AccueilAccueil  Site GestionSite Gestion  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 FOGERTY CYCLING TEAM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Mar 11 Juin 2013 - 13:41

Tour de Suisse :

Tschopp : "Une dure journée"



Mauvaise passe pour Johann Tschopp sur la 3ème étape du Tour de Suisse ce lundi. "J’ai connu une dure journée aujourd’hui. En plus de la pluie, le grimpeur que je suis s’est vu contraint de rouler à bloc sur le plat. Et en plus j’ai connu des frayeurs avec ma roue avant le long du lac de Brienz. Les bonnes sensations de la veille étaient bien loin. J’avais les jambes lourdes. Je suis déçu mais c’est la loi de notre sport et je vais regarder de l’avant. Il me reste encore une occasion pour me mettre en évidence" affirme Tschopp via un communiqué de presse.

Relégué à la 17ème place au classement général, le Suisse de la formation IAM espère bien que ce n'était qu'un passage à vide et que les jambes reviendront vite.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Mar 18 Juin 2013 - 18:40

Interview

Thibaut Pinot : "Pas réussi à me faire mal"
Par Antoine PLOUVIN

Photo : Jean Claude Faucher / Sirotti
Publiée le 16/06/2013 à 20:16


 
Il avait réalisé l’exploit en remportant l’étape de Porrentruy l’an passé sur Le Tour de France et en finissant dixième du général final de la Grand-Messe de Juillet. A désormais 23 ans (depuis seulement une quinzaine de jour), Thibaut Pinot a une grosse pression sur les épaules, comme c’est souvent le cas quand un coureur Français éclot. En attendant, le coureur de la FDJ fait son petit bonhomme de chemin, à l’abri de toutes ces attentes. Hormis les courses de rentrée en début de saison, notamment Le Tour Méd’ et le Tour du Haut Var, il a exclusivement couru à l’étranger jusque ici. D’abord sur le Tour de Catalogne, il prenait une très bonne huitième place. Sur le Tour de Romandie, il démontrait de belles choses mais perdait tout le gain de ses performances en montagne sur le chrono’ final de Genève. Aujourd’hui sur le Tour de Suisse, il échoue au pied du podium d’une épreuve très relevée avec un chrono’ final très dur ! Il nous disait au début de l’épreuve que son objectif était le top10 mais qu’il rêvait de top5 (écouter ici). En finissant sixième du chrono’, il fait une place de mieux, et prouve qu’à deux semaines du départ du Tour de France, il est en bonne forme et prêt à rééditer ses exploits de l’an passé.
 
Thibaut, sur ce chrono’ très exigeant vous battez des Kreuziger, Spilak, Van Garderen… C’est une belle performance !
Je suis content oui mais déçu car je n’ai pas réussi à me faire mal dans la bosse comme je le voulais. Pourtant j’étais bien sur le plat. Mais dans la bosse je n’ai pas pu faire ce que je voulais, je n’arrivais pas à emmener gros, j’ai eu du mal à me mettre en danseuse... Je pensais avoir de meilleures jambes.  Même les pulsations n’ont pas trop monté, cela a été plus élevé sur le plat. Donc je suis un peu déçu… Je n’ai pas trop bien dormi mais ça c’est normal mais c’est vrai aussi que je me suis mis beaucoup de pression ici pour en avoir moins sur Le Tour, alors ça me tenait à cœur de faire un bon résultat.
 
Est-ce que ce n’est pas justement le changement de rythme entre le plat et l’ascension qui a été difficile à gérer ?
Ce n’est pas impossible. Après le changement de vélo, c’est vrai que j’ai eu du mal à reprendre mon souffle et à prendre le bon rythme. Je n’ai retrouvé un bon rythme que sur la fin.
 
Vous aviez déjà fait un chrono’ de ce type ?
Non c’était la première fois que j’en faisais. Ce sera peut-être même l’un des seuls de ma carrière, en tout cas ce sera l’un des plus durs, ça c’est sûr !
 
"Des points pour l’équipe"
 
Le bilan de la semaine est très satisfaisant pour vous.
Oui c’est sûr. Je visais un top10, puis un top5 donc je suis content de ma semaine et puis le travail en vue du Tour est très bon. Bien sûr j’aurai préféré faire un podium mais chaque chose en son temps.
 
Où estimez-vous en êtes de votre condition actuellement ?
Je pense que j’en suis à 90% actuellement. J’avais fait pas mal de charge de travail avant. Je sors de ce Tour de Suisse fatigué. J’ai deux semaines pour vraiment surcompenser et arriver à 100% sur Le Tour de France.
 
La plupart des favoris préfèrent le Critérium du Dauphiné. Vous pensez toujours que le Tour de Suisse est la préparation qui vous convient ?
Oui, c’est une super préparation. Je pense bien que j’y reviendrai l’an prochain. Je ne me suis pas trompé car je doute aussi que j’aurai pu faire quatrième sur le Dauphiné. Le Top5, la victoire d’Arnaud Démare à Buochs, ça fait des points pour l’équipe et ce n’est pas négligeable. C’était la semaine parfaite.
 
"Des étapes de 200 bornes presque tous les jours, alors qu’au Dauphiné, on tournait à 130-140 kilomètres"
 
Au-delà des résultats, sur ce Tour de Suisse on a eu des cols de plus de 2000 mètres, est-ce un plus en vue du Tour, ou non ?
C’est un plus c’est sûr ! Mais c’est surtout des étapes de 200 bornes presque tous les jours, alors qu’au Dauphiné, on tournait à 130-140 kilomètres avec des cols de 10 kilomètres. Le bloc de travail est plus important ici et ça me convient mieux personnellement.
 
Cette semaine on a aussi connu des changements de température assez importants. Un Grand Départ sous la pluie et le froid et une arrivée finale sous 28°C, en passant par le jour le plus chaud de l’année lors de l’arrivée à Meilen, jeudi. Vous gérez bien ces changements de températures.
J’ai toujours des difficultés lors des premières chaleurs. C’est vrai que sur ce chrono’ il faisait vraiment très chaud. Mais sur ce Tour de Suisse j’ai bien géré je pense.
 
Entre la victoire de Démare, votre quatrième place, l’équipe FDJ a montré qu’elle pouvait briller sur différents tableaux.
Oui et je tiens à remercier vivement mes coéquipiers qui m’ont excellemment bien soutenu tout au long de la semaine, tout en allant en même temps emmener les sprints d’Arnaud. Ils n’ont commis aucune erreur.
 
"Je panique un peu dès qu’on dépasse les 80km/h"
 
On vous a vu à l’arrivée beaucoup regarder votre SRM. C’est quelque chose que vous utilisez beaucoup ?
Oui, je travaille avec depuis les juniors et c’est vrai que je me fis beaucoup aux relevés de puissance pour adapter mon comportement. Et notamment en chrono’ c’est quelque chose d’important et avec cet instrument j’essaye de m’améliorer. On sait avec ces relevés de puissance de quoi on est capable mais dans la gestion de la course c’est différent, et je travaille pour me situer dans les zones que je veux.
 
Il reste deux semaines avant le départ du Tour. Qu’allez-vous faire ?
Je vais me prendre deux jours pour bien profiter de la vie… Aller à la pêche, faire des barbecues. Faire le plein d’énergie, et puis réattaquer le travail pour être prêt et en même temps frais pour le Tour de France. Jeudi soir je pars pour la Bretagne afin de reconnaître le chrono’ de Saint-Malo, et ensuite j’irai aux Championnats de France.
 
Votre plus gros point faible sur ce Tour de Suisse, finalement, c’était vos descentes.
Mon gros problème, c’est la vitesse ! Je panique un peu dès qu’on dépasse les 80km/h et en Suisse, c’est vrai que nous avons eu de belles descentes, avec des routes larges, et des courbes très rapides. Les descentes, c’est une question de confiance. Moi je préfère quand c’est plutôt sinueux.
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Ven 21 Juin 2013 - 18:01

Sandy Casar : "Je ne serai pas au départ..."


En début de saison, Sandy Casar s'était fixé un objectif : participer aux trois Grands Tours de l'année, et les terminer, tous. Un objectif qu'il a finalement très vite dû oublier après une chute sur le Tour d'Italie qui l'avait contraint à abandonner. Victime d'une fracture du poignet, l'expérimenté coureur de la formation du Trèfle avait repris l'entraînement à la fin du mois de Mai, mais sa participation à la Grande Boucle était plus qu'incertaine. Les propos de Marc Madiot confirmaient ce fait : "Pour le Tour, ça s'annonce compliqué..." disait-il à propos de son poulain, qui n'a pu disputer ni le Critérium du Dauphiné, ni le Tour de Suisse.
Et jeudi, à l'issue du chrono des "France", Casar a levé le mystère : "Cela faisait un moment que je n’avais plus couru le contre-la-montre du Championnat de France. Je venais pour faire une course supplémentaire avant le Tour de France… mais finalement, je ne serai pas au départ" a-t-il certifié auprès de DirectVélo. "Du coup, je ne l’avais pas préparé plus que cela comme c’était censé être une compétition de plus pour retrouver des sensations." Lauréat de trois étapes sur les routes du Tour au cours de sa carrière, Casar a participé à 11 reprises à la Grande Boucle. La douzième ne sera pas pour cette année.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Dim 23 Juin 2013 - 13:31

Arthur Vichot mène l'échappée matinale du Championnat de France.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Dim 23 Juin 2013 - 17:48

Arthur Vichot, champion de France :win:.



Revenir en haut Aller en bas
tarkus25
Vainqueur du Tour
Vainqueur du Tour
avatar

Nombre de messages : 7670
Age : 54
Localisation : dans le Doubs !

MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Dim 23 Juin 2013 - 19:37

Bravo à lui, vive les cros cheers
et bravo à toi :pouce_leve: (je me demande quand même si je ne dois pas le rapatrier à La Belle Etoile :dsd:)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Dim 23 Juin 2013 - 19:42

Non !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Dim 23 Juin 2013 - 20:08

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Dim 23 Juin 2013 - 22:23

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Lun 24 Juin 2013 - 14:40

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Lun 24 Juin 2013 - 18:35

Marco Pinotti : "Je suis toujours là"




Marco Pinotti a décroché son sixième titre de champion national du contre-la-montre avec son vélo de chrono, le BMC TM01, avec 1'11" d'avance sur le deuxième Stefano Pirazzi (Bardiani CSF) et 1'28" sur Adriano Malori (Lampre-Merida) sur un parcours de 39 kilomètres. "Je voulais avoir le maillot car il m'a manqué les deux dernières années", a-t-il dit dans un communiqué de la BMC. "Je voulais remettre les pendules à l'heure et montrer que je suis le coureur le plus fort au contre-la-montre dans mon pays, et que je suis toujours là". Pinotti a remercié les managers du BMC Racing Team qui lui ont permis de se retirer du Critérium du Dauphiné au début du mois lorsqu'il était très fatigué. "Ça m'a permis de bien récupérer et ensuite, de m'entraîner particulièrement pour cette course", a-t-il dit. "C'était chouette d'avoir tout le soutien de l'équipe pour cette course". Pinotti avait déjà remporté le titre de champion national au contre-la-montre en 2005, 2007, 2008, 2009 et 2010. Il est arrivé deuxième en 2006 et troisième en 2004 et 2012.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Jeu 27 Juin 2013 - 20:13









Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Ven 28 Juin 2013 - 21:13

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Sam 6 Juil 2013 - 13:29

Arthur Vichot au départ de la 7e étape du Tour de France.

Revenir en haut Aller en bas
olaf
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 28178

MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Dim 7 Juil 2013 - 19:52

Pinot qui réagit à ses prestations :

http://www.cyclismactu.net/news-tdf-thibaut-pinot-dans-la-tete-je-n-y-suis-plus-34004.html

La pression sur un jeune capable de faire un bon classement général en France est très dur à supporter
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Dim 7 Juil 2013 - 20:40

Thibaut Pinot : "Dans la tête, je n'y suis plus"



Thibaut Pinot a lâché prise... Le classement général, c'est désormais bel et bien terminé pour le jeune Franc-Comtois, arrivé à près de 25 minutes du vainqueur de la neuvième étape du Tour de France 2013, à savoir Daniel Martin (Garmin-Sharp). Le classement général avait déjà commencé à s'envoler, samedi, dans la descente du Port de Pailhères, et la situation ne s'est finalement pas améliorée ce dimanche. Pourtant, en début d'étape, le grimpeur de la FDJ.fr a tenté de faire parler son panache, en essayant de s'immiscer dans le bon coup du jour. Mais rapidement, les vieux démons ont resurgi et le poulain de Marc Madiot a lâché, mentalement cette fois-ci ... C'est avec un air abattu compréhensible que Thibaut Pinot s'est arrêté auprès des journalistes après la ligne d'arrivée. Il s'est assez longuement exprimé, avec une voix attristée, pour tenter d'expliquer cette défaillance, tout en essayant de positiver en vue de la troisième semaine du Tour. Le général s'est envolé, mais la Grande Boucle du 4e du Tour de Suisse n'est assurément pas terminée. Ce serait mal connaître le bonhomme.


Thibaut, que s'est-il passé aujourd'hui ?

Dans la tête, je n'y suis plus. Et une fois que tu n'y es plus dans la tête ... Je ne sais pas quoi dire.



Tout s'est joué dans la descente hier ?

C'est ça ... Une fois que dans la tête, ça bâche, il n'y a plus grand chose qui va. Et voilà le résultat au final...

Désormais, comment voyez-vous la suite de ce Tour de France ?

Il y a cette journée de repos. J'espère me refaire, me remettre dans la course parce que là, je n'y suis plus. J'espère vraiment me remettre dedans pour faire une belle troisième semaine. Mais dans la tête c'est dur.


Vous étiez plein d'ambitions, les sensations étaient là, l'équipe vous avais bien protégé, c'est un Tour qui devait vous sourire ...

Il devait me sourire... Mais c'est toujours comme ça lorsqu'on a un objectif. On est à fond dedans, des fois ça passe, des fois ça ne passe pas. Pour le coup, ça n'est pas passé. Voilà...

Que vous manque-t-il encore ?

Je n'en sais rien. L'an passé, tout le monde était là pour me soutenir, et là, on me tape sur la gueule. C'est comme ça, c'est le vélo. Maintenant, beaucoup de monde me critique. Qu'est-ce que je peux dire ? Je n'ai pas réussi, voilà. Dans la tête, ça m'a lâché dans la descente samedi, et maintenant, c'est sauve-qui-peut. Il reste une belle troisième semaine à faire, il faut que je me reconcentre maintenant.

Il faut reprendre le dessus mentalement ...

Oui, et surpasser ma déception. Ma déception est immense ce soir ...


Mais vous allez continuer ...

Oui je vais continuer. De toute façon, le Tour de France, ça ne se bache pas, même si dans la tête, on a envie de tout plaquer, rentrer et penser à autre chose. On est sur le Tour, et je me dois de me battre. Même si je dois l'admettre, ce soir, je suis abattu.


Que vous ont dit Marc Madiot et vos coéquipiers hier soir ?

Pas grand chose. Ils étaient triste pour moi. Marc est venu me rassurer. On verra à la fin du Tour ...


Maintenant que vous êtes loin au général, vous aurez peut-être plus de liberté pour vous échapper et tenter une étape ...

Oui, des échappées d'accord, mais ce n'est plus pareil. Pour moi, c'était le général. Dans la tête, j'étais formaté pour ça. Cela fait un an qu'on me parle du Tour, donc prendre des échappées, ce n'est pas mon truc.

Vous vous êtes peut-être mis un peu trop de pression ?

Un peu trop de pression, oui, mais tout le monde m'a aussi mis beaucoup de pression. Cela fait un an qu'on m'en parle. Il n'y a pas une journée où on ne m'a pas parlé du Tour. Je pense que je suis arrivé sur le Tour déjà bien cramé mentalement, et sur le Tour ça ne pardonne pas, surtout avec la première semaine qu'on a eu, avec la chaleur et la nervosité. Il faut arriver sur le Tour le plus frais possible, et je ne suis pas arrivé assez frais.

Mais vous pouvez apprendre de ça ...

Oui, on apprend et je n'ai que 23 ans. Je vais essayer de surpasser tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Lun 8 Juil 2013 - 13:07

TDF Evans, 16ème au général : "Faut garder espoir"



Cadel Evans, après la déroute de Tejay Van Garderen, est donc le seul leader de la formation BMC Racing Team, comme l'a annoncé Jim Ochowizc avant le départ de la 100ème édition du Tour de France. Après une arrivée à Ax-3 Domaines difficile, le coureur australien avoue avoir retrouvé quelques sensations (6ème) lors de la 9ème étape remportée par Daniel Martin (Garmin Sharp) :

"Bien entendu, il faut garder espoir", déclare le vainqueur de l'édition 2011. "Arrêter n'est pas dans les projets actuels. C'est plutôt une surprise et je ne m'attendais pas à cela de la part de Sky. L'année dernière, ils récupéraient vraiment bien chaque jour, et ce, pendant tout le Tour. Dimanche ce n'était pas du tout le cas. Ils avaient un coureur à l'avant et la situation était vraiment spéciale et bizarre pour le maillot jaune, surtout si tôt dans la course."

Au général, le coureur de la BMC pointe à la 16ème place à 4 minutes et 36 secondes de Christopher Froome (Sky Pro Cycling), l'actuel maillot jaune.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Dim 14 Juil 2013 - 10:28

Tour de France

Vichot : "J'ai mal joué le coup dans le final"



Maillot bleu-blanc-rouge sur les épaules, Arthur Vichot a réussi à prendre la bonne échappée du jour, sur la quatorzième étape du Tour de France. Le Franc-Comtois de la FDJ.fr, sorti assez tôt par rapport à la majorité des autres fuyards, n'a toutefois pas pu jouer la gagne dans le final. Trop juste, le poulain de Marc Madiot a commenté auprès de France TV : "Je suis très très déçu, très frustré. Je m'en veux surtout envers moi-même car j'ai mal joué le coup dans le final. J'aurais du jouer sur la confiance de mon titre de champion de France. J'aurais du faire le mort comme Trentin. C'est lui qui en faisait le moins dans le final, mais c'est lui qui a eu raison. J'aurais du faire comme ça, j'étais trop devant. Je subissais les à-coups. En tous les cas, j'ai tout donné même si la place de huit ne me satisfait pas vraiment..."

Il ajoutait, un peu abattu : "Ce n'est pas tous les jours que se présente l'opportunité de jouer une étape du Tour. Après, c'est vrai que quand je suis devant, ça se passe pas mal d'habitude. Mais bon, on était quand même dix-huit, et c'est le Tour ! Il y avait des beaux noms avec moi. Qui plus est, on avait déjà fait un beau raid en début d'étape avec Kadri et Voigt. Quand les quatorze sont rentrés sur nous, j'avais déjà craché mon venin. Il m'a fallu du temps pour reprendre mon souffle. Dans le final, ça allait un peu mieux, mais pas assez. Quoiqu'il en soit, c'était quand même une belle journée, sur des routes que je connais, puisque je passais devant mon ancien club du CR4C Roanne. Il y avait beaucoup de monde sur les routes, c'était très agréable. Il a seulement manqué la conclusion dans les derniers kilomètres."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Dim 14 Juil 2013 - 18:15

TDF

Thibaut Pinot : "Je n'espère plus rien"



Thibaut Pinot (FDJ.fr) continue de passer des moments difficiles au sein du peloton. Après son blocage dans les descentes des cols, ce qui l’a repoussé dans les profondeurs du classement, le Français est tombé malade cette semaine. Pinot souffre en effet d’une grosse angine et semble complètement dans le doute pour la suite de son Tour de France.


Thibaut, aujourd’hui( samedi), vous avez uniquement essayé de vous accrocher dans le peloton ?

Oui, c’est correct. Demain, je vais faire pareil. Je vais attendre la journée de repos où on verra ce qui se passera. La journée de repos va me faire le plus grand bien.


Pour l’étape du Ventoux, vous n’espérez dès lors plus rien ?

Non. Il faudrait vraiment que j’aille beaucoup mieux cette nuit pour pouvoir m’illustrer. Là, j’ai vraiment très mal à la gorge et j’ai encore de la fièvre.


L’objectif pour la suite de ce Tour, quel est-il ?

J’espère me refaire une santé mais ce n’est pas facile, ce n’est pas sur le Tour qu’on guérit. La seule chose que je souhaite, c’est d’avoir le plus d’ennuis possibles cette année pour que l’an prochain, je revienne en pleine forme et bien dans ma tête.


Ce n’est pas compliqué de traverser le Tour dans ces conditions ?

Oui, je l’avoue c’est extrêmement difficile à vivre. Il y a un an, je réalisais un Tour tout rose, tout beau où  je n’ai pas rencontré le moindre problème. Cette année, ça n’arrête pas ! C’est une Grande Boucle que jamais je n’aurais envisagé.


Le Ventoux avec la fièvre, ça doit pas être évident…

C’est sûr que ce ne sera pas une partie de plaisir ! En tous cas, la journée de demain va être difficile pour tout le monde. 250 bornes qui ne sont jamais plats, il faudra que je m’accroche

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Ven 19 Juil 2013 - 20:27

Romain Bardet, 12e : "J'ai fait ça au courage"



Douzième de la 19ème étape du Tour de France, qui menait les coureurs de Bourg-d'Oisans au Grand-Bornand, Romain Bardet n'avait pas la mine des bon jours en arrivant au bus Ag2r-La Mondiale. Pas au mieux depuis jeudi soir, l'Auvergnat n'a pu se mêler à la gagne dans le final de l'étape du jour, incapable, comme tous les autres échappés, de suivre l'intenable Rui Costa dans l'ascension finale de la Croix Fry. Pourtant, en notant son nom dans la composition du groupê de fuite du jour, on pouvait légitimement s'attendre à un coup de la part du coureur de Vincent Lavenu. Très à son aise dans la montagne depuis le début de la Grande Boucle, le jeune Tricolore songeait peut-être également à poursuivre la belle dynamique lancée par son coéquipier Christophe Riblon, la veille, sur les 21 lacets de l'Alpe d'Huez. Chose que sa condition ne lui aura finalement pas permise.


Romain, comment avez-vous vécu cette étape, visiblement très difficile ...

Oui, très difficile. Je ne suis pas au mieux niveau santé depuis hier soir. C'est comme ça, il y a des hauts et des bas. On est passé de bas avec Jicé qui abandonne, à haut hier avec Christophe. Aujourd'hui, vu mes sensations, ce n'est finalement pas si mal. J'ai bien fait de prendre l'échappée, sinon l'addition aurait pu être plus lourde. Je ne suis pas au mieux, je suis sous traitement antibiotiques, donc j'espère me refaire et tenir jusqu'à demain soir.



Il faut quand même du courage pour aller à l'avant, malgré le fait d'être malade ...

Il y avait 40 mecs devant, donc je me suis dit que ça pouvait être interessant. Je m'étais dit qu'au-délà de 20 coureurs, on ne ferait pas forcément plus d'efforts devant que dans le peloton. Et puis si ça pouvait me permettre de faire un petit saut au général, c'était toujours ça de pris. Mais je savais très bien que les jambes n'avaient rien à voir avec celles de l'Alpe d'Huez, par exemple. J'ai fait ça au courage, je me suis battu. Cela faisait 18 étapes où ça se passait bien pour moi, et au début du Tour, on m'avait prévenu que j'allais forcément en baver certains jours. J'ai découvert ce qu'étaient les journées 'un peu' sans, compliquées, et c'est bien pour mon apprentissage d'apprendre à les gérer.

Qu'apprend-on dans ce genre de journée ?

Que c'est le mental qui prime. Qu'il ne faut rien lâcher mentalement, car on sait que c'est très dur. Des fois, on est à deux doigts de décrocher dans la tête, car on ne se sent pas bien, mais il faut continuer de s'accrocher, surtout sur une étape très longue comme celle-là. Aujourd'hui, j'ai en plus pris la course un peu à contre-temps. J'ai immédiatement du boucher un trou de 45 secondes sur le groupe des 40. J'ai regardé le compteur, j'étais à fond, alors qu'on avait seulement fait 15 kilomètres de course et que l'on n'était pas en haut du Glandon. Je me suis dit, "là mon gars, il va falloir s'accrocher, car cette étape va être longue". Ce qui s'est confirmé.



Vous êtes premier Français au général, est-ce que vous y pensez ?

Non, pas vraiment. C'est anecdotique. Après, je suis un compétiteur, donc je n'ai rien envie de lâcher. Et puis dans le groupe, on est aussi tous soudés. L'équipe souhaite que je garde ma place au général, et les copains font du très bon boulot, et c'est pour cette raison que je n'ai rien envie de lâcher. Mais ça reste un concours de circonstances car j'étais là pour aider Jean-Christophe, et aucun cas pour jouer le général. Ce ne sont que les circonstances qui me permettent désormais de me rapprocher autant que je le peux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Lun 29 Juil 2013 - 15:08

La saison 2014 est déjà en préparation et 18 coureurs viennent d'être averti par lettres recommandées (évidemment :langue: ) qu'ils ne seront pas conservés dans l'effectif.
Ce sont :

- Sergio Henao
- Brett Lancaster
- Sébastien Hinault
- Frédérik Veuchelen
- Marco Pinotti
- Evgeni Petrov
- Gorka Verdugo
- Tomas Vaitkus
- Jésus Hernandez
- Alexandre Pichot
- Miguel Minguez
- Loïc Desriac
- Allan Davis
- Christian Vandevelde
- Andres Klier (déjà retraité)
- Alessandro Vanotti
- Giovanni Bernaudeau
- Emilien Viennet (qui ne donne plus signe de vie et n'a jamais accroché le moindre dossard)

J'espère que ces coureurs auront à coeur de réussir quelques performances en fin de saison afin d'attirer l'attention d'autres managers.

Sept coureurs recevront à coup sur une proposition pour 2014 tandis que les cas de six autres sont encore à l'étude. Parmi eux celui de Cadel Evans. La tendance pour notre emblématique leader est à une séparation à l'amiable. Attendons néanmoins de voir la suite des évènements le concernant.

Parmi les arrivées, évidemment aucun noms ne sera divulgué. Une liste de huit noms est déjà prête et ces coureurs seront très prochainement contactés. Quatre retours sont grandement envisagés.


Dernière édition par frangin le Lun 29 Juil 2013 - 15:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Lun 29 Juil 2013 - 15:35



Sergio Henao ne devrait plus être notre leader l'an prochain. Le colombien ne s'est jamais vraiment adapté à notre équipe à forte dominance française et a demandé un bon de sortie.
J'ai décidé de le lui accorder et en remerciement le petit Sergio m'a promis de faire une fin de saison du feu de Dieu !
Un leader multi cartes à aussitôt été contacté et s'est dit intéressé par notre projet.
Revenir en haut Aller en bas
olaf
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 28178

MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Lun 29 Juil 2013 - 15:48

Et bien c'est le ménage chez toi Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Nicosix
Membre du Conseil
Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 44365
Age : 42

MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Lun 29 Juil 2013 - 15:54

Oui c'est ce que je me suis dit aussi.

Frangin aurait-t-il décidé de rajeunir ses cadres?

_______________________________
Manager du BCC - Limagrain

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Lun 29 Juil 2013 - 15:56

J'ai beaucoup de jeunes cette année et Henao n'a que 26 ans sauf erreur. J'essaierai de rajeunir un peu, mais sans en faire une obsession.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   

Revenir en haut Aller en bas
 
FOGERTY CYCLING TEAM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Panini Cycling Team - olaf
» Hurricane Z Cycling Team (rywann)
» 04/09/2010 La Fléche Condruzienne (Seraing) CYCLING TEAM \"Aux Assemblées
» KINAN CYCLING TEAM
» CHINA HAINAN SPORTS LOTTERY-YINDONGLI CYCLING TEAM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu Transferts - Forum :: Transferts :: Equipes :: Equipes 2013-
Sauter vers: