le coureur de la Katusha déclare via un communiqué de presse : "Au début de l'étape, je ne me sentais pas bien à cause du froid et de la pluie. C'était plutôt un départ difficile. Mais durant la journée, j'ai réussi à trouver mon rythme. Dans la dernière ascension, je me sentais beaucoup mieux mais Nibali et Horner étaient trop forts. Quand ils ont attaqué, j'ai décidé de garder mon propre rythme. Puis, dans le final, j'ai essayé de grappiller quelques secondes. Nous verrons bien comment se déroule la course dans les prochains jours".


http://www.cyclismactu.net/news-lavuelta-rodriguez-j-ai-pu-trouver-mon-rythme-35631.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea    Lun 9 Sep 2013 - 19:34

Purito : "Il me manque quelque chose"



Joaquin Rodriguez semble avoir baissé les armes. Incapable de faire la différence dans la montée finale vers Peyragudes dimanche, Purito a constaté qu'il n'était probablement pas au niveau de Vincenzo Nibali ou encore Chris Horner. De fait, le coureur de la Katusha voit la victoire finale sur cette Vuelta s'éloigner de plus en plus. Septième sur la ligne pour cette arrivée sur le territoire français, Rodriguez a fini dans les roues des autres grands favoris. Mais ça ne le contente pas vraiment. Quatrième du général à quasiment trois minutes du maillot rouge, le grimpeur de poche ibérique commentait :

"Nibali est très fort, et court vraiment bien. Lui et Horner sont les plus forts, puis il y a moi et Alejandro à un autre niveau, juste derrière. J'ai eu mon moment de gloire aujourd'hui (hier)" a-t-il lâché, un peu ironique, en faisant référence à ses nombreuses petites attaques. "Mais je n'y arrive pas. J'essaye pourtant, mais il me manque quelque chose, il me manque quelque chose. Mes objectifs sont désormais une victoire d'étape et le podium."


http://www.cyclismactu.net/news-lavuelta-purito-il-me-manque-quelque-chose-35666.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea    Mar 10 Sep 2013 - 19:50

Rodriguez : "Je me battrai jusqu'au bout"



Lundi lors de la 16ème étape, Joaquin Rodriguez a fait exploser le groupe de favoris dans la dernière ascension. Attaquant dans les 2 derniers kilomètres, le coureur de Katusha a creusé le trou et terminé à la 17ème place en gagnant 3" sur Alejandro Valverde (Movistar), 6" sur Thibaut Pinot (FDJ.fr) et Chris Horner (RadioShack-Leopard), 22'' sur Nicolas Roche (Saxo Bank – Tinkoff) et 28'' sur le leader Vincenzo Nibali (Astana). Il se rapproche donc du podium qu'il vise.

"Je suis très satisfait. Je vais me battre jusqu'au bout pour atteindre mes objectifs. Lundi, le temps était bien meilleur que les derniers jours. Je me sentais en bonne forme et avec l'équipe, nous avons essayé de durcir la course. Mes coéquipiers ont été parfaits. Dans le final, j'ai attaqué pour gagner un peu de temps sur mes rivaux, principalement sur Valverde, qui est le plus proche au classement général. La troisième semaine commence tout juste, il nous reste de belles étapes" déclare l'Espagnol sur le site Internet de sa formation.


http://www.cyclismactu.net/news-lavuelta-rodriguez-je-me-battrai-jusqu-au-bout-35680.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea    Jeu 12 Sep 2013 - 22:36

Rodriguez : "Nous unir pour battre Nibali"



Il y a trois ans il l’avait dominé. Aujourd’hui, des quatre leaders, il est celui qui doit reprendre le plus de temps (2’29’’ au départ de cette dix-huitième étape). Or, au sommet de Peña Cabarga, il n’a repris que… 5’’ sur Vincenzo Nibali. Pire encore, il en a laissé filer 20’’ sur Chris Horner, qui est en train, peut-être, de devenir le favori numéro 1. Dans ce dernier tryptique, le premier round est donc déjà passé et le bilan n’est pas bon. Au-delà des données chiffrées, il y a aussi la supériorité de Chris Horner qui ne laisse pas bien entrevoir à ses adversaires comment saisir l’ouverture. Surtout pour celui qui doit quand même désormais combler 2’24’’ de retard au général.  

"J'ai énormément souffert mais bon, j'ai au moins le mérite d'avoir essayé d'attaquer. La Movistar a voulu faire bouger la course et imposait un rythme très élevé en tête de groupe. Finalement, tout s'est bien passé. Nibali reste quand même fort. Mais nous essayerons de le bousculer encore, même si ça risque d'être compliqué. Nous devrons unir nos forces pour le battre".


http://www.cyclismactu.net/news-lavuelta-rodriguez-nous-unir-pour-battre-nibali-35758.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea    Sam 14 Sep 2013 - 10:52

Rodriguez: "Cette victoire compte double"

Ouf ! Une victoire qui sonne un peu comme un soulagement pour Joaquin Rodriguez. Il avait annoncé en début de Vuelta qu’il était temps qu’il gagne un grand Tour après être passé tant de fois à côté… Il n’en sera sûrement rien ! Comme les deux autres principaux favoris au départ de Villanueva de Arosa, il pensait se battre avec Nibali et Valverde… Ils sont tous les trois tombés sur un Christopher Horner impressionnant, irrésistible. Qu’importe ! Au général, Rodriguez risque de finir de toute façon derrière les trois coureurs précités. Mais grâce à son sursaut d’orgueil sur les hauteurs d’Oviedo, ce vendredi, il est parvenu à s'adjuger une victoire d’étape qui lui fait du bien... à deux semaines des Championnats du Monde sur route à Florence en Italie.



Demain, il peut s'en passer des choses, c'est certain ! C'est une étape très dure mais il faut tout essayer. Si vous ne tentez rien, vous ne pouvez pas savoir si vous pouvez réussir. Les choses pouvaient évoluer aujourd'hui, hier, et encore demain, c'est l'avant-dernière étape où tout peut encore changer. Tout peut être chamboulé car les écarts sont très serrés et les distances peuvent peser avec toute cette fatigue accumulée.
Mon père me fait un point tactique tous les jours. Avec ce qu'il me dit, et ce que me conseillent mes coéquipiers et la Katusha, il est plus facile de courir. J'ai attaqué plusieurs fois jusqu'à ce que je vois que je creusais un peu le trou, car on m'avait dit que les derniers kilomètres étaient plus pentus et je ne voulais pas que l'étape se joue au sprint.



Comme rapporté dans le communiqué de presse de La Vuelta, Rodriguez soulignera également qu'il était loin d'être en confiance sur cette étape, sur laquelle il souffrait parfois quand son équipe mettait en route. "Je promets, croyez moi ou pas, que j’ai dit à mes équipiers de ralentir deux ou trois fois parce qu’ils roulaient très vite et que je n’étais pas confiant, pas sûr de ma puissance dans une ascension qui n’est pas assez pentue pour moi. Le petit espoir que j’avais de gagner, mon équipe l’a joué depuis le kilomètre zéro. Je suis super content. Je souris de nouveau… Ce genre de victoire compte double. Je suis très ambitieux et je cours pour gagner".



Et non rassasié par sa victoire, l'Espagnol a à nouveau coché l'étape qui se déroulera ce jour et qui aura pour juge de paix l'Angliru. "L’Angliru est une magnifique finale pour tout grimpeur. Ecrire son nom au sommet est très spécial. Ma victoire me donne un grand moral. J’espère être encore capable de gagner. Mais gagner la Vuelta semble compliqué, même si j’en ai encore l'espoir. Les autres prétendants sont fatigués, comme moi. Cela peut tout changer parce que l’Angliru ne pardonne rien. Je vais combattre pour monter sur le podium. Et ne croyez pas Nibali hors-jeu".


http://www.cyclismactu.net/news-lavuelta-rodriguez-cette-victoire-compte-double-35790.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea    Lun 16 Sep 2013 - 19:54

Rodriguez a "essayé, ça n'a pas marché"



Il avait dit qu'il tenterait le tout pour le tout sur cette dernière étape de montagne. Mais Joaquin Rodriguez n'a finalement pu chiper la troisième place à Alejandro Valverde. L'Angliru, impitoyable, a fait souffrir le coureur de la Katusha, qui paye peut-être là ses efforts des précédents jours. Mais qu'importe, le mental de guerrier de Purito reste intacte et sa 4ème place sur le Tour d'Espagne le satisfait.

"C'était vraiment une étape très dure, comme nous l'attendions, assure Rodriguez sur le site Internet de sa formation. L'équipe a été parfaite. Mes coéquipiers et moi avons tout donné pour obtenir le meilleur résultat possible. Dans l'ascension finale, j'ai essayé d'attaquer pour monter sur le podium. Mais au final, ça n'a pas marché et je me retrouve à la place où je dois être. Je veux remercier tous mes coéquipiers pour le super soutien qu'ils m'ont apporté. Je pense que j'ai réalisé une bonne prestation".


http://www.cyclismactu.net/news-lavuelta-rodriguez-a-essaye-ca-n-a-pas-marche-35814.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea    Mar 17 Sep 2013 - 18:08

Robert Hunter raccrochera en fin de saison



Robert Hunter va raccrocher à l'issue de la saison. Le coureur sud-africain l'a annoncé sur Twitter dimanche, évoquant comme principale raison son absence de contrat pour la saison prochaine. Premier Sud-Africain de l'histoire du cyclisme à participer au Tour de France, le sprinteur de 36 ans met donc fin à 15 ans de carrière chez les professionnels. Depuis 2012, il évoluait chez Garmin-Sharp, mais ni la structure de Jonathan Vaughters, ni une autre, ne lui ont semble-t-il fait d'offre pour 2014 :

"Je suppose qu'il est temps de raccrocher le vélo" a-t-il tweeté. "Seize ans en Europe, ce n'est pas mal. Maintenant, il faut regarder de l'avant. J'aurais été heureux de courir une année supplémentaire pour prendre part à mon 10ème Tour de France, et je sais que j'ai les jambes pour, mais je suppose que les équipes ne pensent pas la même chose."

Au cours de sa carrière, Hunter a connu les équipes Mapei (chez les Amateurs), Lampre, Mapei (chez les pros), Rabobank, Phonak, Barloworld, Garmin et Radioshack. Lauréat de 3 étapes sur les Grands Tours (2 sur la Vuelta, une sur le Tour), il a terminé la Grande Boucle à trois reprises et compte une bonne trentaine de victoires dans l'Elite. Champion d'Afrique du Sud en 2012, Hunter avait aussi remporté par le passé le Tour du Qatar, le Tour de Picardie, ainsi que des étapes sur le Tour de Pologne, le Tour de Suisse, le Tour de Murcie ou encore sur le Tour Med.


http://www.cyclismactu.net/news-retraite-robert-hunter-raccrochera-en-fin-de-saison-35878.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea    Sam 21 Sep 2013 - 19:31

J. Rodriguez confiant en ses chances



Après avoir terminé 4ème du Tour d'Espagne, Joaquin Rodriguez se concentre à présent sur les championnats du monde. Confiant en ses chances de victoire, Purito explique à El Periodic d'Andorra que le circuit lui convient bien. "La sélection espagnole est bonne. Nous verrons si l'on a la possibilité de gagner. Je me sens bien, j'y vais avec une grande motivation et je pense que le tracé me va plutôt bien".

Et s'il devait désigner un rival, le coureur de la Katusha estime que Alejandro Valverde pourrait prendre le dessus grâce à sa rapidité. "Valverde est plus rapide que moi, surtout dans le final. Si un petit groupe se détache, il aura plus de chances que moi mais je pense que cette année, le Mondial sera sélectif et qu'il ne se formera pas de groupes".


http://www.cyclismactu.net/news-mondiaux-j-rodriguez-confiant-en-ses-chances-35963.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea    Lun 30 Sep 2013 - 18:09

Joaquin Rodriguez: « Ce circuit était notre meilleure opportunité »

Décidemment, le champion espagnol est bien mal récompensé de son talent. Après de multiples places d’honneur sur les grands Tours, il espérait enfin, à 34 ans, que La Vuelta lui offre cette victoire qu’il espérait tant. Il a terminé au pied du podium… Restait donc son second objectif, les Championnats du Monde de Florence, sur un parcours qui est sans doute celui qui pouvait le mieux lui convenir de ces dernières éditions. Deuxième… Après avoir été en tête jusqu’à moins d’un kilomètre de l’arrivée. "Nous avons fait la course que nous voulions, tactiquement je pense que nous avons bien joué. Mais quand Rui Costa est revenu sur moi, je n’avais vraiment plus beaucoup d’énergie, je me doutais bien que je n’arriverais pas à le battre. Je voulais la jouer tactique, en le rendant nerveux, mais il semblait sûr de lui. Il me connaît trop bien."



Très ému de cette deuxième place, Purito est sans concession avec lui-même : "Nous étions venus pour gagner et nous n’avons pas atteint l’objectif… Alejandro et moi étions là pour l’or uniquement. Nous avons des palmarès suffisamment étoffés pour ne pas pouvoir se contenter d’autre chose que la victoire. Nous avons été proches à plusieurs reprises lors des derniers Championnats du Monde mais ce circuit de Florence était probablement notre meilleure opportunité. Nous l’avons laissée filer…"



Finalement, le moment clé de ce Championnat du Monde est peut-être quand Purito décramponne Nibali dans la descente de Fiesole. Car relégué derrière, Nibali a fait tous les efforts pour revenir sur l’Espagnol… Et sans le vouloir, ramener Rui Costa. "On peut refaire la course à souhait, mais ça ne sert pas à grand-chose. Dans la descente de Fiesole, je n’ai pas vu le grand descendeur que je connais. Peut-être était-il trop nerveux. Moi je me sentais très à l’aise dans cette descente mouillée, alors j’ai tenté l’aventure seul, quand je l’ai vu en retrait. J’avais Valverde derrière pour contrôler ou en cas de retour… Je pense que c’était la meilleure option. Je ne pense pas avoir quelque chose à me reprocher sur le plan stratégique."


http://www.cyclismactu.net/news-mondiaux-rui-costa-purito-valverde-un-grand-final-36155.html
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea    Dim 6 Oct 2013 - 9:57

Purito, larmes à la main



A 34 piges, on a passé l’âge de pleurer.  Mais quand on a de bonnes raisons… Dimanche dernier à Florence, Joaquin Rodriguez obtenait un énième accessit d’honneur en carrière : difficile de retenir ses larmes sur le podium, en haut d’une deuxième marche dont se seraient bien contentés beaucoup de coureurs. Il trouve en Lombardie l’occasion de se venger, mais… il a déjà gagné cette classique : remettre le couvert ne changera rien.

Il pourrait avoir un palmarès long comme le bras

Il attaque dans le dernier tour des Championnats du monde, bascule en haut de la montée du Fiesole avec une petite avance : Joaquin Rodriguez est le plus fort. Mais il encore faut-il rallier la ligne d’arrivée en vainqueur. Derrière lui, Vincenzo Nibali mène seul la poursuite parce qu’Alejandro Valverde, en bon patriote, ne l’aide pas, et parce que Rui Costa est à la rupture. Puis tout bascule : Costa retrouve des couleurs et attaque, Nibali ne peut plus tenir la baraque et… Valverde ne bouge pas. Pas les jambes, pas l’envie ? Le débat restera sans réponse car seul l’intéressé la détient, mais une chose est sûre : Rodriguez n’a pas avalé la pilule. Car Costa l’a repris dans le dernier kilomètre et l’a battu au sprint. Aie.
Conquérir le titre mondial aurait été un aboutissement pour Purito. Désormais âgé de 34 ans, il sait qu’il n’aura pas le temps de gagner toutes les courses à côté desquelles il est passé. Il a terminé deuxième du Tour d’Italie, de Liège-Bastogne-Liège, troisième du Tour de France et du Tour d’Espagne… A chaque fois, hormis sur la grande boucle où la victoire n’était pas atteignable, il a manqué de réussite et sans doute aussi de grinta pour décrocher la palme. Ce n’est pas de la malchance : s’il était un vrai killer, Joaquin Rodriguez s’adjugerait bien plus de grandes courses. Il aurait un palmarès long comme le bras, serait peut-être même la star de son sport. Au lieu de ça, c’est un Poulidor, pour qui l’Histoire se répète. Jamais on aurait pu imaginer que ce titre mondial allait lui échapper quand il a abordé l’avant-dernier kilomètre avec une avance a priori suffisante. Et dès que Rui Costa a contré, ça semblait écrit, comme un éternel recommencement.

Un deuxième Tour de Lombardie ? A quoi bon…

Si, il y a une grande course que ce coureur compte à son palmarès : le Tour de Lombardie. Il l’a remporté l’année dernière au sortir d’un Tour d’Espagne à classer au rang de ses perpétuelles désillusions. Renversé par Alberto Contador lors de l’anodine étape de Fuente Dé, le coureur de Katusha aurait pu traîner sa misère jusqu’aux vacances pour se remobiliser en vue de 2013, le temps d’avaler la pilule. Au contraire, il s’est remis en selle, d’abord pour les Mondiaux, mais aussi pour la course italienne, qu’il a enlevée de main de maître. Personne pour lui faire sentir son souffle sur la nuque dans les derniers hectomètres et le crucifier : ce jour-là, le Catalan était seul au monde. Dimanche, son titre sur la classique des feuilles mortes sera à défendre mais il y a un air de déjà vu… Purito doit encore se venger de quelque chose.
La différence, c’est que ce Tour de Lombardie, Joaquin Rodriguez l’a déjà gagné. Ce sont les autres grandes courses qu’il aimerait épingler. S’offrir un Liège, un titre mondial, un grand tour, ça aurait eu bien plus de valeur qu’une deuxième victoire sur le seul monument qui figure à son palmarès. Mercredi sur Milan-Turin, il était au départ face à son ennemi intime Alejandro Valverde mais aussi Alberto Contador : l’affiche aurait du suffire à le motiver, à le pousser à montrer qu’il est bien le plus fort, mais au contraire, il est resté éteint. Comme s’il ne s’était pas remis des émotions contrastées de Florence, ce qu’il a d’ailleurs admis. Rien n’indique qu’il aura plus de mordant au départ de Bergame, quand bien même il pourrait en cas de succès rejoindre Christopher Froome à la première place d’un classement World Tour beaucoup moins symbolique que l’obtention du maillot irisé. Remis d’aplomb, il pourrait aisément faire le doublé dans le nord de la botte car cette course est faite pour lui. Ca ne dévêtira pas Rui Costa de l’arc-en-ciel, ça ne le fera pas non plus pleurer de joie, mais ça aurait quand même de la gueule.


http://www.velochrono.fr/actu/2013/purito-larmes-a-la-main/
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea    Dim 6 Oct 2013 - 22:41

Rodriguez : "J'aime regarder vers l'avenir"

C’est sa deuxième victoire consécutive sur le Tour de Lombardie. Joaquim Purito Rodriguez, c’est souvent le malchanceux des grandes courses. Il collectionne un nombre de places d’honneurs incroyable, mais sur la Lombardie, depuis l’an passé, il est le maître. Il faut dire que le nouveau parcours avantage les grimpeurs dans son genre et que l’Espagnol fini fort cette saison, après sa médaille d’argent aux Championnats du Monde de Florence, dimanche dernier. La Lombardie, c’est aussi le seul Monument qu’il ait remporté, et cette victoire permet à Purito de prendre la tête du classement World Tour, une distinction qu’il a déjà ramené à deux reprises par le passé.



Joaquim, racontez-nous comment ça s’est passé.
Le Tour de Lombardie est vraiment une course difficile, surtout avec ce temps. Je me sentais très bien dès le début de la course mais je savais qu’il fallait attendre. Le plus dur, c’était peut-être ça, être patient. J’ai attendu le bon moment et à 10 kilomètres, je me sentais vraiment sûr de moi, j’avais pris le temps de scruter mes adversaires et je voyais pas mal de fatigue. Alors j’ai attaqué. C’est toujours plus dur en fin d’année, car il faut consacrer beaucoup plus d’énergie pour conserver l’esprit clair.

Dans la descente de Villa Vergano, vous aviez 10’’ d’avance sur Valverde. Est-ce que ça ne vous a pas rappelé votre situation il y a une semaine sur les Championnats du Monde ?
Si bien sûr. J’ai bel et bien pensé que je pouvais me faire reprendre juste avant l’arrivée et me faire souffler la victoire. J’ai entendu la radio qui disait que ça revenait derrière moi à deux kilomètres de l’arrivée, alors j’ai demandé à mon directeur sportif qui m’a dit que c’était bon, que ça allait le faire, qu’il fallait continuer.

Quand Voeckler est parti et a obtenu jusqu’à 3’ d’avance, vous n’étiez pas inquiet ?
Je savais qu’il ne fallait vraiment pas lui en laisser plus. Tout seul comme ça, on sait qu’il peut être dangereux. Alors tous mes coéquipiers se sont investis dans la poursuite. Je leur dois une fière chandelle, ils ont fait un super travail. Nous avons pu revenir et nous expliquer dans la dernière ascension.

La pluie, c’est quelque chose qui vous transcende ?
Non, je n’aime pas la pluie habituellement. Elle rend la course beaucoup plus difficile, même si cette année n’avait rien à voir avec l’année passée. Je n’aime pas la pluie mais gagner sous la pluie, ou sous le déluge, a toujours quelque chose de spécial en plus.

Ce ne sont pas les mêmes adversaires, mais c’est quand même un peu une revanche après la défaite de la sélection Espagnole dimanche dernier ?
Les Mondiaux et la Lombardie sont deux courses complètement différentes. La Lombardie c’est une très grande course, alors je ne vais pas la comparer aux Championnats du Monde.



Après cette déception, comment vous êtes vous remotivé ?
C’est sûr que ce n’est pas quelque chose de facile. Nous sommes en plus à la fin de l’année, c’est la dernière grande course… Mais justement c’est une très grande course, et en plus une course World Tour. Je suis quelqu’un qui aime regarder vers l’avenir. On ne peut pas oublier la défaite, mais le Tour de Lombardie, ce n’est pas rien et c’est un enjeu très motivant, surtout en étant vainqueur sortant. J’ai profité de ma semaine en prenant du temps avec mes amis, ma famille pour décompresser… Puis à me préparer pour cette dernière grande échéance de l’année.

Depuis les Mondiaux, avez-vous reparlé à Alejandro Valverde de la course de dimanche dernier ?
Non… Nous nous étions tout dit dimanche dernier après la course, je ne voyais pas le besoin d’y revenir. C’est un coureur que je respecte énormément et il m’a expliqué sa course, le fait qu’il n’avait pas pu suivre Rui Costa.

Avec cette victoire, vous prenez la tête du World Tour, à une seule course de la fin. Quel bilan tirez-vous de votre saison ?
C’est un bilan mitigé et un peu frustrant, car beaucoup d’éléments au long de l’année m’ont régulièrement empêché d’être à 100% lors de mes grandes échéances. J’ai d’abord débuté en ne finissant que second du Tour de Catalogne derrière Dan’ Martin, alors que c’était un grand objectif du début d’année. Ensuite j’ai chuté sur l’Amstel, et je n’étais donc pas au meilleur de ma forme sur la Flèche Wallonne et Liège-Bastogne-Liège, où je prends finalement la deuxième place derrière… Dan’ Martin. Sur Le Tour, je suis handicapé par une chute en première semaine, alors que j’ai vu ensuite que j’avais un très bon niveau. Sur La Vuelta je partais pour gagner et j’échoue au pied du podium. Les Mondiaux, on ne va pas y revenir… Cette victoire permet de conclure sur une bonne note et c’est bien pour l’année prochaine.

Entre gagner le World Tour et les Mondiaux, on imagine que vous auriez préféré les Mondiaux.
J’aurai préféré gagner le World Tour avec le maillot de Champion du Monde… (rire)
(ndlr : Purito Rodriguez n'est pas à l'abri d'un retour de Chris' Froome qui le talonne à seulement 20 points. A condition néanmoins que le Britannique participe au Tour de Pékin)


http://www.cyclismactu.net/news-interview-rodriguez-j-aime-regarder-vers-l-avenir-36319.html
Revenir en haut Aller en bas
On3
Membre du Conseil
Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 22013
Localisation : France

MessageSujet: Re: CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea    Lun 7 Oct 2013 - 16:50

L'attaque décisive de Purito :


_______________________________
Manager de la Bléro Team (D1).
Vainqueur final 2007 et 2008.
Troisième 2006, 2011, 2012 (D1) puis 2015 (D2).
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea    Lun 7 Oct 2013 - 18:20

Merci On3. Même si il a un peu perdu en explosivité (si si je vous l'assure !), il reste redoutable dans ce type de difficulté.  Cool
Revenir en haut Aller en bas
Mancebo82
Membre du Conseil
Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 20032
Age : 29

MessageSujet: Re: CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea    Lun 7 Oct 2013 - 18:51

Sur son attaque ça ne s'est pas vu qu'il a perdu en explosivité. :green:

J'étais quasi sur qu'il allait contrer Pozzovivo en plus !

_______________________________
Manager de la Comunidad Tolosana (Champion de D1 2014)

¡Xavi, nunca te olvidaremos!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.matrix-nord.com
On3
Membre du Conseil
Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 22013
Localisation : France

MessageSujet: Re: CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea    Lun 7 Oct 2013 - 20:57

Il est tout simplement imprenable. Aujourd'hui, personne ne peut rivaliser avec lui sur une difficulté pareille.

_______________________________
Manager de la Bléro Team (D1).
Vainqueur final 2007 et 2008.
Troisième 2006, 2011, 2012 (D1) puis 2015 (D2).
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea    Lun 14 Oct 2013 - 18:41

Résistant au retour de Dan Martin, Benat Intxausti a fait coup double. Il devrait remporter cette troisième édition du Tour de Pékin demain.

Que l'on en profite  : cette quatrième étape du Tour de Pékin est la dernière étape de montagne que l'on vivra avant un petit bout de temps. Désormais, il faudra patienter jusqu'au mois de janvier et le Tour de San Luis pour assister à une nouvelle arrivée à sommet. Alors, même si l'ascension du Mentougou n'est pas la plus excitante sur le papier (12,6 kilomètres à 5,7 %), elle aura une saveur toute particulière. En dehors de ces considérations quelque peu nostalgiques, ne perdons pas de vue que c'est aujourd'hui que se décide ce Tour de Pékin. Le général sera totalement bouleversé au sommet de cette difficulté de 1ère catégorie sur laquelle Nacer Bouhanni (FDJ.fr) n'a pour ainsi dire aucune chance de conserver sa précieuse tunique rouge acquise samedi. Mais que le Lorrain se rassure, il aura une nouvelle occasion de briller demain.



L'explication entre cadors est attendue dans la dernière difficulté, mais ceux qui ont des vues sur le classement de la montagne ont tout intérêt à se dévoiler bien plus tôt. C'est le cas de Damiano Caruso (Cannondale) qui a déjà collecté un bon paquet de points hier. L'Italien souhaite visiblement conclure sa saison sur une belle note et se met en quête de ce maillot distinctif. Accompagné de Zdenek Stybar et Stijn Vandenbergh (Omega Pharma-Quick Step) José-Ivan Gutierrez (Movistar Team), Moreno Hofland (Belkin) et Maurits Lammertink (Vacansoleil-DCM), Caruso mènera sa tâche à bien. En revanche, la victoire d'étape semble hors d'atteinte avec une avance limitée au maximum à 2'45". Le regroupement intervient finalement avant le pied de la difficulté finale.



Celle-ci doit permettre de désigner le vainqueur du Tour de Pékin, et le général d'une épreuve WorldTour est toujours bon à prendre pour gonfler son palmarès. Les attaques se succèdent sur les rampes de l'ultime ascension de la journée, mais personne ne parviendra à prendre ses distances avant l'attaque de Jan Bakelants (RadioShack-Leopard) et de David Lopez (Team Sky). L'écart grimpe jusqu'à 20 secondes, mais est rapidement comblé par le groupe de contre composé d'une vingtaine de coureurs où Rui-Alberto Faria Da Costa (Movistar Team) souhaite hisser haut les couleurs de l'arc-en-ciel. C'est finalement un coéquipier du Portugais qui triomphera. Benat Intxausti (Movistar Team) sort de sa roue tous ses adversaires à 2000 mètres de la ligne. L'écart semble conséquent sous la flamme rouge, mais Daniel Martin (Garmin-Sharp) revient comme un boulet de canon. Le Basque préservera cependant quelques secondes sur la ligne qui lui permettent de remporter l'étape et de s'emparer de la tête du général à la veille de l'arrivée.


http://www.velo101.com/pros/article/la-chine-reussit-a-intxausti--8640
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea    Mer 16 Oct 2013 - 19:07

Un champion endurant

Pour la troisième fois en quatre ans, Joaquim Rodriguez préserve son invincibilité au classement WorldTour. L'Espagnol se sera à nouveau montré le plus régulier.



Ce qui frappe, quand on souligne la régularité d'un champion, c'est sa faculté à être au top d'un bout à l'autre de la saison. D'une saison sur l'autre. Vainqueur du WorldTour en 2010 et 2012, Joaquim Rodriguez (Team Katusha) nous a habitués à ces années fastueuses. 2013 n'a pas dérogé à la règle. Du Tour d'Oman dont il a remporté une étape mi-février au Tour de Lombardie dont il s'est adjugé une seconde édition d'affilée début octobre, le Catalan s'est encore montré ponctuel. Certes, le nombre de ses succès (quatre) ne reflète pas totalement son niveau, mais ses innombrables places d'honneur témoignent de l'aisance de Joaquim Rodriguez à enchaîner les années avec la même constance. Et cela sur tous les terrains puisque l'Espagnol est aussi habile dans les classiques que dans les Grands Tours.
3ème du Tour d'Espagne en 2010, 2ème du Tour d'Italie et 3ème du Tour d'Espagne en 2012, Joaquim Rodriguez a atteint son objectif l'été dernier en se hissant, à force de conviction, sur le podium du Tour de France : 3ème derrière Chris Froome et Nairo Quintana. Une régularité bien affirmée (2ème du Tour de Catalogne, 2ème de Liège-Bastogne-Liège, 2ème du Championnat du Monde, 4ème du Tour d'Espagne, 5ème de Tirreno-Adriatico, 6ème de la Flèche Wallonne) qui vaut à Joaquim Rodriguez une troisième couronne mondiale en quatre éditions du WorldTour !

Cette fois, l'Espagnol aura dû batailler avec l'excellence de Christopher Froome (Team Sky), lauréat de trois épreuves majeures du circuit avec le Tour de Romandie, le Critérium du Dauphiné et surtout le Tour de France, et la belle ténacité d'Alejandro Valverde (Movistar Team), 2ème de l'Amstel Gold Race, de la Clasica San Sebastian et du Tour de Lombardie, mais aussi  3ème du Tour d'Espagne et du Championnat du Monde – lequel n'entre pas en compte au classement mondial. Avec 607 points, Joaquim Rodriguez devance Chris Froome de 20 points et Alejandro Valverde de 67 points. Un champion dont la régularité et la compétitivité ne prennent pas une ride au fil des ans, à nous faire oublier qu'il ira sur ses 35 ans en 2014 !

Le cyclisme espagnol continue de bien se porter. La victoire hier de Beñat Intxausti au Tour de Pékin, l'épreuve de clôture du circuit WorldTour, a permis à l'équipe Movistar de rafler in extremis le titre de meilleure équipe au monde. Devant Sky et Katusha. Dans ce classement établi sur les dix-neuf formations de 1ère division, les équipes françaises s'installent en deuxième rideau, Ag2r La Mondiale 12ème et FDJ.fr 17ème. A titre individuel Sylvain Chavanel (Omega Pharma-Quick Step) demeure notre meilleur représentant tricolore, classé 24ème mondial, notamment  4ème de Milan-San Remo, 5ème de Paris-Nice, 6ème du Grand Prix E3 et de l'Eneco Tour.
Si le WorldTour, dans sa conception actuelle, est menacé à terme de disparaître avec la réforme qui sera soumise à validation en début d'année prochaine, il repartira pour une édition supplémentaire en 2014. Rendez-vous le 21 janvier avec le Tour Down Under pour le coup d'envoi.


http://www.velo101.com/pros/article/un-champion-endurant--8655
Revenir en haut Aller en bas
Orbea
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 10952
Age : 42

MessageSujet: Re: CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea    Lun 21 Oct 2013 - 20:39

L'heure est donc arrivée de faire le point sur ce qui a fonctionné, ce qui demande à être confirmé, et sur ce qui a franchement été loin de nos attentes... study 

Bilan 2013

Victoires collectives : 3
Victoires individuelles : 13

Ceux qui ont répondu présent ;
ARREDONDO MORENO Julian David
INTXAUSTI ELORRIAGA Beñat
LANGEVELD Sebastian
LOBATO DEL VALLE Juan José
RODRIGUEZ OLIVER Joaquin
ROSA Diego
ZARDINI Edoardo

Comme chaque année, Purito aura été la locomotive de l’équipe, et sans lui la relégation était assurée. La majorité de ces coureurs se verront proposer un contrat pour 2014 !

Ceux qui ont fait le minimum syndical ;
EISEL Bernhard
LEEZER Tom
TULIK Angelo
SKUJINS Toms

Derrière les satisfactions, arrivent ce petit groupe de coureurs qui aura à un moment ou un autre de la saison apporté sa contribution au collectif. Néanmoins, on sent bien que ces derniers n’ont pas la marge de manœuvre nécessaire pour exploser... On réfléchi encore à leur avenir.

Ceux qui n’ont pas fait le job ;
BACQUET Fabien
BALLAN Alessandro
BONNET William
BRAMBILLA Gianluca
CATTANEO Mattia
CHAINEL Steve
DUARTE AREVALO Fabio Andres
DUEÑAS NEVADO Moises
FERRARI BARCELO Fabricio
HUNTER Robert
KASHECHKIN Andrey
KROON Karsten
LE GAC Olivier
MANAKOV Victor
MARINO Jean-Marc
POZZO Mattia
SERGENT Jesse
SIJMENS Nico
STALLAERT Joeri
VILELA Ricardo Augusto Afonso
SIMON CASULLERAS Jordi
STEPNIAK Grzegorz

Dans le lot, certains sont des historiques de l’équipe, et malgré une saison en demi-teinte, nous leur renouvellerons notre confiance !
On peut également nuancer les résultats de certains coureurs qui n’auront pour ainsi dire pas couru de la saison... Néanmoins la majorité de cette liste reste une déception.

Dernières stats ;
- 20 de nos coureurs ont scoré moins de 60pts cette saison
- Ces 20 coureurs représentent un total de 428pts (une moyenne de 21,4pts par coureur)
- Ces 20 coureurs représentent un budget de 2 216 042 soit en moyenne 110 802 par coureur ! Shocked 

Ces dernières lignes suffisent à elles seules pour expliquer la saison galère que nous avons connue. Le manager que je suis, devra forcément en tirer des enseignements... study
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea    

Revenir en haut Aller en bas
 
CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» CAJA EVRONA (CAJ) - Orbea
» Caja Evrona (CAJ) - Orbea
» Caja Evrona (CAJ) - Orbea
» Caja Evrona (CAJ) - Orbea
» SEAT Orbea (SEA)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu Transferts - Forum :: Transferts :: Equipes :: Equipes 2013-
Sauter vers: