AccueilAccueil  Site GestionSite Gestion  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 FOGERTY CYCLING TEAM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
AuteurMessage
olaf
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 28181

MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Ven 5 Oct 2012 - 20:58

frangin a écrit:
Merci Olaf Wink
Ca m'en fait une de plus Smile (voir la page précédente).

J'avais vu mais comme c'est pas le même angle
Il parait grand où bien les 2 autres sont petits
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Ven 5 Oct 2012 - 21:00

Merci pour la photo, je suis toujours preneur !
Il est plus grand que les deux autres, c'est certain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Dim 14 Oct 2012 - 11:36

Mickaël Buffaz va tirer sa révérence, à 33 ans



A 33 ans, la carrière de Mickaël Buffaz est à un tournant. Le coureur de la Cofidis épinglera, ce dimanche à l'occasion du Tour de Vendée, le dernier dossard de sa carrière professionnelle apprend-on sur son site internet. Non prolongé par Cofidis et ne parvenant visiblement pas à retrouver une formation pour la saison prochaine, il a ainsi choisi de mettre un terme à une carrière débutée en 2003. Une décision murement réfléchit alors que le mercato bat son plein.

Equipier modèle, Mickaël Buffaz a notamment remporté Paris-Carrèze en 2010 et participé aux trois Grands Tours.




Revenir en haut Aller en bas
Wallace
Membre du Conseil
Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 42223
Age : 36
Localisation : Vendée

MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Dim 14 Oct 2012 - 20:18

Il était ému au départ du Tour de Vendée. Il n'a pas pu s'empêcher d'écraser une petite larme lors de la présentation des équipes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Dim 14 Oct 2012 - 20:22

C'est une page de sa vie qui se referme, ça doit faire quelque chose, surtout qu'il aurait aimé continuer.
Il a mis un point d'honneur à terminer la course :pouce_leve: .
Revenir en haut Aller en bas
Wallace
Membre du Conseil
Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 42223
Age : 36
Localisation : Vendée

MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Dim 14 Oct 2012 - 20:23

Oui, je comprenais son émotion. Elle était même communicative.
Il a essayé de ne pas le montrer, mais c'était plus fort que lui.

Revenir en haut Aller en bas
Verbrugghe
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Nombre de messages : 13783
Age : 27

MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Dim 14 Oct 2012 - 20:25

Il m'a entrainé à l'Etoile cycliste muroise...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Lun 15 Oct 2012 - 13:20

Sébastien Hinault termine 3e du Tour de Vendée.







Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Mer 24 Oct 2012 - 20:35

TDF 2013



Evans : "Ça me convient beaucoup mieux"

Cadel Evans sera présent en reconquête sur la Grande Boucle l'an prochain. L'Australien, vainqueur de l'épreuve en 2011, veut rééditer cette même performance pour la 100ème édition du Tour de France. Le coureur de la BMC, passé quelque peu à côté de son sujet cette saison, assure qu'il voit de belles choses à faire grâce au parcours présenté ce mercredi au Palais des Congrès : "Ce parcours me convient mieux, c'est un bon mélange d'étapes" a-t-il certifié à l'AFP. "Pour moi, plus c'est varié, mieux c'est. Je vais revenir à ma forme normale et travailler pour juillet. On travaille pour retrouver la victoire. Tejay ne jouera plus le maillot blanc, il aura aussi de l'ambition." Evans a ajouté auprès de L'Equipe : "Même au début de la troisième semaine, nous ne saurons pas qui sera le vainqueur. Certaines étapes en ligne sont très longues mais les contre-la-montre sont plus courts. C'est assez équilibré et varié du début à la fin mais la troisième semaine va être vraiment difficile."



Revenir en haut Aller en bas
lephil
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Nombre de messages : 9249
Age : 56
Localisation : Marchin

MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Mer 24 Oct 2012 - 20:39

En tous les cas, sur la photo, c'est lui qui a l'air le plus concentré sur le sujet et celui qui a une tite lueur dans les yeux qui en disent long Wink
Revenir en haut Aller en bas
On3
Membre du Conseil
Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 22027
Localisation : France

MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Mer 24 Oct 2012 - 20:59

Froome a l'air dépité. :green:

_______________________________
Manager de la Bléro Team (D1).
Vainqueur final 2007 et 2008.
Troisième 2006, 2011, 2012 (D1) puis 2015 (D2).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Mer 24 Oct 2012 - 21:03

C'est qui derrière Evans ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Sam 10 Nov 2012 - 11:46

Pierre Cazaux retourne chez les Amateurs



Cazaux, non-conservé chez Euskaltel-Euskadi, qui a décidé de prendre un nouveau virage dans sa politique de recrutement, Pierre Cazaux n'a pas pu retrouver d'équipe professionnelle dans le but de rester dans le peloton de haut-niveau en 2013. De fait, le Français basque, ancien coureur de la Française des Jeux, s'en va retourner dans les rangs amateurs. Après cinq années chez les pros, et un passage chez Roubaix-Lille Métropole, le coureur de 28 ans a décidé de signer pour le club du GSC Blagnac. Cinquième d'une étape de la Vuelta qui se terminait aux Lagos de Covadonga en 2010, Cazaux a notamment pris part aux deux derniers Tours d'Italie et au dernier Tour d'Espagne avec sa formation Euskaltel-Euskadi. Par ailleurs, le rejoindra dans le club du GSC Blagnac, son ami Damien Branaa (26 ans), qui évoluait cette saison pour Burgos BH-Castilla y Leon.

Pierre Cazaux courra l'an prochain pour le compte de la formation amateure du GSC Blagnac. L'ancien coureur d'Euskaltel-Euskadi n'a pas été conservé par son équipe, la faute à son nombre de points UCI. Dans une interview accordée à nos confrères de Directvelo, le Basque revient sur les circonstances de son départ.

"J’ai souvent essayé d’appeler Alvaro Gonzalez De Galdeano, il n’a jamais répondu à un seul de mes coups de fil. Puis un jour j’ai appris qu’Amets Txurruka et Ivan Velasco n’allaient pas poursuivre l’aventure avec nous. On a tous été très surpris de cette nouvelle. J’ai trouvé cela déjà énorme mais je n’ai pas envisagé une seule seconde qu’on allait me faire le même coup. Tout s’était tellement bien passé avec l’équipe que je n’avais pas à m’inquiéter. Finalement, j’ai appris, mi-octobre, que je n’étais pas conservé. Nouvelle que j’ai apprise... par la presse ! Je n’ai jamais eu d’explication" a t-il expliqué.

Pire, Pierre Cazaux regrette la nouvelle politique d'Euskaltel. "Honnêtement, en tant que Basque, cela fait vraiment mal au cœur de voir ça. Tous les coureurs de l’équipe partagent ce sentiment, comme les supporters. Euskaltel-Euskadi a perdu son âme, c’est certain".





Dernière édition par frangin le Mer 21 Nov 2012 - 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
olaf
Ancien membre du Conseil
Ancien membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 28181

MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Sam 10 Nov 2012 - 18:33

Cadel est prêt à signer ce soir

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Sam 10 Nov 2012 - 18:37

Je vois qu'ils vont fêter ça elephant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Jeu 15 Nov 2012 - 13:54

Retraite

Buffaz se voit "rester dans le milieu du vélo"



Mickaël Buffaz ne fera plus partie du peloton professionnel en 2013. Le coureur de 33 ans a décidé de mettre fin à sa carrière le 14 Octobre dernier, à l'issue du Tour de Vendée. Sans offre concrète, le Français de la Cofidis a finalement pris la décision de raccrocher. Pour autant, il ne veut pas s'éloigner du milieu trop longtemps, comme il le confie au Dauphiné Libéré : "Je me vois bien rester dans le milieu du vélo, soit dans l’organisation comme j’ai pu le faire lors de mon Gentleman, soit à prodiguer des conseils d’entraînement. Prochainement, je vais faire un bilan de compétences, des formations d’anglais, de management et de gestion."

Il assure tout de même qu'il se sent plus libre depuis que sa retraite est effective : "24h/24, 7j/7, 365j/365, on mange vélo, on pense vélo, on dort vélo" dit-il en faisant référence à la carrière d'un coureur. "J’en étais même à faire attention à ne plus porter ma fille pour éviter le moindre mal de dos. Même lorsque mes potes me sollicitaient pour un déménagement, j’étais obligé de dire non. Je m’interdisais même d’aller manger chez eux de peur de ne pas résister à taper dans l’assiette de charcuterie."

Pour l'anecdote, il est aussi revenu sur la meilleure course de sa carrière : "Ma victoire d’étape sur le Tour de l’Ain (2009). Je me rappelle des moindres détails" explique-t-il. "J’étais dans l’échappée avec Rémi Cusin et Floris Goesinnen. On sort d’un rond-point et un mec se pointe au milieu de la chaussée et me lance : « aujourd’hui, c’est pour toi !" Quant au Tour de France, auquel il a pris part en 2011, "c’est magique. C’est LA course de l’année. Encore plus quand tu es Français. C’est une course hors du commun que tout le peloton veut faire. Tu sens la pression du public, des médias. Les gens t’attendent, te regardent. Quand tu sors des trois semaines, t’es complétement vidé. Rien que la fatigue de répondre cinq minutes au téléphone est épuisante."



Revenir en haut Aller en bas
Allobroges
Champion du monde
Champion du monde
avatar

Nombre de messages : 11658
Age : 43
Localisation : Hautes Pyrénées

MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Jeu 15 Nov 2012 - 14:05

Interview sans concessions de Buffaz, il aligne en passant Martin, Finot ou encore Ista...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Mer 21 Nov 2012 - 21:32

Feillu : « Il y a forcément des doutes »

Il y a un an, tout allait bien pour Romain Feillu. Le sprinteur français sortait de la meilleure saison de sa carrière, marquée par de bons Mondiaux à Copenhague et huit victoires sur toute l’année. Mais la dynamique s’est interrompue en 2012, entre pépins physiques, méforme et manque de confiance. Impatient de laisser derrière lui cette saison noire, le coureur de Vacansoleil a déjà repris l’entraînement de Vacansoleil. Il fait le point avec Velochrono sur ses soucis de santé, sa motivation retrouvée et les leçons à tirer de cette drôle d’année 2012.
« Je n’ai jamais été dans le rythme »
Romain, on commence par une bonne nouvelle : vous venez de vous marier. De quoi laisser derrière vous une saison à oublier…

Oui, c’est clair. Ça ne s’est vraiment pas passé comme je l’aurais voulu. Je n’ai jamais été dans le rythme. J’ai fait quelques petites places de temps en temps, mais je n’ai jamais frôlé la victoire sur une course importante. C’est pas terrible.
On le sait, votre saison a été grandement gâchée par une bactérie.

J’ai repris le 30 octobre, deux jours plus tôt que prévu, parce que j’étais impatient.
Ça me gênait, j’avais des problèmes de vomissements, de diarrhées, aucune force sur le vélo. On l’a détecté en juillet. J’ai suivi un premier traitement homéopathique qui aurait peut-être marché si je l’avais poursuivi plus longtemps, mais j’ai été un peu impatient et j’ai enchaîné avec le traitement antibiotique. Ça a marché assez vite. Et maintenant, voilà, ça va très, très bien. Je sens que j’ai coupé longtemps, depuis mi-septembre quasiment, puisque ensuite j’ai fait du footing ou de la marche mais pas de vélo. J’ai repris le 30 octobre, deux jours plus tôt que prévu, parce que j’étais impatient. Et maintenant, à l’entraînement, c’est terminé. Je me sens bien au niveau du ventre.

Cette bactérie expliquerait-elle par exemple les vomissements dont vous aviez été saisi lors des Mondiaux de Copenhague, en 2011 ?

Peut-être, mais si c’est le cas, ça a empiré par la suite. Ce qui est sûr, c’est qu’aujourd’hui, je suis au moins aussi bien qu’à cette époque. Car au moment de Copenhague, je ne vomissais presque jamais en course, en tout cas jamais avant d’avoir franchi la barre des 200 kilomètres, et toujours sur des courses dures, pas à l’entraînement.
En août, vous avez démarré le traitement antibiotique sur le Tour de l’Ain et vous dites qu’il vous a immédiatement fait du bien. Mais vous abandonnez ensuite le Tour du Limousin sans force, et votre saison se termine quasiment là-dessus…

C’est au niveau des diarrhées, notamment, que ça m’a fait du bien tout de suite. Mais après, ça a été autre choses : ça m’a causé des brûlures d’estomac terribles. Au début, je tolérais bien, mais ensuite, il a fallu gérer ces effets secondaires et j’ai eu du mal à aller au bout du traitement…
Vous avez donc repris depuis trois semaines maintenant. En quoi consiste un entraînement de reprise ?

Les années où je marchais bien, je passais facilement les bosses à l’entraînement. Là, au début, c’était très laborieux…
À vrai dire, je suis revenu de mon voyage de noces avec une douleur au genou en raison des heures passées dans l’avion et dans la voiture. Du coup, je ne fais pas de musculation. Je fais des sorties à vélo, jamais au-delà des deux ou trois heures les dix premiers jours, maintenant j’allonge à quatre heures. En parallèle, j’ai déjà fait une quinzaine de séances de natation, à peu près 3 000 mètres à chaque fois, pour travailler le fond. Je fais aussi pas mal de bois dans le jardin, pour l’hiver, c’est un bon travail musculaire !

Votre genou, c’est à nouveau cette tendinite qui vous avait forcé à l’abandon sur le Tour 2011 ?

C’est pas le même, c’est de l’autre côté ! Mais c’est toujours au niveau de la rotule. Et c’est toujours les séquelles de mon accident d’il y a douze ans, à l’issue duquel on m’avait allongé la jambe : il n’y a aucune solution, il faut faire avec. C’est toujours un peu douloureux quand je fais trop de montagne, ou alors l’hiver. Mais je ne suis pas inquiet. Ça me fait un peu mal, mais la douleur s’atténue au fil des jours depuis la reprise, je la gère très bien avec un peu de pommade.
Après une saison pareille, la motivation doit venir naturellement au moment de reprendre l’entraînement ?

Ouais, et en même temps, c’est bizarre, parce qu’au début la motivation est là, mais tu n’as pas de sensations. Les années où je marchais bien, je passais facilement les bosses à l’entraînement. Là, au début, c’était très laborieux… Mais c’est parce que je suis parti de pas grand-chose, d’un petit niveau. J’ai quand même été un mois et demi sans monter sur le vélo. Et en septembre, je ne me suis pas vraiment arrêté sur un super niveau… Mais je pense qu’aujourd’hui, je suis déjà en meilleure forme que quand j’ai arrêté, en septembre. Avec seulement trois semaines de vélo, c’est déjà bien. Je ne pousse pas trop, mais je pourrais aller plus vite.
Car le but, c’est juste de ne pas arriver rouillé au premier stage avec le reste de l’équipe, début décembre ?

Oui, juste assez pour passer les bosses sans trop peiner, pouvoir être dans le groupe et discuter avec les autres pendant que l’on pédale sans être trop essoufflé. Et pour moi, l’objectif n’est pas d’être bien dès début janvier. Comme j’ai arrêté longtemps, j’ai envie de reprendre doucement. Et d’être là, par contre, fin janvier, déjà en forme sur le GP La Marseillaise.
« Rester chez Vacansoleil peut être une très bonne option »
L’année 2012 a aussi été difficile au niveau de votre place dans l’équipe. Vous avez été assez diplomate en ne vous plaignant pas tout haut, mais au final, vous n’avez fait ni le Tour, ni la Vuelta, et au vu des huit succès acquis en 2011, on ne vous a pas beaucoup fait confiance…

En ce qui concerne la Vuelta, c’était tout à fait normal que je ne la fasse pas. Je ne l’ai même pas mal pris, parce qu’au moment où l’on m’a dit que je n’irai pas, j’étais presque en train de dire que je ne voulais plus y aller. Je ne me sentais pas bien du tout, car même si au Tour de l’Ain j’avais eu une lueur d’espoir, au Limousin j’étais à la rue. Ensuite, en début de saison, on m’a quand même fait confiance, dès le Tour Down Under, puis sur Paris-Nice… C’est moi qui n’ai pas été à la hauteur. Ça n’a pas été une saison très régulière. J’ai eu parfois de bonnes sensations qui me donnaient espoir, mais la semaine qui suivait j’étais à la rue. C’était assez bizarre.
C’est votre dernière année de contrat chez Vacansoleil. Savez-vous déjà quelle sera la suite ?

J’aimerais que 2012 reste la seule année de ma carrière sans victoire.
Non. Rester, ça peut être une très bonne option. Je suis aussi ouvert à d’autres choses, à l’étranger comme en France. Mais la probabilité la plus forte est que je reste, parce que j’ai mes marques et que je pense pouvoir faire une bonne saison et reprendre la confiance. J’aimerais que 2012 reste la seule année de ma carrière sans victoire.

C’est ce que j’allais vous dire : c’est la première fois que vous finissez un exercice sans lever les bras depuis votre arrivée chez les pros. Avez-vous douté, ou doutez-vous encore, de vos capacités, d’un retour à votre meilleur niveau ?

Il y a forcément des doutes. Et ils sont encore là. Mais en course, je doute beaucoup moins. Même au course de la saison, dès que j’étais un peu en forme, sur le Tour de Wallonie (deux tops 5), Cholet – Pays de Loire (sixième), le GP Samyn (septième), le GP Pino Cerami (deuxième), je sentais que j’avais la possibilité de gagner, même sans être au top. Donc je sais que la saison à venir, j’aurai forcément des occasions. J’espère gagner ; je ne dis pas que je vais gagner, mais ça devrait le faire. J’ai toujours la pointe de vitesse, à l’entraînement je sprinte toujours bien, la gnaque est là, bon…
Pendant ce temps là, on a assisté à l’éclosion d’Arnaud Démare et Nacer Bouhanni. Le leadership du sprint français, vous y pensez ?

C’est aussi quand j’ai moins la pression que je marche le mieux. Je préfère que mes coéquipiers aillent dans les échappées plutôt qu’ils roulent pour moi.
Franchement, non. Je suis très content pour eux, il n’y a pas de jalousie du tout. Mais je les envie, parce que je sais ce que cela procure comme sensations, et que moi aussi j’ai envie de les ressentir ! Mas le leadership du sprint français… Évidemment, ça fait toujours plaisir d’entendre « Romain Feillu, meilleur Français aux Mondiaux », mais bon, c’est vraiment secondaire. Regardez ma carrière. Quand Vacansoleil m’a recruté, ils ne me voyaient pas comme le meilleur sprinteur français, mais comme un bon sprinteur, au même titre qu’un Borut Bozic par exemple. À vrai dire, j’aime bien les deux coureurs, Nacer comme Arnaud. Ils ont tous les deux des caractères très différents, mais très forts quand même, car même si Arnaud paraît plus timide, il a un sacré caractère. Nacer, j’avais parié qu’il ferait une super carrière. Quand je l’ai vu en course pour la première fois, sur le Tour de l’Ain 2010, j’ai vu que ses mollets n’étaient pas encore formés, qu’il était encore un peu gonflé, et pourtant il passait déjà très bien les bosses, et il était intelligent, il voyait déjà bien la course. Ça me fait plaisir, parce que si j’avais été directeur sportif je l’aurais pris sous mon aile et je ne me serais pas trompé !

Quand vous voyez le boulot qu’accomplit la FDJ-BigMat pour ces deux sprinteurs, vous ne vous dites pas que vous seriez mieux dans une équipe française ?

Pas forcément. Ils ne gagnent quand même pas de la même façon l’un et l’autre. Arnaud a souvent un train, c’est vrai, mais pas Nacer. Ce n’est pas la même façon de sprinter ; je suis un peu plus comme Nacer, plus à l’aise au punch que dans un sprint long, meilleur en revenant de l’arrière. Enfin, Arnaud aussi sait le faire, mais c’est parce qu’il est très, très fort. Franchement, pour moi, ce n’est pas ça le plus important, mais la tête. Être serein. C’est aussi quand j’ai moins la pression que je marche le mieux. Je préfère que mes coéquipiers aillent dans les échappées plutôt qu’ils roulent pour moi. C’est peut-être un manque d’ambition, mais… Je suis content quand un coéquipier gagne, je suis content si on le rattrape et que je peux jouer ma chance au sprint…
Avez-vous déjà une idée de votre programme de reprise et des grandes lignes de la saison 2013 ?

Je pense que je n’irai pas au Tour Down Under, déjà parce que le voyage est fatiguant. Là je suis à Brive, je profite de ma famille et de ma maison jusqu’au deuxième stage de l’équipe, qui aura lieu à Benidorm (Espagne). Mais après, j’irai au GP La Marseillaise et je resterai un mois et demi à Fréjus pour me concentrer sur les courses, m’entraîner beaucoup et ne penser qu’au vélo, quitte à ne pas voir ma famille. Je vais donc demander à disputer l’Étoile de Bessèges, le Tour Med, et ensuite logiquement le Tour du Haut-Var, où une des deux étapes est à ma portée normalement. Je vais déjà essayer d’assurer un bon début de saison avant de penser à la suite, Paris-Nice, le Tour, …




Lire la suite sur Velochrono.fr - http://www.velochrono.fr/actu/2012/feillu-il-y-a-forcement-des-doutes/#ixzz2CtFxzYMi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Sam 1 Déc 2012 - 17:35

Casar : "Avec le dopage, tout a été faussé"



Après les affaires de dopage et notamment l'affaire Armstrong, chacun s'amuse à refaire le classement des plus grandes courses des années 2000 en enlevant les cyclistes tombés pour dopage, et un certain coureur, Sandy Casar semble avoir été volé par quelques un des cyclistes de l'époque. Tout cela commence il y a une dizaine d'années, sur le Paris-Nice. Alors âgé de 23 ans, le coureur originaire de Mantes-la-Jolie réalise une excellente course et finit à la deuxième place, derrière un certain Alexandre Vinokourov, leader à l'époque de la Team Telekom.

Dix années se sont écoulés et le fidèle à l'équipe au trèfle a remporté trois étapes sur le Tour de France et a finit à trois reprises dans le top 20 du général de la plus grandes courses au monde : "Aurais-je été un champion ou pas ? On ne peut pas savoir ce qu’il se serait passé dans d’autres circonstances de courses. Quand toute une équipe est dopée, elle peut contrôler ou bloquer une course, revenir sur une échappée. Allez savoir, j’ai peut-être parfois bénéficié de leur travail sans le savoir. En fait, tout était faussé. Le dopage a ceci de terrible qu’on ne sait pas qui était vraiment bon, qui ne l’était pas", indique le leader de la FDJ lors d'une interview pour Ouest France.

Alors qu'il critique les années Armstrong, il ajoute que toute cette affaire a fait perdre toute crédibilité au cyclisme. Désormais, "qu'on soit honnête ou pas, plus personne ne nous croit". Il reste tout de même optimiste sur l'avenir du cyclisme : "L'époque est bien meilleure. A peine arrivés chez les pros, ils (les jeunes) peuvent gagner. Moi, je n'ai pas connu ça. Au début de ma carrière, je pensais simplement que je n'avais pas le niveau. [...] Je pensais faire deux ans chez les pros et arrêter."



Revenir en haut Aller en bas
lenissart
Membre du Conseil
Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 11649
Age : 34
Localisation : Antibes

MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Sam 1 Déc 2012 - 18:30

Et oui, toutes ces questions auxquelles on n'aura jamais de réponse
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/teamcyclisme/index.php
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Sam 1 Déc 2012 - 18:41

Un coureur que j'ai toujours apprécié en tout cas :pouce_leve: .
Revenir en haut Aller en bas
lenissart
Membre du Conseil
Membre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 11649
Age : 34
Localisation : Antibes

MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   Sam 1 Déc 2012 - 18:47

Je pense qu'il a parfois manqué d'ambitions, sous-estimant sa pointe de vitesse. Il aurait sans doute pu gagner plus de course en allant au contact !
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/teamcyclisme/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FOGERTY CYCLING TEAM   

Revenir en haut Aller en bas
 
FOGERTY CYCLING TEAM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
 Sujets similaires
-
» Panini Cycling Team - olaf
» Hurricane Z Cycling Team (rywann)
» 04/09/2010 La Fléche Condruzienne (Seraing) CYCLING TEAM \"Aux Assemblées
» KINAN CYCLING TEAM
» CHINA HAINAN SPORTS LOTTERY-YINDONGLI CYCLING TEAM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu Transferts - Forum :: Transferts :: Equipes :: Equipes 2012-
Sauter vers: